Ibiza, l'île bohème légendaire

publié le , mis à jour le

Ibiza, l'île bohème légendaire

Ana Lui

Quelle alchimie infuse la terre rouge d'Ibiza ? Cette île qui attira artistes et personnalités mythiques et qui aimante aujourd'hui les créatifs de tous horizons, dans une harmonie culturelle et un art de vivre authentiquement esthétique. Le livre Ibiza Bohemia des éditions Assouline explore ce monde coloré.

D'un côté, les soirées électro et les plages de sable blanc. De l'autre, un retour aux 70's, à la nature et à l'essentiel. Véritable terre de contradiction, Ibiza déploie toujours son aura. L'ère hippie semble ne jamais avoir quitté cette île de beauté, là où nombres d'artistes et d'anonymes viennent se ressourcer, admirant le majestueux rocher Es Verda, se baladant dans les rues aux couleurs chatoyantes ou profitant du coucher du soleil.  

>> A lire aussi >> Aarhus : la nouvelle capitale culturelle européenne 

L'île, la blanche, n'est pas née dans les années 1960 et n'a disparu après. Occulté par la flamboyance du clubbing au son électro, son art de vivre marginal résonne à l'unisson des envies d'ailleurs, de simplicité, d'authenticité. Ce n'est pas un hasard si les éditions Assouline, toujours à la pointe des courants traversant le monde de la création, lancent un livre au titre emblématique, Ibiza Bohemia. Prosper Assouline explique: "On devient de en encadré, les hôtels sont de en propres, nous avons envie maintenant de cette forme de liberté, de choses colorées, de légèreté..." Toutes les images de ce livre pourraient dater de 1970 mais elles sont d'aujourd'hui.  

>> A voir aussi >> Rome : l'architecture entre antiquité et renouveau de l'EUR 

Sans remonter dans le passé de l'île, les vagues successives de migration d'artistes de tous horizons expliquent la vibe - ambiance - d'Ibiza. Fuyant les guerres, débarquèrent l'architecte allemand Erwin Broner, l'écrivain Walter Benjamin, le photographe Man Ray, le dadaïste Raoul Haussmann. Plus tard, se créa le Grupo 59 avec Bob Munford, pionnier du pop art, et d'autres artistes. Les stars leur emboîtèrent le pas, Errol Flynn, Elizabeth Taylor, Lawrence Olivier et les hippies dès 1968.  

>> A voir aussi >> Escales en Baie de Somme 

Le film More de Barbet Schroeder raconte ces années, filmé en partie dans la maison de sa mère. "Là, dans la joie la totale, elle a vécu une véritable vie philosophique, résume-t-il. Ne dépensant rien, elle pêchait, cultivait son potager, nageait tous les jours de l'année." Tout un esprit que l'époque réactive. Ibiza à double facette, entre jour et nuit, nord et sud, oliviers et plages, club-bing et yoga, soirées à 10000 ou intimes bacchanales dans les caves... dans son immortel désir de vivre. 

>> A voir aussi >> Des hôtels et restaurants de charme à Rome 

Ibiza Bohemia, de 200 photos, 85 euros, Assouline. assouline.com /  

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

https://imagmagnetsns.ua

imagmagnetsns.ua/reklamnye-magnity/ferritovye-magnity.html

https://imagmagnetsns.ua