Déco appartement : nos meilleures idées

publié le , mis à jour le

Déco appartement : nos meilleures idées

Kermarec/Véronique Cotrel

Qui a dit que les appartements étaient forcément classiques et ennuyeux ? Côte Maison vous prouve le contraire avec ces photos d'appartements pleins de surprises. De la couleur, du style, des meubles tendance, des motifs graphiques : de quoi piocher plein d'idées pour votre future déco d'appartement.

Une rénovation en or pour ce grand appartement familial

Soigné jusque dans les moindres détails, cet appartement parisien est un petit bijou au coeur de la ville. Modelé par l'architecte d'intérieur Charlotte Féquet, le lieu est un mélange subtil entre charme vintage et aménagements modernes. Rien à voir donc, avec le profil d'origine du 100 m2. Inhabité depuis ieurs années, le logement souffrait de murs noircis par le chauffage, de sols abîmés, de tapisseries tachées... Et la configuration à l'ancienne était particulièrement inadaptée à la petite famille qui rêvait de s'y installer. Pleins feux sur la rénovation radicale de cet appartement familial.

Avant/après : 75 m2 lumineux aménagés sous les toits

Direction Clermont-Ferrand dans un appartement chaleureux aménagé sous les toits. Lorsque les propriétaires, un jeune couple sans enfant, investissent les lieux, ils sont dans un état plutôt vétuste ! Les pièces se répartissent en enfilade, il n'y a qu'un seul accès à la terrasse nord et l'ensemble baigne dans la pénombre. Après 6 mois de travaux orchestrés par les architectes de l'agence A/K architectures, ces 75 m2 trouvent une seconde jeunesse. Les cloisons tombent pour mieux réunir les différentes pièces de l'appartement, la création d'une porte-fenêtre permet enfin d'accéder à la terrasse et les lieux gagnent en luminosité. Grâce à un beau travail sur mesure, le mobilier, et notamment la bibliothèque centrale, font le lien entre les différents espaces. Retour en images sur un projet de réhabilitation qui a tout bon !

Un pied-à-terre parisien prend des couleurs

Refuge d'appoint pour les week-ends prolongés ou les congés, parfois point de chute professionnel, tout le monde peut être amené à investir dans un pied-à-terre citadin. Ce lieu de vie secondaire profite de la proximité avec la ville mais est le souvent contraint par un volume limité. Voilà pourquoi il souffre d'un manque de considération : le peu de temps passé dans une résidence secondaire n'encourage pas forcément les travaux. Une erreur si l'on considère le potentiel sous-jacent de ces petits cocons. Après ieurs années de vagabondage dans ce pied-à-terre de la Capitale, les propriétaires ont décidé de lui offrir un lifting mérité. Le 61 m2 manquait cruellement de fonctionnalité avec des pièces étriquées, laissées dans leur jus, il devenait donc urgent de repenser la distribution globale. Une mission de haut vol confiée à l'expertise de l'agence Boclaud Architecture.

Une semaine pour offrir un nouveau look à ce 120 m2

Rendez-vous à Rennes en Bretagne, avec cet appartement familial entièrement redécoré. Sur les principes du home staging et en mixant les styles, l'architecte d'intérieur Inma Valéro lui a donné un coup de jeune, en une semaine seulement.

Cet appartement toulousain entièrement neuf avait beau être impeccable du sol au plafond, il manquait de style et de rangements. L'Atelier d'architecture Camille Josse se charge de sublimer les lieux et de rendre l'ensemble pratique. Ainsi, des placards sur mesure sont créés, des claustras en chêne massif délimitent l'espace et des niches sont aménagées en tête de lit dans la chambre parentale. La suite en images...

Un 40 m2 avec mezzanine dans un ex-atelier d'artiste

Paris recèle bien des pépites entre ses murs ; parmi elles, un certain nombre d'habitations désaffectées datant d'un autre temps, attendant d'être rénovées par leurs nouveaux propriétaires. Et c'est justement l'une d'entre elles qui a séduit un agent immobilier et son conjoint, sculpteur, en recherche de leur futur cocon parisien. Enchaînant les visites, le couple craque pour un atelier d'artiste de 40 m2, au dernier étage d'un immeuble du 10e arrondissement. A deux pas du marché couvert Saint-Quentin et du métro Gare de l'Est, le bien installé dans un quartier dynamique leur a tout de suite plu... enfin, le potentiel qui s'en dégageait. Car l'atelier sur cour en double hauteur n'était absolument pas habitable au moment de l'achat ! Bien décidé à prendre possession des lieux rapidement, le couple fait alors appel au talent de l'architecte Anne-Laure Dubois, qui repense l'espace avec un budget de 180 000 euros.

