Où vit Emmanuelle Rivassoux, l'architecte d'intérieur de Maison à vendre ?

Par Emmanuelle Lopez, publié le , mis à jour le
Emmanuelle Rivassoux

Emmanuelle Rivassoux

Léandro ALVES

A l'occasion du lancement de sa collection de papiers peints pour 4 murs, nous avons rencontré Emmanuelle Rivassoux. Chaussez vos boots, nous partons dans le Vercors. L'architecte d'intérieur a transfomé le "chalet de vacances" de son enfance, avec dans sa ligne de mire le parc naturel régional, pour y vivre avec son époux.

C'est ici un autre monde, un autre temps. Lorsqu'elle ne tourne pas les émissions de Maison à vendre, Emmanuelle Rivassoux est là, dans le Vercors, au milieu de "son parc". "Nous sommes dans un petit village sans bureau de poste, c'est la dame avec qui l'on papote à la mairie qui nous colle les timbres. Il y a une épicerie, ouverte tous les jours et si quelque chose nous plaît et manque, il vous le commande. Je vais à la ferme chercher mon lait... ", détaille-t-elle. Emmanuelle aime "sa double vie" avec d'un côté le tumulte parisien et de l'autre la quiétude de la montagne, où elle se ressource et se concentre sur ses projets. Ici, elle crée. "Mes parents ont acheté cette "maison de vacances" lorsque j'étais toute petite. Nous y venions régulièrement et mon mari est tombé amoureux de la région. Puis un jour, mes parents ont décidé de vendre, nous avons voulu la leur acheter pour en faire notre résidence principale." Comme à son habitude, la varoise transforme tout avant de s'installer, sans scrupule mais avec amour : des baies vitrées en alu remplacent les ouvertures, de la faïence grand format habille le sol. Du chalet traditionnel, cette habitation n'a grand chose. Bien que contemporaine, elle reste chaleureuse et revendique même, par quelques créations maison, ses origines montagnardes. L'architecte d'intérieur s'amuse à dire que déménager est simple que de changer de déco, pour autant, elle envisage les choses autrement aujourd'hui "c'est peut-être la dernière maison... Je n'avais pas trouvé auparavant un endroit où je me sente vraiment bien. Et c'est une maison de famille, il y a une histoire forte... On ne s'en séparera pas", confie-t-elle. 

Aussi, peut-être pensera-telle une autre déco, avec de nouvelles couleurs, voire même avec son papier peint. C'est sa deuxième collection avec Rash et 4 murs qu'imagine l'architecte d'intérieur. Passionnée par ce revêtement, pour les effets qu'il crée et sa simplicité d'usage, elle a mûri tout un tas de projets jusqu'à ce que l'éditeur allemand et le revendeur reviennent vers elle. "J'avais plein d'idées... et pour cette nouvelle collection, j'ai souhaité quelque chose de fin", souligne-t-elle. 

>> A lire aussi >> Où vit Laurent Mariotte, le chroniqueur culinaire de TF1 ? 

Vous vouez un véritable amour au papier peint ? 

Emmanuelle Rivassoux : Il faut savoir que je suis une vraie fan de papier peint. Ça amène du graphisme. On peut créer des choses vraiment fortes avec du papier peint. Notre génération l'utilise sur une tête de lit, un pan de mur pour, par exemple, délimiter une salle à manger dans un séjour. Les motifs suivent les tendances : un papier peint imprimé jungle, trois nouveaux coussins et hop, on a une nouvelle ambiance. C'est également quelque chose qui se pose et se dépose facilement. Et coller du papier peint reste simple que de peindre un mur qu'il faut avant préparer correctement.  

