Choisir la bonne couleur dans sa chambre : 8 conseils d'experts

Par Mathilde Dugueyt, publié le
Choisir la bonne couleur dans sa chambre : 8 conseils d'experts

Choisir la bonne couleur dans sa chambre : 8 conseils d'experts

blackStones

La chambre se doit d'être au près de la personnalité de ses occupants. La couleur est ainsi une façon de créer un univers propre à chacun. Façon nid douillet en optant pour un ton profond et intense ou en jouant avec une palette de neutres pour une pièce lumineuse, les pistes à explorer sont infinies. D'autant que la couleur n'a pas de limite et s'applique sur une tête de lit, un plafond et même tous les murs de la chambre. Suivez les astuces de Céline Gerst, experte couleurs pour Tollens, et Arnaud Lenoir, architecte d'intérieur pour blackStones, afin de définir la couleur idéale pour se sentir bien dans sa chambre.

"Choisir une couleur pour sa chambre est très personnel, confie Céline Gerst. Chacun a son propre ressenti, on met de côté les a priori." Au-delà des tendances et d'une décoration travaillée, la couleur est associée au bien-être dans la chambre. Les affinités avec les familles de tons sont à prendre en compte. Si l'on est un peu perdu, il est conseillé de se tourner vers sa garde-robe pour mettre en évidence ses préférences. Avec une majorité de bleu, gris ou noir, les tons froids sont à préconiser. À l'inverse, avec de nombreuses pièces rouges, marron ou beiges, les teintes chaudes sont une piste à explorer.  

>> A lire aussi >> 20 peintures au top pour la chambre 

1. Mettre en avant ses envies pour définir sa famille de couleurs

Aujourd'hui, la chambre est un lieu multifonction et les attentes divergent pour cette pièce particulière. "Dans une chambre, il y a souvent deux types d'envie, résume Céline Gerst pour Tollens. D'un côté, ceux qui souhaitent un lieu très cosy, à la façon d'un boudoir avec un côté enveloppé. Les teintes sont alors sourdes, désaturées. Elles tirent vers le noir comme un bordeaux, un gris anthracite, un violet aubergine, un bleu encre, un kaki grisé, un vert bleuté profond ou encore un terracotta. Et d'un autre côté, ceux qui aspirent à des couleurs claires où la lumière est importante. C'est une palette dans les neutres et les pastels comme un rose poudré, des teintes mates et apaisantes qui absorbent la lumière. L'idée est d'évacuer les tensions avec un univers calme." 

>> A lire aussi >> Peinture : 12 erreurs à éviter dans la chambre 

Dans la chambre, les teintes claires créent un lieu lumineux (peinture Fauvette, collection Totem, Tollens).

Dans la chambre, les teintes claires créent un lieu lumineux (peinture Fauvette, collection Totem, Tollens).

Tollens

2. Travailler les associations de couleurs dans la chambre

Une fois ses envies posées, la palette de couleurs devient un grand terrain de jeu où l'on aime se faire plaisir avec des mariages singuliers pleins de personnalité. "On peut manier la couleur avec une teinte majeure et une autre ponctuelle à travers une peinture mais aussi des accessoires, du textile ou du mobilier, suggère Céline Gerst. Si on applique un ton majeur neutre, un gris anthracite par exemple, on crée un contraste avec des tons lumineux comme un vert amande ou un bleu grisé. Quand on part sur un beige mastic, on peut ajouter une touche d'ocre, des tons entre le kaki et le jaune qui se travaillent plutôt en camaïeu." 

>> A lire aussi >> Quelle touche de couleur pour une chambre d'adulte ? 

Un exemple de mariage de couleurs avec une teinte majeure et des tons ponctuels pour la mettre en avant.

Un exemple de mariage de couleurs avec une teinte majeure et des tons ponctuels pour la mettre en avant.

Tollens

Dans l'air du temps, les couleurs foncées ou très marquées sortent de l'ombre et s'emparent de la maison. "Ces couleurs avec beaucoup de caractère se suffisent à elles-mêmes, poursuit l'experte. On est parfois tenté de marier ieurs teintes ensembles mais ce n'est pas toujours nécessaire." 