Une bonne dose de fraîcheur pour ce studio de 22 m2

Repenser complètement le volume d'un logement est pour le moins effrayant, mais c'est également l'ultime solution pour investir tous les mètres carrés à disposition. Il n'est pas rare qu'un décloisonnement total permette d'obtenir une meilleure surface, et ce même si le nombre de pièces est revu à la baisse. Ainsi sacrifier quelques cloisons peut dans certains cas raviver l'essence enfouie d'un cocon. Le tandem de Transition Interior Design n'a pas hésité à appliquer ce principe de rénovation dans ce 22 m2 situé à Levallois-Perret. Scindé en deux par un mur central, le bien manquait réellement de fluidité : même la clarté du dernier étage ne suffisait pas à compenser ce défaut majeur de configuration. Il ne faisait aucun doute qu'un remaniement était à prévoir pour faciliter l'emménagement de la nouvelle propriétaire, en quête d'un premier achat.

Deux salles de bains et deux chambres dans un 50 m2 !

Un couple de trentenaires habitait déjà depuis dix ans dans cet appartement du 1er arrondissement parisien. Jusqu'à présent locataires, ils se décident à acheter le 50 m2... mais un poste aux Etats-Unis chamboule rapidement leurs projets ! Face à cette opportunité rêvée, les nouveaux propriétaires et leur bébé s'envolent vers les States. Au lieu de revendre leur nouvelle acquisition, ils choisissent de rénover les lieux pour créer un pied-à-terre digne de ce nom. En dehors de leur vacances dans la Capitale, le bien à deux pas du Théâtre du Châtelet pourra être loué via une agence de grand standing. Pour orchestrer la rénovation de A à Z, la famille fait alors appel à l'expérience de l'architecte Nathalie Gilbert, aux commandes de l'Agence Nuée.

Un deux-pièces lyonnais s'épanouit avec une cuisine ouverte

En architecture d'intérieur, il n'est pas rare de voir tout un projet s'articuler autour d'un point central. Un élément de réflexion sur lequel repose non seulement le plan du futur foyer, mais qui cristallise également son essence profonde. Justement, il n'aura pas fallu bien longtemps à l'architecte d'intérieur Anouck Charbonnier pour comprendre quel serait le coeur névralgique de son nouveau chantier. Les jeunes propriétaires de ce deux-pièces basé dans le 5e arrondissement de Lyon officient tous deux en cuisine, et ne pouvaient donc imaginer leur lieu de vie sans un espace digne de ce nom. Problème, le 52 m2 en question ne présentait qu'une petite cuisine fermée et un espace de réception qu'étriqué. Un profond décloisonnement était à prévoir pour satisfaire leur besoin vital d'espace, mais également sublimer la belle luminosité du logement.

Sous les toits, un studio aux faux airs d'appartement

Il n'est pas rare de dénicher des combles abandonnés dans les grandes villes ; ces espaces atypiques étant généralement dénigrés pour leur manque de superficie ou leur architecture un peu trop biscornue : difficile de se projeter avec une pente prononcée, même pour les bricoleurs expérimentés. Sous cette couche poussiéreuse se cachent toutefois de précieux mètres carrés. En témoigne les chambres de bonne qui dormaient depuis longtemps sous les toits de cet immeuble parisien. Les 29 m2 disponibles offraient suffisamment de place pour modeler un grand studio... à condition de faire preuve d'imagination. Il n'y avait qu'une architecte d'intérieur pour déceler le potentiel sous-jacent de ces lots très vétustes. Sous l'impulsion de Camille de Rafélis, les lieux ont ainsi dévoilé une silhouette inespérée.

Sur la Côte basque, une résidence secondaire se modernise

Des plages, un port de pêche, un coeur de ville historique et riche en patrimoine, Saint-Jean-de-Luz fait partie de ces stations balnéaires qui peuvent créer le coup de foudre. Et c'est exactement ce qui est arrivé à un couple de parisiens. Tombé sous le charme de la cité des corsaires, il décide d'y acheter leur résidence secondaire... un 60 m2 niché dans un immeuble ancien non loin du centre. Seulement, trop cloisonné et un peu vieillot, l'appartement avait besoin d'un sérieux coup de frais. Les nouveaux propriétaires font alors appel au cabinet d'architecture intérieure Atelier Idea, qui repense les lieux de A à Z.