Papier peint intissé Rocca By E. Rivassoux 16,95 euros le rouleau de 53 cm x 10 m

Papier peint intissé Rocca By E. Rivassoux 16,95 euros le rouleau de 53 cm x 10 m

4 murs x E. Rivassoux

La maison d'édition allemande Rasch et 4 murs m'avaient vue sur les émissions et savaient que j'utilisais beaucoup de papier peint. Un jour ils m'ont proposé de créer une première collection, assez colorée. Et pour celle-ci, j'ai souhaité quelque chose de fin, avec des chevrons dans des tons de bleu, vert. Ça me ressemble et ça me plaît. Enfin, c'est très drôle, sur les réseaux sociaux, les gens m'envoient des photos de ces papiers peints dans leur intérieur. Ils se l'approprient et proposent des choses auxquelles je n'aurais pas pensé. 

Papier peint intissé Nayada by E. Rivassoux - 17,95 euros le rouleau de 53 cm x 10 m

Papier peint intissé Nayada by E. Rivassoux - 17,95 euros le rouleau de 53 cm x 10 m

4 murs x E. Rivassoux

Votre coup de coeur ?  

Emmanuelle Rivassoux : Le chevron en vert, il est très marqué, c'est la couleur que j'aime en ce moment. Le terrazzo a fait son retour en 2015. Mais que le matériau, c'est ce motif : il est irrégulier et pétillant. Il contraste bien avec les chevrons : ils sont différents mais complémentaires.  

Papier peint intissé Alvaro by E. Rivassoux - 17,95 euros le rouleau de 53 cm x 10 m

Papier peint intissé Alvaro by E. Rivassoux - 17,95 euros le rouleau de 53 cm x 10 m

4 murs x E. Rivassoux

A quoi ressemble votre intérieur ?  

Emmanuelle Rivassoux : La déco y est intemporelle. Je souhaitais surtout éviter le style chalet, mais avoir tout de même quelque chose de chaleureux et contemporain. J'ai mixé des meubles anciens, de mes parents et du contemporain. Mon armoire du 16e siècle ressort très bien dans cet univers.  

>> A lire aussi >> Le mix & match mode d'emploi 

Chez Emmanuelle Rivassoux... "Pour créer cette table basse, mix de 8 morceaux de tronc cubique, je suis allée me fournir directement chez le bûcheron, à 2 km de chez moi !"

Chez Emmanuelle Rivassoux... "Pour créer cette table basse, mix de 8 morceaux de tronc cubique, je suis allée me fournir directement chez le bûcheron, à 2 km de chez moi !"

SDP

Vous changez souvent la déco ?  

Emmanuelle Rivassoux : Quand je déménage, je change tout : je casse tout, je mets tout à nu et je refais tout : sol, cloisons. Je réfléchis jusqu'à la place du petit objet. Et je ne bouge rien. Après, j'ai envie de déménager pour repenser un projet de A à Z.  

Votre pièce préférée où vous aimez être et passer du temps ? 

Emmanuelle Rivassoux : Je n'ai pas de pièce préférée. Néanmoins, j'aime beaucoup la cuisine : j'ai longtemps réfléchi à son aménagement. J'y passe beaucoup de temps : je travaille sur la table de salle à manger, donc presque dans la cuisine... je grignote en permanence. J'ai un bureau où je range mes affaires mais je n'y suis pas.  

La cuisine, plutôt ouverte ou fermée ?  

Emmanuelle Rivassoux : Elle est ouverte sur la salle à manger et une partie du séjour. Je la voulais ouverte et sans rangements en hauteur. J'ai fait un immense L qui revient jusque dans la salle à manger. Le plan de travail est très, très grand. Pour les meubles, je voulais des portes moulurées mais dans une version contemporaine en noir mat. J'ai aussi un piano de cuisson avec 4 fours, 2 électriques et 2 au gaz. J'aime cuisiner.  

Chez Emmanuelle Rivassoux... "La salle à manger se situe dans la continuité de la cuisine ; les deux pièces sont liées par le noir mat. Ici, cohabitent meubles anciens et contemporains."