>> A lire aussi >> Oser les couleurs foncées 

3. Prendre en compte la lumière pour déterminer la couleur dans la chambre

La nuance est fine mais elle est un critère clé. "La notion de lumière est très importante pour se décider sur la couleur, note Céline Gerst. Avec une chambre exposée au nord, la lumière ne change pas, l'éclairage est constant tout au long de la journée. Cela a un côté très calme, apaisant même si la couleur ne vit pas avec le soleil." 

Afin de se rendre compte de l'effet de la lumière sur la couleur, il est conseillé de peindre une planche ou une feuille de 50 x 50 cm et de l'accrocher au mur toute une journée. Au fil des heures, on s'aperçoit de l'évolution de la couleur. 

>> A voir aussi >> 12 idées déco pour une chambre lumineuse  

4. Choisir la couleur selon le style du lieu et son mobilier

On l'oublie parfois mais le caractère de l'appartement ou de la maison a son importance pour déterminer les teintes de la chambre et la façon de les appliquer. "Dans un Haussmannien avec des moulures, l'idée est plutôt d'effacer tous ces détails souvent imparfaits, indique Arnaud Lenoir de . On se tourne alors vers des couleurs de son choix en laissant les moulures en blanc pour éviter de les accentuer. Peindre un pan de mur sans aller jusqu'au plafond va aussi donner une sensation d'espace à la pièce. Dans un appartement esprit loft, les éléments architecturaux étant forts, on va plutôt vers des neutres pour les mettre en avant." 

>> A découvrir aussi >> 3 volumes en 1 dans ce studio parisien 

Dans un appartement avec moulures, le mieux est de ne pas les peindre afin de ne pas accentuer certaines imperfections (une réalisation blackStones).

Dans un appartement avec moulures, le mieux est de ne pas les peindre afin de ne pas accentuer certaines imperfections (une réalisation blackStones).

blackStones

Autre élément fort, le mobilier définit les teintes appropriées dans une chambre. "Dans une pièce avec des meubles en bois clair, par exemple, on préconise des teintes douces comme les pastels", poursuit l'architecte d'intérieur. L'essence du bois, ou moins foncée, la taille du meuble et son volume, sont déterminants. Dans une petite chambre avec peu de luminosité et une grande armoire en noyer, on s'oriente davantage vers des couleurs claires pour éviter d'assombrir la pièce (à moins de vouloir créer un effet cocon).  

>> A voir aussi >> Les sols foncés donnent du caractère à nos intérieurs 

5. Se servir de la couleur pour organiser les espaces dans la chambre

Dans une chambre, la couleur a aussi vocation de structurer la pièce, surtout si elle abrite ieurs espaces en un. "Avant de se décider sur les couleurs, il est utile de savoir si la chambre est uniquement un lieu de nuit ou s'il y a aussi de la vie avec un bureau, par exemple, interroge Céline Gerst. On peut alors utiliser la couleur pour organiser l'espace en délimitant la zone travail et sommeil. Selon le volume, on crée une alcôve pour le coin nuit ou on applique une peinture en guise de tête de lit." 

>> A voir aussi >> En vidéo : peindre un mur en protégeant ses moulures 

La couleur est aussi utile pour délimiter les espaces et marquer un coin nuit (un projet de blackStones).

La couleur est aussi utile pour délimiter les espaces et marquer un coin nuit (un projet de blackStones).

blackStones

Avec un zeste d'audace, on ose aussi la couleur de façon démesurée pour dessiner un cocon autour du lit. "C'est intéressant de peindre toute la pièce ou tout l'espace nuit avec un effet de boîte, propose Arnaud Lenoir. Dans ce cas-là, il est nécessaire que le reste de la chambre soit assez épuré." 

6. Avec précaution, déterminer où mettre de la couleur dans la chambre

La peinture dans la chambre est censée favoriser un sentiment de bien-être et inciter à un bon sommeil. "On aime beaucoup mettre de la couleur en tête de lit pour délimiter le coin nuit mais aussi pour éviter de se réveiller face à la teinte", décrypte Arnaud Lenoir. Même si elle est présente, elle reste discrète. Autre aspect, dans une chambre d'enfant, la couleur est utile pour renforcer un côté protecteur. "Dans l'univers des enfants, la peinture se travaille sur un mur ou deux murs, préconise Céline Gerst. Comme ils aiment se sentir protégés, le lit est souvent placé dans un angle. C'est sympa de travailler sur ces deux murs là." 