Un vent de fraîcheur souffle sur ce 90 m2 parisien

Amoureux du dynamisme du 10e arrondissement parisien, un couple de trentenaires tombe sous le charme de ce bel haussmannien aux moulures apparentes. Les grands volumes du bien ont également séduit cette famille qui va bientôt s'agrandir... Mais on ne peut pas en dire autant de l'état général du quatre-pièces, qui manquait de fraîcheur. Déjà en pour la rénovation d'un précédent appartement lui aussi dans le quartier Poissonnière, les nouveaux propriétaires sollicitent naturellement l'expertise de l'architecte d'intérieur Karine Perez. Une seule mission : moderniser ce premier étage !

[Projet de la semaine] Dans son jus depuis de trop nombreuses années, cet appartement à Montrouge avait besoin d'un nouveau souffle pour plaire totalement aux nouveaux propriétaires. Yanna Williams, l'architecte d'intérieur missionée, a tout cassé ou presque. L'idée était de partir d'un plateau brut et façonner un deux pièces moderne, ouvert et tendance. Après l'intervention de la pro, les cloisons sont tombées, la cuisine s'est ouverte sur la pièce de vie, et la décoration a été peaufinée jusque dans les moindres détails : verrière d'intérieur, touches de nature, notes cuivrées, couleur vert de gris, robinetterie noire... Avec une mention spéciale pour le papier peint panoramique dans la chambre à coucher ! Pleins feux sur cette rénovation qui pourrait donner des envies de relooking...

Une rénovation réinvente les codes d'un appartement classique

Faire preuve d'imagination est certainement l'atout majeur de tout projet de rénovation. Lorsque l'on décide d'investir dans un bien ou moins daté, il n'est pas rare de tomber nez à nez avec une décoration inappropriée, des aménagements vétustes qui rendent la projection d'autant difficile. C'est pourtant sous la couche de désuétude que se cachent souvent les véritables qualités d'un logement - ainsi on ne compte les chantiers où un plancher authentique étouffait sous une vieille moquette. En misant sur cet appartement du 16e arrondissement de la Capitale, les nouveaux propriétaires savaient pertinemment qu'ils y dénicheraient les vestiges haussmanniens dont ils rêvaient. Mais encore fallait-il les déterrer sous l'enveloppe démodée du 120 m2... Une mission taillée sur mesure pour les professionnels du Studio 85 By Casaromani et Conscience.

La couleur pimente le décor d'un appartement haussmannien

Moderniser un bien qui s'essouffle représente toujours un certain challenge : le risque principal étant de dénaturer l'âme ancienne avec des aménagements anachroniques. C'est pourquoi respecter l'architecture d'origine est essentiel lorsque l'on rénove un lieu avec ou moins de vécu. L'architecte d'intérieur Quitterie de Pascal avait de quoi faire dans cet appartement parisien, aux charmes typiquement haussmanniens. Entre le parquet qui grinçait sous les pieds et les moulures qui couraient sur tous les murs, difficile d'insérer une note contemporaine dans ce 137 m2 essentiellement 19e... Pourtant avec un peu de couleurs, un zeste de sur mesure, la fondatrice de l'agence Mise en Scène a façonné un cocon familial aux lignes résolument actuelles.

Créer une déco bohème : nos conseils

Vous l'avez sans doute remarqué, depuis quelques temps le style bohème (re)gagne du terrain dans nos intérieurs. D'où vient donc l'engouement pour cette esthétique un brin rebelle ? Sans doute de notre profonde envie d'un retour à la nature, à l'essentiel, à la simplicité. Une liberté offerte par cet univers où les choses n'ont pas besoin d'être parfaites ; où, au contraire, la trace du temps, l'imperfection, sont cultivés. Le bohème est qu'une tendance en décoration, c'est un art de vivre. Si vous aspirez à vous en approcher, commencez par distiller quelques grands principes chez vous. Deux professionnelles de l'aménagement et la décoration vous livrent les clés pour y parvenir.

Une fabrique de tissu se mue en lieu de vie cosy !

Entre le quartier du Marais et du Sentier à Paris, cet ancien atelier de textile n'était en fonctionnement depuis quelques temps déjà. Avec 180 m2 à dispo, ses nouveaux propriétaires ont eu un coup de coeur immédiat. Seulement, l'espace avait besoin d'être refait du sol au plafond pour accueillir un ou ieurs logements. Résident à Miami, le couple de retraités fait alors le choix de créer deux appartements de 90 m2 chacun, l'un pour de la location saisonnière et l'autre pour un pied-à-terre dans la capitale, avec des pièces de vie en commun. Pour mener à bien ce projet de rénovation atypique, les acquéreurs font appel à l'expertise d'Alexia Rhodier, décoratrice d'intérieur et fondatrice de Sweet Home Staging.

