Créer une chambre là où il n'y en a pas : 6 exemples

Par Salomé Giraudet, publié le

Il peut y avoir tout un tas de raisons qui poussent à créer une chambre dans un appartement ou une maison : un petit dernier qui oblige les parents à squatter le séjour, l'envie d'avoir une pièce isolée dans un studio, la promesse de combles à exploiter pour doubler la capacité du logement... Peu importe le cas de figure, la construction d'un coin nuit engendre des travaux. Car transformer un espace en chambre n'est pas chose aisée ; la pièce de nuit ayant besoin d'intimité sans compromis sur la luminosité ou le confort. Imaginer une chambre là où il n'y en a pas est un défi que les experts de la maison connaissent sur le bout des doigts, comme en témoignent ces 6 réalisations.

Avoir une chambre en sans déménager c'est évidemment possible, à condition de ne pas être effrayé par les travaux. La création d'un nouveau coin nuit suppose en général une perte de mètres carrés dans une autre pièce - sauf s'il s'agit d'aménager des combles jusqu'alors inexploités. Si le couchage vient se glisser dans un recoin du séjour, ce dernier est amputé d'une surface qu'il faut bien considérer avant d'engendrer un chantier. De la même manière muer une cuisine en chambre cosy suppose de rapatrier la partie technique dans la pièce à vivre. Les choses se corsent d'autant concernant le cloisonnement. Faut-il isoler complètement le coin nuit avec des murs pleins ou opter pour une séparation vitrée quitte à perdre un peu d'intimité ? Nombreuses sont les possibilités pour créer une chambre dans un espace donné. Voici 6 exemples inspirants, signés par des architectes et architectes d'intérieur de talent.
>> A découvrir >> Des coins lecture qui cachent bien leur jeu...

agrandir 1/ Avant travaux : un 53 m2 aux allures de grand studio

1 - 1/ Avant travaux : un 53 m2 aux allures de grand studio - Bien qu'il profite de 53 m2 habitables, ce logement bordelais ne présentait aucune chambre. Le coin nuit fusionnait avec le séjour réduit du logement, une configuration particulièrement inconfortable au quotidien. Un comble puisque la cuisine profitait quant à elle d'une pièce isolée ! Résultat, l'appartement niché sous les toits s'apparentait plutôt à un grand studio. Le plateau laissait pourtant paraître un beau potentiel - la pente de toit n'étant pas très prononcée, on pouvait aisément imaginer une chambre cosy dans un recoin vacant.
>> Voir le reportage complet de cet appartement bordelais

Alexandra Julien

agrandir 1/ Après travaux : une chambre à demi fermée sous les toits

2 - 1/ Après travaux : une chambre à demi fermée sous les toits - Créer un coin nuit ne veut pas forcément dire cloisonner le logement. Pour l'architecte d'intérieur Alexandra Julien, pas question de monter des murs massifs qui empêchent le regard et la lumière de circuler dans un lieu. Une verrière taillée sur mesure s'est donc glissée dans le 53 m2 pour isoler partiellement un angle de l'appartement. La chambre, installée derrière le cube de verre, profite d'une vue sur la pièce de vie mais affirme son autonomie avec cette cloison vitrée. Une séparation transparente est à privilégier quand on souhaite conserver le volume intact, en particulier dans les espaces réduits.
>> A lire également >> Plan de studio : 10 projets de pro pour s'inspirer
>> A voir aussi >> Comment délimiter les espaces de vie d'une pièce ?

Thomas Pannetier

agrandir 2/ Avant rénovation : un grand salon de réception

3 - 2/ Avant rénovation : un grand salon de réception - Cet appartement avait de nombreux atouts avant même l'intervention des professionnels de la maison : une belle luminosité, une vue sur le parc voisin, des pièces à vivre confortables. Problème, le lieu ne bénéficiait que d'une seule chambre ; un nombre insuffisant pour la nouvelle famille de propriétaires. La cuisine et le salon étaient voisins mais isolés l'un de l'autre, le mur central représentait une perte d'espace dans un logement familial réduit à 60 m2. Mais comment inviter un coin nuit dans un appartement ancien où les murs ne peuvent être poussés ?
>> Voir le reportage vidéo de ce F2 parisien devenu F3

