Meuble Gautier : les dessous d'une fabrication française

Par Salomé Giraudet, publié le
Meuble Gautier : les dessous d'une fabrication française

Meuble Gautier : les dessous d'une fabrication française

Gautier

Nombreux sont ceux qui, enfants, ont dormi dans une chambre aménagée avec des meubles Gautier - peut-être même sans le savoir. Dans nos souvenirs se mêlent évidemment les coins nuit à thème, à l'image de la chambre bord de mer et son lit façon bateau. Il faut dire que la marque française s'est d'abord lancée dans les collections pour les bambins avant d'élargir sa production à l'ameublement de toute la maison. Des rangements modulables, démontables et remontables au gré des besoins, aux éléments de décor qui cachent des petites astuces, les produits Gautier ont toujours conservé ce côté intuitif. Un savoir-faire probablement hérité de l'expertise des chambres d'enfant. Conviée par l'enseigne, notre rédaction s'est rendue dans les usines vendéennes, pour découvrir ce qui se cache vraiment derrière une production made in France.

C'est loin de la frénésie de la ville, entre les forêts de pins maritimes et les champs de blé que se niche le siège de Gautier. L'enseigne d'ameublement a concentré au coeur de la Vendée ses locaux comme ses usines de production afin de rester au près de ses racines - la marque ne s'étant jamais éloignée depuis sa naissance en 1960. Et ce n'est pas seulement l'attachement de la famille Gautier-Soulard pour le territoire qui a déterminé leur localisation, mais également la proximité avec une matière première essentielle à la réalisation du mobilier : le bois. Il ne fait donc aucun doute que l'environnement nature des lieux a joué un rôle dans l'histoire et l'évolution de la marque, en particulier avec un fondateur ébéniste. Sans attendre, plongée au sein d'une fabrication 100% française.  

>> A découvrir >> MADE.com : les coulisses d'un design artisanal  

Gautier : les exigences d'un mobilier made in France

Conserver une production non seulement française, mais également locale ; voilà le credo principal de Gautier. L'entreprise centralise depuis ses prémices l'essentiel de son activité entre trois sites vendéens éloignés les uns des autres de seulement quelques kilomètres - au Boupère, à Chantonnay et Saint-Prouant ; la proximité géographique entre les différentes usines, stockage et fabrication confondus, facilitant la réalisation du mobilier. Ainsi l'enseigne gère de A à Z sa chaîne de production, aussi bien la réception de la matière première que le départ des colis, préparés sur place. Entre les murs de ces trois usines vendéennes s'enchaînent les multiples transformations du bois : les rondins réceptionnés sont réduits en copeaux pour produire en interne les panneaux. Les pièces obtenues sont parfois recouvertes d'un motif ou d'une couleur avant d'être assemblées pour donner vie au produit fini. Le tout, assuré par des corps de métier qualifiés et des savoir-faire variés. 

Vue aérienne du site du Boupère, site principal de Gautier où se concentrent différents secteurs, de la production pure aux bureaux.

Vue aérienne du site du Boupère, site principal de Gautier où se concentrent différents secteurs, de la production pure aux bureaux.

Gautier

"Le bois vient de forêts étendues sur seulement 300 km autour du Boupère, nous explique Julien Gauducheau, directeur de la communication chez Gautier. Autant dire qu'il n'y a pas beaucoup d'intermédiaires entre la réception de la matière et la mise en vente réelle du mobilier." Le bois utilisé - essentiellement du pin maritime - est issu à 60% d'espaces verts gérés de façon durable ; les 40% restant correspondent au bois recyclé, le "mps" (matière première secondaire) qui provient de filières de recyclage. Quant aux chutes obtenues lors des découpes, elles repassent au broyeur pour former de nouvelles plaques. "La boucle est bouclée", ou comment préserver les ressources naturelles utilisées.  

>> A lire également >> Tendance, le bois contreplaqué ! 

Les rondins de bois sont dans un premier temps réduits en copeaux avant d'être transformés en interne en panneaux. Ces plaques sont ensuite recoupées en fonction des besoins pour former des éléments de mobilier.

Les rondins de bois sont dans un premier temps réduits en copeaux avant d'être transformés en interne en panneaux. Ces plaques sont ensuite recoupées en fonction des besoins pour former des éléments de mobilier.

© Thomas Louapre pour Gautier

Un exemple de mobilier réalisé dans les usines vendéennes de Gautier. Les panneaux en bois sont recouverts de décors mélaminé ou papier qui permettent de reproduire l'aspect naturel de la matière.

Un exemple de mobilier réalisé dans les usines vendéennes de Gautier. Les panneaux en bois sont recouverts de décors mélaminé ou papier qui permettent de reproduire l'aspect naturel de la matière.