Exit les cloisons dans ce duplex avec vue

Lorsqu'il s'agit de dénicher une perle rare, rien ne peut égaler l'intuition d'un professionnel en design d'espace. Un plateau brut ou moins délabré et quelques cloisons, sont un cauchemar pour certains mais incarnent le terrain d'expression rêvé pour les architectes et designers d'intérieur. Car ils déterrent parfois des trésors oubliés depuis une décennie. C'est certainement pour cette raison que Quitterie de Pascal ne souhaitait pas un appartement clé en main. L'architecte d'intérieur guettait plutôt un espace où apposer sa patte avant d'y installer sa petite tribu. Avec ses murs biscornus et ses multiples mansardes, ce duplex sous combles du 17e arrondissement parisien a naturellement stimulé son imagination. Le 102 m2 offrant une belle surface, mais aussi de vrais défis architecturaux pour cette amoureuse des rénovations.

Un ancien squat se transforme en loft parisien

Non loin du Canal de l'Ourcq, dans le 19ème arrondissement de Paris, un entrepôt de 260 m2 était laissé à l'abandon depuis ieurs mois. Totalement défraîchi et habité par des squatteurs, le local n'avait pas grand chose d'accueillant, il était donc difficile d'imaginer une rénovation. Un couple de créatifs s'est pourtant lancé dans l'aventure pour faire de ce bien atypique leur lieu de vie. Cinq mois de travaux ont été nécessaires pour transformer le squat en véritable loft industriel. Pour ce faire, les propriétaires ont fait appel à l'entreprise d'architecture intérieure Ouest Home, spécialiste en rénovation intégrale sans sous-traitance. Quant à la décoration, elle fut entièrement assurée par le propriétaire des lieux Yannick Delavau, devenu décorateur d'intérieur à la suite de ce beau projet.

Plus de lumière et de fluidité pour cet appart sous les toits

Sur la côte basque, un superbe 100 m2 attendait de faire le bonheur de ses futurs occupants. Niché au deuxième et dernier étage d'une copropriété sous les combles, l'appartement biarrot séduit un couple de quadras et leurs deux enfants d'une dizaine d'années. La famille expatriée à Dubaï est alors à la recherche d'un pied-à-terre dans la ville balnéaire du Sud-Ouest. Même si le bien précédemment habité est en parfait état, il n'est pas au goût des nouveaux propriétaires. Souhaitant insuffler une âme au lieu et en faire un endroit qui lui ressemble, la famille sollicite l'expertise de l'architecte DPLG Romain Thévenot.

Un deux-pièces parisien se modernise pour un jeune couple

Situé dans l'épicentre du 18e arrondissement de la capitale, le deux-pièces de 50 m2 n'avait pas été rénové depuis 30 ans ! Alors séduire de nouveaux occupants n'était pas chose aisée... d'autant pour un quatrième étage plein nord, particulièrement sombre. Un couple de jeunes pas encore trentenaires se met alors au défi d'acheter le bien que démodé, pour en faire un nid à leur image. Désireux d'avoir une première acquisition digne de ce nom, il se fait alors épauler dans la rénovation par Julia Schmit et Anne Fath, architectes d'intérieur de l'agence JUNE.

40 000 euros auront suffi à rénover cet appartement rennais par l'agence Romance Intérieurs. La couleur rythme les 80 m2. Les espaces s'ouvrent pour gagner en modernité et en luminosité. Les meubles et accessoires sont choisis avec soin afin de peaufiner le décor plein de caractère. En bref, un appartement qui s'offre une une seconde jeunesse à moindre frais.

Sous les toits de Paris, un appartement au cachet d'antan

En matière d'architecture, on pense souvent la rénovation comme une remise à neuf, une "modernisation" d'un logement ou moins daté. Pourtant sous la notion de chantier se cache aussi l'envie de souligner le passé. Un plancher vieilli par les années ou bien des poutres découvertes sous un faux plafond sont autant de vestiges à chouchouter quand l'occasion se présente. C'est d'ailleurs la mission que s'est donné l'architecte d'intérieur Marion Steinmetz, cofondatrice de l'agence 10surdix, pour redorer l'appartement parisien d'un jeune couple. Le 47 m2 avait conservé ses charmes typiquement 1800, mais il semblait étouffer sous une décoration inadaptée. Épurer les lignes était le meilleur moyen de retrouver l'âme d'origine qui plaisait tant aux nouveaux propriétaires. Revue de détail en mots et en images.