Chez Emmanuelle Rivassoux... "La salle à manger se situe dans la continuité de la cuisine ; les deux pièces sont liées par le noir mat. Ici, cohabitent meubles anciens et contemporains."

SDP

Un plat à l'improviste ? 

Emmanuelle Rivassoux : Je déteste l'improviste. Mes amis savent qu'ils ne peuvent pas venir à l'improviste. J'organise des dîners toujours avec un peu d'avance parce que j'adore dresser de jolies tables, je cuisine tout : entrée, plat, dessert. Quand je suis dans le Vercors, je prépare des plats familiaux qui tiennent au corps : je fais très bien les saucisses lentilles et en dessert des crumbles. Je suis originaire du Sud, la base de ma cuisine c'est huile d'olives, tomates et herbes de Provence. 

Une spécialité ? 

Emmanuelle Rivassoux : Je cuisine tout ! Dans le Vercors : une raclette, à partir d'un fromage typique de la région : le bleu du Vercors, mais sous forme de buffet. Ou bien un poulet cuit dans du vin blanc et de la crème. Et ce qui surprend mes invités, ce sont les yaourts que je fais (tous les 2 jours) et que je leur propose au petit déjeuner, quand ils ont dormi à la maison.  

Le DIY est présent dans votre déco ?  

Emmanuelle Rivassoux : Je retape pas mal de choses. Dans la chambre, j'ai récupéré des volets anciens et les ai fixés sur un rail, à l'intérieur, face aux fenêtres, comme dans les fermes avant : ils s'accrochaient façon tableaux. J'ai fait ma tête de lit. Et aussi, ma table basse : je suis allée voir un bûcheron près de la maison, je lui ai demandé 8 troncs de bois carrés, de hauteur différente, que j'ai associés. J'aime bien détourner, pour ne pas avoir les meubles qu'on trouve partout. 

Y-a-t- il un meuble où un objet que vous auriez aimé inventer ?  

Emmanuelle Rivassoux : Mon objet préféré, depuis que j'ai fait mes études de design, c'est le presse-citron de Philippe Starck. A l'époque de sa création, sa forme était dingue et futuriste. Je la trouve toujours pareille aujourd'hui. C'est une oeuvre que j'aurais aimé dessiner.  

Votre dernier achat - utile ou futile !- pour la maison ? 

Emmanuelle Rivassoux : De designers, les chaises Masters de Starck et Eugeni Quitllet, un hommage à 3 chaises : la Série 7 d'Arne Jacobsen, la Tulip d'Eero Saarinen et l'Eiffel de Charles Eames. Elles sont vraiment confortables. Et récemment, une lampe tactile pour le bureau assez travaillée. 

Un meuble ou un objet qui vous a toujours accompagné ? 

Emmanuelle Rivassoux : Le presse-citron, c'est une petite sculpture ! Elle est sur un meuble dans le salon. Je suis très attachée à une lampe du créateur Terzani, mes parents me l'ont offerte quand j'avais 18 ans. 

Rideaux, portes, volets ? Qu'est-ce que cela vous inspire ?  

Emmanuelle Rivassoux : Pas de rideaux chez moi. Le rideau fonctionne avec les voilages et habille une fenêtre si l'on veut se masquer de l'extérieur.  

J'aime les volets anciens, ceux qui qui me rappellent la Provence.  

Enfin, ce qu'il y a de important sur la porte c'est la poignée, c'est une sorte de bijou. 

Chez Emmanuelle Rivassoux... "En guise de rideaux, j'ai imaginé des panneaux en bois découpés dans une vieille porte de ferme. On retrouve évidement la fausse fourrure indissociable du style chalet."

Chez Emmanuelle Rivassoux... "En guise de rideaux, j'ai imaginé des panneaux en bois découpés dans une vieille porte de ferme. On retrouve évidement la fausse fourrure indissociable du style chalet."

SDP

Vous vivez plutôt en musique ou en silence ?  