Comme évoqué, la lumière est aussi à prendre en compte pour choisir où mettre la couleur. "Dans tous les cas, il est conseillé de ne pas peindre le mur de la fenêtre qui va créer un contre-jour, poursuit Céline Gerst. À l'inverse, en face d'une fenêtre, la lumière naturelle va jouer avec la teinte." 

>> A voir aussi >> Chambre d'enfant : quelle couleur choisir pour la déco ? 

En appliquant de la couleur en face des fenêtres, la teinte vit au fil de la journée, selon la lumière (un projet signé blackStones).

En appliquant de la couleur en face des fenêtres, la teinte vit au fil de la journée, selon la lumière (un projet signé blackStones).

blackStones

7. Saisir toutes les nuances du blanc pour une chambre

On le pense à tort simple et classique, le blanc réserve de nombreuses surprises. Dans la chambre, il est à choisir avec précaution, au risque d'avoir une pièce froide et peu accueillante. Sur tous les murs, un blanc neutre mais aussi un ton un peu chaud avec un zeste de jaune sont les bienvenus. 

Le blanc se manie avec précaution pour des mariages de tons réussis. "Le blanc n'est pas toujours le mieux pour mettre en valeur d'autres couleurs, rappelle Céline Gerst. Par exemple, certaines nuances terreuses ne vont pas supporter le blanc pur, un peu trop brutal. Il faut trouver une teinte avec une pointe de jaune. À côté d'un turquoise ou d'un rouge, le contraste avec le blanc est voulu. Mais certains gris clairs permettent aussi de sublimer d'autres couleurs et de créer de belles associations." 

>> A lire aussi >> Comment choisir sa peinture blanche ? 

8. Définir la couleur de la chambre selon les autres pièces de la maison

Au-delà de la chambre, la couleur se réfléchit aussi en cohésion avec le reste de la maison. "L'idée est de garder une chromatique constante, préconise Arnaud Lenoir. Sans toujours rester dans la même gamme de couleurs, on peut jongler avec des teintes à la tonalité sourde. À l'aide d'un nuancier, on pioche du rouge, du gris ou du bleu en créant des associations chromatiques." 

La couleur crée alors une continuité entre toutes les pièces. "Si on a travaillé des teintes désaturées dans le salon, on applique dans la chambre des tons grisés, confirme Céline Gerst. Au contraire, si l'on a envie de tons vifs, saturés, on peut s'amuser dans la chambre avec un bleu caraïbes et un orange vitaminé dans la pièce à vivre." 

Dans un autre style, la couleur est parfois utile pour structurer les différents espaces dans la maison. "Un autre parti-pris consiste à signifier les lieux en délimitant le coin nuit du coin jour, poursuit l'experte pour Tollens. Dans les pièces de vie, on retrouve des couleurs de caractère et dans la partie nuit, des tons neutres, poudrés." 

Dans la chambre et dans la partie nuit, les tons poudrés amènent de la douceur.

Dans la chambre et dans la partie nuit, les tons poudrés amènent de la douceur.

Tollens

En bref

Même si tous les goûts sont dans la nature, certaines couleurs ne sont pas conseillées dans la chambre. "Si chacun a un rapport propre avec la couleur, les teintes saturées et acides sont plutôt à éviter, admet Céline Gerst. Elles ont un effet excitant et elles dynamisent la pièce, ce n'est pas approprié. On va aussi s'en lasser vite." On s'abstient alors sur le jaune vif, l'orange intense ou le rouge éclatant, par exemple.  

Arnaud Lenoir de blackStones confirme : "Je n'apprécie pas les couleurs vives dans la chambre mais sans pour autant choisir des neutres. J'aime les tons foncés et profonds comme un bleu intense." D'une façon générale, les verts et les bleus sont toujours agréables, ils restent une valeur sûre. 

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Est

Newsletter CôtéMaison

Recevez quotidiennement le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page