Un 39 m2 gagne une 2e chambre

Une atmosphère surannée planait dans ce 39 m2, installé au sein d'une résidence des années 70. Ancien appartement d'une personne âgée souhaitant s'en séparer, le deux-pièces situé à côté de la gare de Colombes est vendu à une agence d'investissement immobilier. Mais tout était à refaire ou presque. Murs jaunis, moquette au sol et moisissures étaient au rendez-vous, sans parler de l'aménagement peu pratique avec la salle de bains communicante sur la chambre. Alexandra Sambarino, décoratrice d'intérieur à la tête d'AS Deco, se charge de sa rénovation. Au programme ? Transformer le deux-pièces en T3 pour créer une colocation étudiante !

Une cuisine noire transforme la silhouette d'un appartement familial

Les immeubles des années 60 et 70 ne possèdent pas le charme suranné de l'haussmannien, mais ils offrent à contrario une belle toile d'expression à ceux qui osent se lancer dans l'aventure de la rénovation. Sans murs porteurs pour entraver la créativité des architectes et architectes d'intérieur, ces logements s'adaptent parfaitement aux envies de chacun. Et ce ne sont pas les propriétaires de ce 67 m2 parisien qui diront le contraire. En investissant dans un appartement typique des 60's, à deux pas du parc des Buttes-Chaumont, ils étaient loin d'imaginer que leur bien deviendrait un modèle de modernité. Sous le crayon de l'architecte d'intérieur Cyrielle Benaïm, les cloisons d'origine se sont évanouies au profit d'un espace largement décloisonné. Le tout dicté par une cuisine au caractère bien trempé...

Un petit espace chic et récup à New York

En plein coeur de Manhattan, ce petit appartement meublé, à louer, a tout pour plaire. Des couleurs neutres, dans lesquelles tout le monde peut se reconnaître, associées à une déco urbaine et artistique pour se sentir comme un vrai new-yorkais : original !

Invitation au voyage dans ce 46 m2 haussmannien

Si les intérieurs haussmanniens font souvent des envieux, n'oublions pas qu'ils ont aussi leur lot de défauts. Le plancher patiné par les années, les cheminées, les corniches dans tous les recoins compensent rarement un manque de luminosité ou un agencement résolument biscornu. Des points noirs auxquels se sont vite confrontés les nouveaux propriétaires de cet appartement niché dans le 12e arrondissement de la Capitale. A l'origine, le 46 m2 était une aile d'un grand repaire familial, fraîchement divisé en deux parties autonomes. Autant dire que la décoration un peu datée n'était qu'un détail parmi les multiples défis soulevés. La décoratrice Aurore Pannier - en charge du chantier - s'est surpassée pour transformer ce morceau d'appartement en véritable cocon indépendant. Une rénovation où glaner de bonnes idées.

A Saint-Sulpice, un appartement se révèle avec du home staging

Vivant en Bretagne, les propriétaires de ce 100 m2 pensaient être mutés à Paris prochainement pour des raisons professionnelles. Seulement, un changement de dernière minute bouleverse les plans du couple : le déménagement n'aura pas lieu. Souhaitant vendre dans les meilleures conditions cet appartement récemment acquis, ils font alors appel à Alexia Rhodier, décoratrice d'intérieur et fondatrice de Sweet Home Staging. Ni une, ni deux, l'experte s'attèle à le remettre en état, et à le meubler pour une vente (espérée) rapide.

Conseils déco : comment (enfin) oser les motifs et imprimés !

La tendance est aux motifs et imprimés : vous en voyez partout, que ce soit dans les magazines, les émissions déco, et même chez vos amis qui ont refait leur intérieur. Géométriques, fleuris, colorés, abstraits, il existe quantité de motifs qui se déclinent tantôt sur le papier peint, tantôt sur les carrelages. L'idée vous séduit mais vous n'arrivez pas à vous lancer ? Comment choisir le(s) bon(s) imprimé(s) pour ne pas se lasser ? Comment les associer - ensemble, et à la décoration existante ? Ces questions vous taraudent ? Deux professionnelles du secteur, la décoratrice Claire Clerc et l'architecte d'intérieur Anne Azoulay, y répondent.