Emmanuelle Rivassoux : En silence. J'ai la mauvaise habitude de mettre la télé en route pour avoir un bruit de fond. Mon mari est musicien, ça doit venir de là. Lui vit en musique et moi en silence. 

Et vous arrivez à travailler ensemble, à la maison ?  

Emmanuelle Rivassoux : Oui, lui a son studio d'enregistrement dans une dépendance, moi je suis dans la cuisine. Je travaille de chez moi, environ 50% de mon temps. Sinon, je suis à Paris, pour les tournages, les visites : j'ai un pied-à-terre près de la Gare de Lyon.  

Chez Emmanuelle Rivassoux..."Pour travailler, je ne m'installe pas dans mon bureau mais dans ma cuisine, sur cette table face à la montagne."

Chez Emmanuelle Rivassoux..."Pour travailler, je ne m'installe pas dans mon bureau mais dans ma cuisine, sur cette table face à la montagne."

SDP

Votre titre de musique préféré ?  

Emmanuelle Rivassoux : Ça date un peu (c'est comme le presse-citron) c'est Crazy in love de Beyoncé. Je trouve toujours sa technique incroyable et cette chanson est pleine de bons souvenirs. 

Rêvez-vous d'une pièce en ? Si oui, pour quel usage ?  

Emmanuelle Rivassoux : Non, pas de pièce en . 

Vous êtes connectée ? 

Emmanuelle Rivassoux : Oui, tous les jours. Avant "Maison à vendre" je n'avais pas de compte Facebook, j'en ai créé un et désormais, après chaque émission je poste les avant/après et j'y suis devenue accro. Mes publications concernent l'émission, mais elles peuvent être simplement déco ou encore perso. Je gère ma page et j'aime bien partager ces choses.  

Y-a-t-il une application que vous aimeriez voir développée ? 

Emmanuelle Rivassoux : Oui, une appli (utile au monde la déco) qui permette vraiment aux particuliers de recréer leur pièce. Ce qui existe aujourd'hui est compliqué, difficile à utiliser et les rendus ne sont pas très jolis. Il faudrait développer quelque chose qui aiderait les particuliers qui ne parviennent pas toujours à se projeter sans dessins ou 3D. S'ils pouvaient avoir une mise en scène de leurs idées, ça les aiderait dans leurs choix : tout le monde ne peut faire appel à un architecte d'intérieur.  

Auriez-vous une astuce rangement ou déco à nous donner ?  

Emmanuelle Rivassoux : J'utilise beaucoup de miroirs pour agrandir une pièce. Mais vraiment le miroir qui va du sol au plafond de 3 ou 4 m de large pour doubler les dimensions de la pièce. En revanche, lorsque l'on fait ça, il faut bien réfléchir à l'aménagement de la pièce, pour que ce qui est renvoyé sur le miroir semble une continuité.  

Vos adresses de prédilection ?  

Emmanuelle Rivassoux : - Pour la déco : le centre commercial Domus, avec des enseignes grand public et d'autres design. Il y a dans un même lieu pour toutes les bourses, tous les goûts.  

- Pour ce qui est food : le Marché d'Aligre, près de chez moi. J'aime y aller : j' y passe un bon moment, et la corvée des courses disparaît. 

Vos actualités ?  

- Maison à vendre : tous les mois un prime et tous les dimanches les rediff. Mais beaucoup d'inédits arrivent !  

- La collection de papiers peints pour 4 murs 

- Je suis également ambassadrice d'une marque de colle de papier peint Queylid  

- Tout au long de l'année je fais les salons de l'habitat, je rencontre les artisans et le public. 

Où vit Emmanuelle Rivassoux, l'architecte d'intérieur de Maison à vendre ?

Léandro ALVES

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris

Newsletter Design

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les dernières tendances déco design

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page
https://vorteleather.com.ua

http://kompozit.ua