AdC l'atelier d'à côté

agrandir 2/ Après rénovation : un séjour double fonction

4 - 2/ Après rénovation : un séjour double fonction - La naissance de la nouvelle chambre a nécessité un compromis sur la surface existante. Le salon a été amputé de quelques mètres carrés - pile-poil la largeur d'un lit double - pour installer le coin nuit en second jour. Les pro d'AdC l'Atelier d'à Côté ont opté pour une verrière atelier, apposée sur une demi cloison. L'idée ? Ne pas priver la chambre de la lumière naturelle qui baigne le foyer. Un rideau permet ensuite d'isoler cet espace parental des regards indiscrets. Pour compenser la perte de surface et contrer l'impression de "petit salon", la cloison de la cuisine a été déposée. On obtient alors un espace de vie fluide tout en gagnant une partie nuit. Pari réussi !
>> A découvrir >> Comment aménager un salon avec une cuisine ouverte ?

Amandine Branji Thaumiaux AdC l'atelier d'à côté

agrandir 3/ Avant rénovation : un studio avec cuisine séparée

5 - 3/ Avant rénovation : un studio avec cuisine séparée - Le même débat revient constamment dans les studios : est-il préférable d'avoir une cuisine séparée ou un vrai coin nuit ? C'est face à ce dilemme que le nouveau propriétaire de ce 20 m2 s'est vite confronté. L'habitation, dans son jus depuis bien longtemps, présentait une pièce à vivre et une cuisine isolée, desservie par un petit sas. Autrement dit une distribution plutôt maladroite ! Or ajouter une petite chambre dans un studio permet de lui donner des faux airs d'appartement, et ce même si le coin nuit ne dépasse la taille d'un lit. Repenser tout le plan du 20 m2 était nécessaire pour y caler une nouvelle chambre.
>> Voir le reportage complet de ce 20 m2 à Saint-Mandé
>> A lire aussi >> Petit espace : 10 conseils malins pour bien l'aménager

Ever Invest

agrandir 3/ Après rénovation : tout le confort d'un petit appartement dans un studio

6 - 3/ Après rénovation : tout le confort d'un petit appartement dans un studio - Entre les mains de l'architecte d'intérieur Lara Grand, le studio s'est transcendé. L'ancienne cuisine, quasiment insalubre, s'est évaporée au profit d'une chambre cosy. Certes succincte, la pièce permet tout de même d'installer un lit suffisamment confortable pour deux. Dépouiller cette pièce de sa fonction initiale n'était pas chose aisée : de nombreux raccordements ont dû être réalisés pour déplacer la cuisine dans la pièce de vie et assainir la partie nuit. Mais le résultat est là, le coin nuit a chamboulé le fonctionnement du studio. L'espace semble avoir doublé de volume.
>> A lire aussi >> Où ranger ses vêtements dans une petite chambre ?

Ever Invest

agrandir 4/ Avant chantier : un 28 m2 mal exploité

7 - 4/ Avant chantier : un 28 m2 mal exploité - Dans un appartement qui frôle les 30 m2, on s'attend à trouver une petite chambre séparée. Mauvaise nouvelle, ce n'est pas toujours le cas comme en témoigne ce pied-à-terre parisien. La pièce principale jouait les coins nuit de fortune, et ne présentait même pas de canapé ou un petit fauteuil où s'installer à la fin de la journée. Le matelas apposé à même le sol encombrait le passage vers la salle de bains et ne bénéficiait d'aucune intimité. Imaginer une chambre dans une surface biscornue comme celle-ci semblait compliqué mais le défi n'a pas effrayé l'agence Les Murs ont des Oreilles qui s'est empressée de remanier ce studio disproportionné.
>> Voir le reportage complet de ce pied-à-terre parisien

Les Murs ont des Oreilles

agrandir 4/ Après chantier : le studio gagne un coin nuit séparé

8 - 4/ Après chantier : le studio gagne un coin nuit séparé - Rien ne permet de soupçonner qu'une salle d'eau trônait en lieu et place de l'actuelle chambre. Les pro des Murs ont des Oreilles ont choisi d'éloigner la pièce d'eau et d'investir l'angle avoisinant le salon avec un coin nuit. Un parti-pris osé car là aussi les évacuations et les aménagements anciens de la salle de bains leur ont donné du fil à retordre ! Il ne suffit pas de mettre un lit pour transformer un espace avec une autre fonction. Les murs ont été coffrés et le sol remis à niveau. L'occasion d'imaginer des aménagements sur mesure pour optimiser ce recoin du studio. L'installation d'un coin nuit a permis d'augmenter le confort de cet appartement parisien.
>> A voir également >> Des idées pour aménager chaque recoin de la maison !