Mariage arrangé entre ancien et contemporain dans ce 90 m2

Rénover un appartement ancien ne se résume pas à la simple restauration des moulures et du parquet. Il s'agit avant tout de poser un regard neuf sur l'architecture d'une autre époque. Un leitmotiv que l'architecte Pauline Borgia tient à respecter dans chacun de ses projets ; voilà pourquoi elle ne s'est pas contentée de rafistoler les vestiges de ce 90 m2. L'appartement familial, situé à Boulogne-Billancourt, profitait de volumes généreux toutefois mis à mal par une mauvaise répartition des mètres carrés. Investir le grand couloir central en véritable espace de vie a permis de révolutionner le bien, pour le grand bonheur des nouveaux propriétaires.

Afficher d'articles

30 m2 repensés comme un deux-pièces

Direction le 6e arrondissement de Paris, entre le Pont des Arts et le Jardin du Luxembourg, pour découvrir cet appartement refait à neuf par les pro de l'agence Les Murs ont des oreilles. Datés et mal organisés, ces 30 m2 ont retrouvé leur fraîcheur passée. Visite et inspirations déco en images.

Entre le charme d'une habitation victorienne et le côté inspirant d'un style contemporain, cette maison dans le quartier paisible de Stoke Newington à Londres semble douce à vivre. Sur trois étages, elle a conservé l'architecture d'époque tout en créant de grandes ouvertures [...] Par Mathilde Dugueyt

Changement radical de décor pour cet appartement parisien

Pensé comme un écrin typiquement parisien, cet appartement du 2e arrondissement a de quoi éblouir. Les architectes d'intérieur de l'agence JUNE ont soigné le 50 m2 dans les moindres détails pour offrir au nouveau couple de propriétaires un bien à leur image. Il fallait pourtant du courage - et beaucoup d'audace - pour se lancer dans un tel chantier. Inoccupé depuis près de 15 ans, le lieu semblait s'essouffler sous les tapisseries 1900 et sous un plancher, tellement troué qu'il donnait sur le plafond des voisins. Au de Julia Schmidt et Anne Fath, l'appartement a retrouvé son éclat et savoure aujourd'hui une seconde jeunesse. Une visite qui promet de belles inspirations.

Un 70 m2 à Milan entre modernité et tradition

Ce 70 m2 a été entièrement métamorphosé par l'architecte italien Giuliano dell'Uva. Lorsqu'il visite l'appartement pour la première fois, l'espace est un deux-pièces sombre et vieillot... Aujourd'hui, il s'agit d'un lieu chic, aux lignes contemporaines et au design italien ! Découverte.

Bye bye les cloisons dans ce séjour tout en longueur

Héloïse et Clément vivaient déjà depuis quelques années dans ce quatre-pièces de la rue Oberkampf lorsqu'ils ont souhaité le remanier. Traversant, le 70 m2 parisien profitait d'une belle luminosité, toutefois entravée par les nombreuses cloisons de l'appartement. Les pièces mal disposées ne favorisaient pas la circulation ; et l'ensemble se faisait vieillot malgré des atours anciens. Aidé de la décoratrice d'intérieur Patricia François, le duo entame alors trois mois de travaux intensifs. Au programme, un décloisonnement généreux de la cuisine et du salon pour faciliter la communication des espaces de vie.

Entre moulures et exotisme, un hôtel particulier se révèle...

En plein centre de Vincennes, un bâtiment empreint d'histoire attendait ses nouveaux propriétaires. Décoré par la mairie grâce à l'action héroïque de ses occupants lors de la Seconde Guerre Mondiale, l'hôtel particulier avait sauvé de nombreuses vies en hébergeant des enfants entre ses murs. 70 ans tard, un jeune couple de globe-trotters et leur petit garçon de trois ans posent leurs valises dans ce premier étage traversant. Vietnamienne et bouddhiste, la propriétaire est immédiatement touchée par l'énergie positive qui anime le lieu. Avec l'aide du cabinet d'architecture Isabelle Le Rest Intérieurs, la famille entame trois mois de travaux pour sublimer le 130 m2.

Avant/après : un appartement parisien mis en boîte

Faire table rase du passé était certainement la meilleure option pour remettre sur pied ce 28 m2 du 10e arrondissement parisien. Perché au 6e et dernier étage d'un immeuble ancien, le bien n'avait pas grand chose de séduisant en l'état. Ce ne sont certainement pas les murs rose bonbon et les pièces d'eau délabrées qui ont décidé le jeune propriétaire à se lancer. Mais plutôt la belle luminosité de ce logement sous les toits qui a fait son petit effet... Confié au talentueux duo du Studio Sur Rue, le petit deux-pièces a dit bye bye aux cloisons inutiles au profit d'un nouveau plan aéré. Une rénovation sous le signe de la modernité.