Gautier

Si la matière première et les différentes étapes de fabrication sont entièrement assurées dans l'hexagone, c'est aussi le cas de la conception des produits. L'esprit made in France de Gautier s'étend donc à la sphère du design. Cinq créatifs designers élaborent, dessinent et modèlent les différentes gammes de l'enseigne au fil des saisons, à raison de ieurs collections par an. "Tout le travail consiste à allier des choses très fonctionnelles à l'aspect esthétique. Il faut évidemment s'inspirer des cabinets de tendances pour comprendre la demande, mais aussi chercher ces petits détails qui facilitent le quotidien. Être proche de la réalité est essentiel lorsque l'on façonne la silhouette d'un meuble qui doit traverser les années", commente la responsable design Véronique Brochard. 

>> A découvrir >> 15 idées d'aménagement à piquer illico aux archi ! 

L'équipe design du groupe Gautier élabore les futures gammes de la marque mais aussi des lignes Gautier Office (destiné à la sphère professionnelle) et Galipette, marque de mobilier pour les bambins.

L'équipe design du groupe Gautier élabore les futures gammes de la marque mais aussi des lignes Gautier Office (destiné à la sphère professionnelle) et Galipette, marque de mobilier pour les bambins.

© Thomas Louapre pour Gautier

Un regard tourné vers l'avenir : l'évolution de Gautier

Impossible d'imaginer des collections dans l'air du temps sans embrasser la technologie qui va avec. L'enseigne bouscule son image traditionnelle avec des outils industriels modernes et performants. Des éléments innovants comme la machine FLEX - pensée en fonction des besoins réels de fabrication, permettent ainsi de réaliser des petites séries en condensant des étapes autrefois dissociées. Mais c'est également à travers le LAB que Gautier fait évoluer sa production. Lieu de rencontres entre les différents acteurs de l'entreprise, ce laboratoire d'innovation est pensé comme un atelier de création où chacun peut contribuer aux améliorations des produits. Emmanuel Meslet, designer produit au sein du groupe, se charge d'animer le LAB : "Ici, on peut aussi bien réfléchir à un système pour cacher les branchements dans un meuble télé qu'à des astuces pour moduler la hauteur d'un bureau. Tout commence par un besoin ou une idée". L'inventivité fait le reste. Les essais les concluants passent en prototypes avant de servir les futures collections. L'avantage de ce système est de permettre aux employés de participer d'une autre manière à l'amélioration des produits Gautier, et ce peu importe leur secteur d'activité. 

La machine FLEX, nouvel outil de production chez Gautier.

La machine FLEX, nouvel outil de production chez Gautier.

© Thomas Louapre pour Gautier

Prendre en compte les besoins actuels a également permis à Gautier de moderniser son image. La marque d'ameublement fait évoluer ses gammes depuis quelques années pour répondre aux exigences de nos modes de vie modernes. Autrement dit, la modularité est au centre de toutes les préoccupations. Les dernières collections sont pensées pour s'adapter aux spécificités des logements avec leurs angles biscornus, leurs volumes ou moins limités. Des solutions de rangement pour toute la maison ont donc été dessinées pour répondre à ces contraintes techniques : en témoigne les modules baptisés "Imagine" (disponibles à partir de fin juillet 2019) qui se déclinent en différentes profondeurs et se combinent selon les envies. On trouve ainsi des caissons capables d'endosser le rôle de tête de lit dans la chambre comme celui de buffet suspendu au séjour. Des raccords sur mesure avec des plinthes ou des tiges filaires permettent également d'adapter cette gamme standard aux caractéristiques propres à chaque intérieur. En somme, un pas de vers la personnalisation du mobilier

Quelques éléments de petite déco comme les miroirs font petit à petit leur entrée dans la production Gautier. Pour le reste, l'enseigne française s'associe à des marques avec qui elle partage des valeurs communes - à l'image du linge de maison déniché chez Vivaraise. Des mariages créatifs, pensés pour offrir aux acheteurs une expérience complète, de l'ameublement à l'accessoirisation de la maison.  

>> A lire également >> 15 meubles multifonctions qui facilitent le quotidien 

Miroirs, coussins, plaids, vases et bibelots, la marque élargit son offre avec des petits détails qui rehaussent la décoration. Pour le moment, seuls les miroirs sont réalisés par les entreprises Gautier.

Miroirs, coussins, plaids, vases et bibelots, la marque élargit son offre avec des petits détails qui rehaussent la décoration. Pour le moment, seuls les miroirs sont réalisés par les entreprises Gautier.

Gautier

Des meubles modulables, capables d'endosser ieurs rôles, voilà l'objectif des nouvelles gammes Gautier. Ici, les modules de la collection "Addict" qui se combinent à l'envie.

Des meubles modulables, capables d'endosser ieurs rôles, voilà l'objectif des nouvelles gammes Gautier. Ici, les modules de la collection "Addict" qui se combinent à l'envie.

Gautier

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Sud

Newsletter Design

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les dernières tendances déco design

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page