Joanna Zielinska/Les Murs ont des Oreilles

agrandir 5/ Avant travaux : un appartement de 60 m2 au potentiel bien caché

9 - 5/ Avant travaux : un appartement de 60 m2 au potentiel bien caché - Une chose est sûre, il fallait faire preuve d'imagination pour esquisser les lignes d'une chambre supplémentaire dans cet appartement parisien. Le logement en lui-même était proche de l'insalubrité, mais avec un avantage certain : un accès privé à 16 m2 de combles inexploités. De quoi façonner une belle chambre parentale à l'étage... mais pas en l'état : ni plancher ni murs isolés, encore moins de l'électricité, l'espace sous les toits était encore brut. Il fallait donc prévoir des travaux de gros oeuvre pour rendre ces 16 m2 bonus parfaitement habitables.
>> Voir le reportage complet de cet appartement qui gagne 16 m2

Mélanie Gonin

agrandir 5/ Après travaux : une chambre s'est nichée dans les combles

10 - 5/ Après travaux : une chambre s'est nichée dans les combles - L'architecte DPLG Mélanie Gonin a modelé les combles comme un véritable cocon. Le chantier a nécessité une nouvelle isolation ainsi qu'une percée de la toiture pour insérer une fenêtre de toit. Ce n'est qu'une fois le gros oeuvre terminé que l'espace a pu être modelé aux goûts des propriétaires, avec une ambiance façon boudoir. On retient l'idée d'aménager les combles pour ajouter un coin nuit supplémentaire dans un logement, à condition de l'alimenter avec une lumière naturelle - il n'est pas question d'imaginer une pièce de nuit entièrement aveugle sous peine de s'y sentir oppressé.
>> A consulter >> Comment faire entrer la lumière dans une pièce sombre ?

Christophe Rouffio/Stylisme déco de Céline Hassen

agrandir 6/ Avant rénovation : un 100 m2 avec une chambre démesurée

11 - 6/ Avant rénovation : un 100 m2 avec une chambre démesurée - Voilà un autre cas de figure fréquent : un appartement familial, aux volumes généreux mais n'offrant que deux chambres aux nouveaux propriétaires. Le 100 m2 en question avait besoin d'un coup de neuf niveau décoration, mais surtout, les proportions de la partie nuit avaient besoin d'être revues. En cause, la configuration ancienne des pièces. Au lieu d'empiéter sur les autres espaces de l'appartement, l'architecte d'intérieur Charlotte Féquet a choisi de concentrer son travail sur la chambre principale de 22 m2.
>> Voir le reportage complet de ce 100 m2 familial

Charlotte Féquet

agrandir 6/ Après rénovation : deux chambres pour le prix d'une !

12 - 6/ Après rénovation : deux chambres pour le prix d'une ! - Il ne suffit pas de monter une cloison au centre d'une pièce pour créer deux chambres distinctes. L'architecte d'intérieur a repensé cette partie de l'appartement familial pour faire émerger des coins nuit confortables. Et ce confort passe notamment par des accès individuels à chaque chambre. La surface de 22 m2 a donc été fractionnée en trois parties : deux espaces similaires d'environ 9 m2 et un couloir, histoire d'éviter une distribution en enfilade. Plutôt qu'un mur classique, la pro a choisi une verrière magistrale. Pièce maîtresse des deux chambres, cet aménagement permet de conserver le volume global. Les enfants n'ont donc pas l'impression d'avoir une "petite chambre" de 9 m2. Ingénieux.
>> A découvrir >> Des chambres d'enfants pour les filles comme pour les garçons

Thomas Leclerc

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Sud

Newsletter CôtéMaison

Recevez quotidiennement le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page