Louise Bourgoin : "Je vis dans un cabinet de curiosités"

publié le

.

Anne-Emmanuelle Thion

L'ancienne miss météo de Canal +, Louise Bourgoin, se livre à ses passions pour la brocante mais aussi pour le dessin avec sa collection de corps nus en collaboration avec l'éditeur Pierre Frey. Rencontre avec l'actrice qui nous dévoile son côté artiste.

Diplômée des Beaux-Arts de Rennes, Louise Bourgoin a raté le Capes "Arts plastiques", mais réussi le casting de miss météo pour Canal +. Si elle est arrivée par accident sur le petit, puis le grand écran, l'actrice revient aujourd'hui à sa passion première, le dessin, avec une collection de tissus, tapis, papiers peints, assiettes et plats pour Pierre Frey. 

La déco vous inspire ?

Louise Bourgoin : J'aime l'univers des brocantes. Du coup, chez moi, c'est assez proche d'un cabinet de curiosités. Des statuettes africaines côtoient des cloisonnés chinois que je collectionne, un secrétaire XVIIIe, un bouclier en cuivre... Je cultive l'hétéroclite. 

Vous dessinez depuis longtemps ?

Louise Bourgoin :Depuis toujours. Même quand j'étais petite, chez la nourrice, je dessinais. Plus tard, adolescente, je racontais la vie du lycée en BD. À la récré, j'échangeais des pages contre des barres de Twix ! Aujourd'hui encore, je ne garde aucun dessin. Je les donne à mes amis. 

Comment s'est passée votre collaboration avec la maison Pierre Frey ?

Louise Bourgoin :Sur les conseils de ma voisine du 5e étage, j'ai commencé par troquer le stylo à bille, avec lequel j'ai toujours dessiné, contre de l'encre de Chine. Puis, pour chaque dessin, je n'ai quasiment pas levé le pinceau : je m'interdisais les repentirs. Je suis également partie travailler ieurs semaines dans l'atelier de Monique et Vincent Buffile à Aix-en-Provence : ils fabriquaient des céramiques et je peignais. 

Pourquoi avoir choisi de dessiner des corps nus ?

Louise Bourgoin :Parce que j'en dessine depuis l'âge de 10 ans. J'ai toujours préféré les corps aux paysages. D'ailleurs, j'ai coécrit, avec l'historien de l'art Edwart Vignot, le livre Orsay mis à nu (éd. Place des Victoires), où nous commentons une sélection de tableaux d'hommes et de femmes nus. 

C'était une première pour vous de peindre des assiettes ?

Louise Bourgoin :Non. En 2013, lors d'une escapade à Berlin, j'ai pris un café dans la boutique Paint your style (Bleibtreustraße, 46) où j'ai pu peindre mes premières assiettes. 

Parmi vos créations pour Pierre Frey, certaines ont elles trouvé leur place dans votre appartement parisien du IXe arrondissement ?

Louise Bourgoin :Dans le salon, j'ai des rideaux réalisés avec le tissu en lin "La danse", qui représente des femmes nues sur fond noir. Dans le bureau, j'ai recouvert un fauteuil du tissu en lin "Les amants" et posé un tapis baptisé "La ronde". 

"J'ai grandi à Vannes et, avec mon père, j'ai beaucoup chiné dans les brocantes et vide-greniers du Morbihan. Si bien que mes amis viennent chez moi avec curiosité, car ils peuvent voir une multitude d'objets anciens, inattendus, insolites. Parmi mes préférés figurent un cabinet XVIIème italien en ivoire et noyer, mais aussi une assiette de Roger Capron qui date des années 1950, un poignard syrien du XIXème ou encore un sucrier de l'artiste Mathurin Méheut, créé en 1925 pour la maison Henriot à Quimper." 

L'actu cinéma de Louise Bourgoin

En 2015, LouiseBourgoin sera notamment à l'affiche du film Les Chevaliers blancs de Joachim Lafosse, inspiré par l'affaire liée à l'ONG L'Arche de Zoé. 

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

www.dekorde.com

www.thailand-option.com

Был найден мной полезный веб портал про направление ford ranger ranger