Un duplex bordelais aux accents bohème chic

Quitter la campagne pour la ville est un véritable pari. C'est avant tout pour retrouver la frénésie de son Bordeaux natal que la décoratrice et styliste d'intérieur Jessica Ballion Ohana a choisi de renoncer aux villages typiques du Sud, laissant derrière elle une maison vigneronne entièrement rénovée. Il manquait toutefois un nid citadin où installer sa petite famille en devenir pour concrétiser ce beau projet de vie... Dans le coeur historique de Bordeaux, non loin de la place des Grands Hommes, la pro a ainsi déniché un duplex en location. Avec ses 150 m2 baignés de lumière naturelle, le bien incarnait la page blanche rêvée pour cette décoratrice motivée.

[Projet de la semaine] Appelées à la rescousse par la famille propriétaire de cet appartement parisien, les architectes d'intérieur de l'agence Transition Interior Design ont fait des merveilles. Et c'est peu de le dire ! Chaque pièce a été pensée avec le souci du détail. La cuisine par exemple s'affirme comme la pièce maîtresse du séjour ; elle s'habille de bois, de marbre, de touches dorées à la fois clinquantes et raffinées contrebalancées par des touches rose bonbon, enveloppantes et féminines. Parcourez les 30 photos du projet qui dévoilent le nouveau visage de ce 150 m2, à la fois chic et féminin.

Un intérieur pensé comme un jardin...

Situé à Sceaux en banlieue parisienne, ce 65 m2 resté dans son jus depuis 40 ans ne payait pas de mine. Et pourtant, en dépit de son état, une famille de quatre éprouve un coup de coeur pour le premier étage de cette résidence sans vis-à-vis, constamment ensoleillé. Une fois les clés en poche, les heureux propriétaires font appel à la décoratrice d'intérieur Nadia Usai qui le rénove de fond en comble. Après deux mois de travaux, cet appartement familial traversant reprend vie avec du vert en pointillé, et s'offre même une chambre en .

Un repaire haut perché s'offre une véranda

Direction le 19e arrondissement de Paris, à la découverte d'un appartement qui risque d'en bluffer d'un. Juché au dernier étage d'un immeuble des années 70, ce cocon familial s'offre une vue imprenable sur les monuments historiques de la Capitale. Un panorama unique pourtant mis à mal par les faiblesses de la pièce à vivre d'origine. L'espace principal de 40 m2 manquait avant tout de fluidité - la faute au petit muret qui séparait la cuisine du reste du séjour. Quant au salon, coincé dans un coin, il n'était pas suffisamment accueillant. C'est donc pour retomber amoureux de leur appartement que les propriétaires ont fait appel au tandem de Transition Interior Design. En créant une véranda qui donne sur les toits, le duo a mis tout le monde d'accord.

Ces appartements anciens ont trouvé un second souffle après rénovation

Investir dans un appartement ancien peut incarner le rêve de toute une vie. Le cachet inimitable des moulures, le parquet patiné, les poutres apparentes nous poussent à rechercher des logements avec un vécu. Impossible alors de résister à ces intérieurs parfois teintés d'histoire ou simplement modelés selon les codes d'antan. Rénover un appartement daté réserve cependant de nombreux défis. Planchers ou moins droits, murs porteurs - il s'agit de composer avec une architecture parfois capricieuse. Un cauchemar pour certains mais un véritable terrain d'expression pour les architectes et architectes d'intérieur, capables de ressusciter des appartements à la limite de l'effondrement. La preuve en mots et en images.

Une rénovation libère un deux-pièces de ses cloisons

Remettre sur pied ce 35 m2 de la Capitale n'était pas une mince affaire. Derrière la façade haussmannienne de l'immeuble en question, le temps semblait s'être figé depuis bien longtemps. L'appartement souffrait notamment d'une configuration à l'ancienne où les petites pièces en enfilade étaient clairement désuètes. Autant de défauts contrebalancés par la belle situation du bien, dans le 10e arrondissement parisien, non loin du canal Saint-Martin. Nul besoin de préciser qu'une rénovation radicale était nécessaire pour répondre aux envies de la nouvelle propriétaire. Entre les mains de Bénédicte Montussac, architecte d'intérieur, le repère parisien a révélé un potentiel jusqu'alors bien caché.

