Gio Ponti, rétrospective d'un pionnier

Par Cécile Vaiarelli - Côté Sud N° 174 - octobre/novembre 2018, publié le , mis à jour le
Gio Ponti, rétrospective d'un pionnier

Gio Ponti, rétrospective d'un pionnier

Gio Ponti Archives, Milan

Du design à l'architecture, l'oeuvre de Gio Ponti embrasse toutes les facettes d'un art de vivre à l'italienne. Pour sa première rétrospective en France, la légende est accueillie par le Musée des Arts Décoratifs.

On dit l'homme généreux, le créateur éclectique, l'architecte équilibré, le designer solaire. Sur la scène italienne, Gio Ponti (1891-1979) stimule ses contemporains et inspire les nouvelles générations de designers et d'architectes. Pour celui qui incarnait si bien l'Homo ludens, vie et oeuvre ne font qu'une. Observateur attentif, d'une insatiable curiosité, son parcours pluridisciplinaire anime le débat sur l'invention de l'habitation "moderne" des années 1930 et sur l'expérimentation de formes liées aux changements de la société d'après guerre. De Milan à Caracas, dans ses projets, la beauté du paysage invite l'architecture.  

>> A lire aussi >> Maisons Cultes, révélateur d'une architecture historique 

Illustration pour "Une petite maison idéale".

Illustration pour "Une petite maison idéale".

Gio Ponti Archives, Milan

Bol "Labyrinthe" en porcelaine, 1926.

Bol "Labyrinthe" en porcelaine, 1926.

SDP

Une impression sur tissu de la Manifattura JSA, années 1950.

Une impression sur tissu de la Manifattura JSA, années 1950.

SDP

À l'hôtel Parco dei Principi qui surplombe le golfe de Naples, on peut séjourner dans un bleu immense, entre artisanat d'art et mer offerte. Les études et variations en blanc et bleu de Gio Ponti qui s'étirent sur les sols et les murs de l'hôtel racontent sa passion pour la céramique. Mais au fil de l'exposition, scénographiée par Jean-Michel Wilmotte et Italo Lupi, que retiendra-t-on ? L'illustrateur des livres d'Oscar Wilde, le directeur artistique de la célèbre manufacture de porcelaine Richard-Ginori, le fondateur de la revue Domus, l'architecte de la tour Pirelli, le décorateur d'opéra, le designer de machine à café, le bâtisseur d'églises... ou cette fameuse année 1934 qui marque le début de ses réflexions sur le modèle de la maison pompéienne et sur la Méditerranée ? L'apparente versatilité de Gio Ponti se fond dans sa recherche d'idéaux. Un génie est à l'oeuvre. 

>> A lire aussi >> Giselle Hicks, céramiste du Grand Ouest 

Bleu et blanc, le hall d'entrée de l'hôtel Parco dei Principi.

Bleu et blanc, le hall d'entrée de l'hôtel Parco dei Principi.

Gio Ponti Archives, Milan

Édité en 1967 par Franco Pozzi, le service de table de Gio Ponti.

Édité en 1967 par Franco Pozzi, le service de table de Gio Ponti.

Fonds Marco Arosio

L'un des 30 motifs de carreaux créés par Ponti pour les sols de l'hôtel Parco dei Principi, à Sorrente.

L'un des 30 motifs de carreaux créés par Ponti pour les sols de l'hôtel Parco dei Principi, à Sorrente.

Bernard Touillon

TUTTO PONTI -- Rétrospective "Gio Ponti, archi- designer". Jusqu'au 5 mai 2019. MAD, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris. www.madparis.fr 

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Sud

Newsletter Design

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les dernières tendances déco design

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page