Cet été, l'art urbain s'invite à Annecy

Par Anne-Laure Murier - Coté Est n°82 - Juillet-Septembre 2018, publié le
L'art urbain s'implante à Annecy

L'art urbain s'implante à Annecy

Sylvie de Meurville

Habituée à faire sortir l'art de ses murs, Bonlieu Scène nationale récidive cet été en semant dans des lieux emblématiques de la ville d'Annecy vingt-deux installations paysagères. Tout en fertilisant l'espace public, ces éclosions plasticiennes cultivent une aspiration culturelle durable, grandeur nature.

Avec sa fleur de lotus géante, qui respire au tempo de ses pétales, Choi Jeong Hwa oxygène l'esplanade de l'hôtel de ville. Emblématique de l'artiste et designer coréenne, cette corolle cosmogonique rappelle l'importance d'être dans l'instant présent. Devant le Palais de l'Île, une quarantaine d'origamis fera battre le coeur des habitants et visiteurs d'Annecy ; signé par le plasticien et scénographe Antoine Milan, ce banc de poissons volants suspend son vol au-dessus des eaux du Thiou, miroitant au gré du vent. Cap sur le lac pour caboter avec un couple de cygnes noirs au milieu de leurs pairs tout blancs, clin d'oeil aussi poétique qu'écologique de deux diplômés de l'École supérieure d'art d'Annecy ; d'un battement d'ailes, cette introduction très spéciale éclaire le regard sur la biodiversité régionale et la préservation de son équilibre.  

Quai des Cordeliers, Laocoon d'Angela Kornie fait miroiter son entrelacs d'aluminium sur le Thiou

Quai des Cordeliers, Laocoon d'Angela Kornie fait miroiter son entrelacs d'aluminium sur le Thiou

Angela Kornie

"Dans cet environnement magnifique, une mise en valeur de l'espace public et des espaces naturels est une envie que j'avais depuis quinze ans, à mon arrivée à la tête de Bonlieu Scène nationale", campe Salvador Garcia, aussi directeur artistique d'Annecy Paysages. D'abord incité à miser sur les arts de la rue pour aller à la rencontre du public hors les murs, il a semé la concrétisation de ce festival via deux éditions nommées Déambules.  

Avec "l'Échappée", qui sculpte le lac et son bassin versant, Sylvie de Meurville met en abyme ces veines d'eau au Pâquier.

Avec "l'Échappée", qui sculpte le lac et son bassin versant, Sylvie de Meurville met en abyme ces veines d'eau au Pâquier.

Sylvie de Meurville

Avec la production de vingt deux installations, par des paysagistes, artistes ou encore architectes de tous horizons, le format 2018 est à la mesure d'un enjeu dans l'air du temps. "Le rapport à la nature de chacun est en train de changer. Tout en ayant envie d'en profiter au quotidien, la question est de savoir quoi et comment faire pour que ce plaisir puisse être durable." Au parc Charles Bosson, un potager dans la ville lancé par Cultures Urbaines - collectif qui a éclos en 2016 dans le cadre du festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire - apportera quelques réponses, via un mandala nourricier montrant la voie de l'autonomie alimentaire. Ici, une sculpture végétale indoor ; là, du street art pour conquérir d'autres interstices urbains... Populaire, le champ artistique de tous les possibles. 

>> Informations : ANNECY PAYSAGES - Itinéraire en ville sur 4 kilomètres, jusqu'au 2 septembre. annecy-paysages.com 

Associant Philippe de Stefano et Valérie Lintz, "Hortus Terra" invite à une flânerie végétale sur le canal du Vassé.

Associant Philippe de Stefano et Valérie Lintz, "Hortus Terra" invite à une flânerie végétale sur le canal du Vassé.

Botanic - Cabinet Gilbert Henchoz

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Ouest

Newsletter Design

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les dernières tendances déco design

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page