La cuisine d'une artiste colleuse d'images

publié le

La cuisine d'une artiste colleuse d'images

Jean-Marc Palisse

C'est la cuisine d'une artiste. Celle de Catherine Lupis Thomas. Un drôle d'endroit qui accompagne le quotidien d'une famille et fait vibrer la passion pour le collage, jusque sur les murs de cet espace de vie convivial.

Son travail rappelle celui de l'artiste Jacques Villeglé. Des photographies arrachées dans les rues ou les magazines, Catherine Lupis Thomas récupère le souvenir d'histoires anciennes pour en composer d'autres. Repérée puis exposée dans ieurs galeries à Paris, Senlis (où elle vit), et à Berlin (où elle vit aussi), elle assemble des images, aujourd'hui essentiellement des photos personnelles de rues ou d'architectures, en y ajoutant collages et / ou peinture. Chez elle, sa cuisine est son premier terrain de jeu

>> A lire aussi >> Les expos à ne pas manquer partout en France  

La rue, la ville l'inspirent. Le mur réalisé pour "Urban Nation" au Museum Bulow Strasse à Berlin, en est une belle illustration (urban-nation.com). Mais revenons à Senlis, dans l'ancien couvent reconverti en appartements qui a empilé les siècles, les époques, les vies jusqu'à ce jour où une artiste est venue embrasser de son imaginaire, un espace à vivre et à créer.  

Catherine Lupis Thomas occupe trois niveaux de la demeure historique. La cuisine est accueillante, invitante. Elle encadre de toute sa convivialité une vie de famille où l'on s'affaire, l'on échange, et l'on prépare ce qui sera le repas du midi ou du soir.  

>> A lire aussi >> Cuisine : les nouvelles tendances déco et aménagement 

L'idée étant d'être et de rester ensemble le possible. Avec quatre mètres sous plafond, le coin cuisine ne devait pas être trop dominant. Pour cela, Catherine Lupis Thomas l'a choisi avec un îlot central concept "bulthaup b3" revêtu de stratifié gris anthracite avec champs en aluminium, alors que côté mur le même concept est réalisé en pommier avec un plan de travail en aluminium

>> A lire aussi >> Guide d'achat : comment choisir son îlot de cuisine 

Depuis huit ans, rien n'a bougé. Elle aime la fonctionnalité de ces lignes qui ont pris le temps d'observer les habitudes, les gestes des utilisateurs. Côté électroménager, un four avec micro-ondes intégré, une plaque de cuisson à gaz, un teppanyaki - plaque chauffante - et une hotte aspirante Gaggenau accompagnent l'ensemble. "Je voulais quelque chose de lumineux, mais pas de blanc. J'ai donc opté pour du bois clair qui répond au mur habillé de mélèze brut, à peine poncé." Il s'agit d'un jeu de lattes de différentes tailles, agencé de façon aléatoire par la menuiserie Frenois à Mouzon. 

Au sol, un parquet en chêne vieilli de fabrication française (la-maison-du-bois.com). Dans la même pièce, une cheminée en acier noir poli, Autour du feu (autour-feu-paris.fr) apporte des accents de modernité au cadre historique. Les meubles aux références scandinaves, chinés y ont trouvé leur place. Les oeuvres de Catherine aussi. Au mur, une photo d'un de ses premiers collages donne la réplique à un canapé habillé de velours rouge, un fauteuil de Pierre Paulin recouvert d'un tissu vert anis, et une table et des chaises en chêne des années 1970. Un lieu personnel où l'innovation de la cuisine accompagne l'esprit libre de l'artiste. 

>> Catherine Lupis Thomas, Family Design Project. 25, rue de Meaux, 60300 Senlis et 22, Emser Strasse, 10719 Berlin-Wilmersdorf. 

Instagram Catherine Lupis Thomas.catherinelupisthomas.book.fr 

Bulthaup Espace Trocadéro. 25 bis, rue Benjamin Franklin, 75116. Tél. 01 56 90 19 19. bulthaup.com 

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

https://buysteroids.in.ua

www.gazon.net.ua

www.farkopi.com