Guide d'achat : comment choisir son îlot de cuisine ?

publié le , mis à jour le

Guide d'achat : comment choisir son îlot de cuisine ?

Camille Hermand Architectures

Avant d'imaginer un îlot dans la cuisine, mieux vaut se poser les bonnes questions. Superficie, usage et fonction : quelles sont vos contraintes et vos envies ? Nos conseils d'experts vous aideront à choisir votre îlot de cuisine.

Alors que la pièce à vivre et la cuisine sont de en petites, l'îlot continue de séduire avec l'envie de créer un espace convivial où prendre un verre ou faire un déjeuner sur le pouce. Comme la cuisine n'est pas toujours adaptée à recevoir un îlot central, les cuisinistes trouvent une alternative ingénieuse. L'îlot en épi se dessine comme un prolongement du plan de travail avec une cuisine en forme de "U". Un îlot qui n'en est pas un mais qui en a tout l'air et qui respecte certains des avantages recherchés. Possibilité d'un coin repas, espace de préparation supplémentaire et rangements éventuels. 

Avant d'aménager un îlot dans la cuisine, suivez les conseils de Camille Hermand, créatrice de l'agence d'architectes et d'architectes d'intérieur Camille Hermand Architectures, et de Jean-Noël Chevrier, chef de produit cuisine chez Mobalpa, et déterminez le modèle adapté à vos besoins. Dimensions, agencement ou prix, affinez votre projet pour définir l'îlot parfait dans votre cuisine.  

>> A lire aussi >> Mon bar : le QG de ma cuisine 

1. Ma cuisine est-elle adaptée pour recevoir un îlot ?

Même si l'îlot est tentant par son caractère sympa et convivial, il doit être une valeur ajoutée à la cuisine. "L'îlot doit être justifié et offrir un usage supplémentaire, assure Camille Hermand, architecte d'intérieur. Il ne faut pas vouloir un îlot à tout prix, comme un caprice."  

Au-delà de sa nouvelle fonction, l'îlot demande aussi un espace suffisant pour circuler autour sans se gêner. "Dans une cuisine, on manipule beaucoup de choses, c'est toujours contraignant de se cogner partout, assure Jean-Noël Chevrier, chef de produit cuisine chez Mobalpa. Un passage confortable entre deux personnes demande 100/120 cm de la cuisine à l'îlot. Entre 80/100 cm, la circulation est envisageable selon l'électroménager et ses différentes ouvertures." 

Côté pratique, mieux vaut se rendre compte en conditions réelles de l'espace nécessaire pour un îlot. "À l'aide d'un masking tape ou d'un scotch coloré, dessinez au sol votre futur îlot pour imaginer son encombrement, conseille Camille Hermand. Il faut expérimenter l'espace et se méfier des plans 3D, souvent trompeurs." 

>> A lire aussi >> Les 5 clés d'une cuisine ouverte et efficace 

2. Quelles sont les dimensions d'un îlot de cuisine ?

Selon la fonction de l'îlot, ses dimensions ne seront pas les mêmes. Simples rangements ou coin repas, avec ou sans point d'eau ou cuisson... Plus l'agencement est complexe, l'espace nécessaire est grand. "Dans l'aménagement d'un îlot simple, pour prendre un repas à deux ou à quatre personnes, le mieux est de prévoir au moins 120 cm de longueur et une profondeur du plan de travail de minimum 90 cm. Pensez aussi à inclure un débordement de 30 cm, où l'on puisse mettre ses pieds", recommande Jean-Noël Chevrier.  

En hauteur, l'îlot s'adapte au plan de travail de la cuisine. "Dans la continuité de la cuisine, à la même hauteur, l'îlot est esthétique et prend moins de place visuellement", constate Camille Hermand. 

>> A lire aussi >>DIY : Je crée un îlot pour ma cuisine 

3. Comment agencer un îlot dans la cuisine ?

L'îlot dans une cuisine se doit d'être pratique au quotidien mais aussi confortable à l'usage. Par exemple, les rangements sont davantage placés côté cuisine pour laisser neutre l'autre face, visible. De la même façon, pour aménager un coin repas agréable à l'usage, l'idéal est d'être placé en direction du reste de la cuisine. "Le mieux est de mettre les assises dos à la cuisine pour ne pas manger face aux casseroles sales", recommande Camille Hermand.  

Si vous souhaitez intégrer un pôle de cuisson, une hotte de plafond est une solution adaptée pour chasser les mauvaises odeurs. Même si elle comporte certains inconvénients. "Les hottes peuvent être un élément perturbateur, gênant pour le regard, souligne l'architecte d'intérieur. En revanche, pour la cuisson, on dissimule souvent le micro-ondes, assez disgracieux, dans les meubles bas de l'îlot. C'est aussi un moyen de le mettre à la portée des enfants !" 

Amener l'eau dans un îlot est un peu compliqué. "Un îlot avec un point d'eau demande des travaux, avec notamment une évacuation et une pente suffisante, précise Jean-Noël Chevrier. L'idéal reste de prévoir la réalisation de ce type d'îlot dans de gros travaux ou en construction. Et si la pente n'est pas suffisante, la cuisine peut être surélevée par un podium, comme une estrade. C'est aussi une façon de dissimuler les câbles et les canalisations tout en structurant l'espace." 

4. Comment mettre en avant l'îlot au sein de la cuisine ?

Au coeur de la cuisine, l'îlot est au centre de toutes les attentions. Il peut être l'occasion de mettre en valeur le reste de la pièce. "Selon le sol ou le choix des matériaux, l'îlot peut être mis en valeur en se démarquant de la cuisine ou en s'installant dans sa continuité, précise Camille Hermand. Dans tous les cas, c'est une masse horizontale très importante visuellement. Le sol se choisit avec soin, si on veut que l'îlot soit ou moins présent." De la même façon les façades et le plan de travail peuvent être les mêmes que les meubles de cuisine ou être dissociés, selon les envies.  

Afin d'éviter un côté trop linéaire, l'îlot doit être structuré par rapport au reste des éléments. "L'important est d'apporter un peu d'originalité aux îlots, un rythme, dans des cuisines de en monochromes, souligne Jean-Noël Chevrier. Avec des niches entre les meubles, par exemple, en insérant de la couleur ou des accessoires déco. Vous pouvez aussi jouer avec le plan de travail et des épaisseurs différentes, 20 mm sur la partie cuisson et 40 mm sur la partie préparation, avec du bois pour réchauffer la pièce."  

>> A lire aussi >> Cuisines : les nouvelles tendance déco et aménagement 

5. Combien coûte un îlot dans la cuisine ?

Selon les envies de chacun et les différentes finitions (nombre de meubles, choix des façades, nature du plan de travail, etc.), un îlot peut coûter du simple au triple. Comme un jeu de construction, l'idée est de composer un élément sur-mesure avec un usage dessiné en fonction de vos besoins. "À l'achat, un îlot simple avec juste les meubles et le plan de travail coûte au minimum 800 euros, indique Jean-Noël Chevrier. Comptez un minimum de 2000 euros pour un îlot avec point de cuisson, hotte et plaques (hors travaux) et pas moins de 1500 euros pour un îlot avec un point d'eau et son évier (hors travaux)." 

En savoir sur Camille Hermand Architectures :  

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

оборудование для автополива

http://best-cooler.reviews

adulttorrent.org/