A Saint-Germain-des-Prés, un duplex sous les toits gagne en fraîcheur

Propriété d'un marchand de biens, ce duplex est passé entre les mains habiles de l'agence d'architecture d'intérieur Madame Prune pour être modernisé. Niché au troisième et quatrième étage d'un immeuble typiquement parisien, le 55 m2 sous les toits était loin de révéler tout son potentiel. Lumineux malgré son emplacement dans l'étroite rue Saint-André des Arts, l'appartement était ancré dans le style des années 80. Carrelage blanc au sol, escalier en chêne massif... l'ensemble n'était d'actualité. 40 000 euros de travaux ont alors permis d'apporter cachet et modernité à ce bien de charme au coeur du 6e arrondissement.

Le charme de l'ancien retrouvé dans ce 100 m2 familial

En matière d'architecture, rien ne peut imiter l'âme d'un appartement du début 19e. Les corniches, le parquet qui craque sous les pieds et les pierres patinées par les années, ça ne s'invente pas. Des atouts anciens certes séduisants mais qui nous font parfois oublier tous les inconvénients cachés. Dans ce 100 m2 du 3e arrondissement parisien, les moulures s'accompagnaient notamment de grandes fissures sur les murs, d'une électricité désuète... Même dans son jus, le bien a séduit une petite famille de trois qui s'est empressée de confier le chantier à Charlotte Féquet. L'architecte d'intérieur - sensible aux vestiges du passé - a donné un nouveau souffle au repaire familial.

Un 52 m2 optimisé pour une famille de 3

Dans un état inchangé depuis les années 70, cet appartement montmartrois avait besoin d'un grand rafraîchissement. Sombre et vétuste, le 52 m2 était destiné à accueillir un couple et son bébé. La propriétaire et architecte du bien, Aurélie-Anne Vincent de l'agence Pixel architecture, avait besoin d'un véritable cocon familial fonctionnel. Découverte de cette rénovation qui a permis de dévoiler des poutres en bois pleines de cachet !

Avant/après : deux duplex réunis en parfaite harmonie

A Nogent-sur-Marne, un couple de trentenaires s'est lancé dans un projet de rénovation atypique pour offrir un beau lieu de vie à leur fille de quatre ans et leur bébé. Jusqu'ici, la famille vivait dans un duplex au sein d'une petite résidence où un logement voisin a fini par se libérer. Acquérir ce bien était une occasion rêvée de s'agrandir sans déménager, simplement en réunissant les deux duplex. Laissé entièrement vide après le départ des anciens locataires, l'appartement fraîchement acquis était à l'opposé du duplex familial, qui souffrait alors d'une décoration trop sombre. Mené par Eugénie Rapin, architecte d'intérieur et designer 3D, le chantier a permis d'unir les deux logements en un seul cocon douillet.

Des idées pour mettre en scène ses photos

[Inspiration Pinterest] Les photos n'ont pas dit leur dernier mot ! Si l'avènement des smartphones et des appareils numériques a réduit le nombre de tirages, les photographies ne sont pas prêtes de s'effacer. Et pour cause ! Ces clichés capturés au quotidien sont un excellent moyen d'accessoiriser nos intérieurs avec une note personnelle. Certains adoptent le look noir et blanc - de quoi entretenir une ambiance chic - d'autres préfèrent la bonne humeur d'une collection colorée. Distillées au-dessus du canapé ou en rebord de cheminée, dans la chambre du petit dernier comme dans la salle à manger, les photos habillent chaque recoin délaissé. Reste à choisir la mise en scène la adaptée entre ces 16 inspirations, dénichées par la rédaction.

Un ancien relais de poste devient cocon familial

Amoureux des rénovations, Aurore et Clément Pontarrasse ne pouvaient pas passer à côté de ce rez-de-chaussée à l'abandon, découvert par hasard dans le centre de Bordeaux. Il fallait bien un petit grain de folie pour se lancer dans une telle réhabilitation... Le bien est en réalité un ancien relais de poste, longtemps utilisé comme garage avant de tomber littéralement dans l'oubli. Autant dire que rien ne le disposait à accueillir une famille de 3. L'ampleur du chantier n'a pas effrayé le couple qui recherchait déjà un plateau brut à investir. Très vite, les plans d'un duplex se dessinent pour ressusciter ce lieu délaissé depuis presque une décennie.

Un appart bordelais sans cloison ou presque

Sous les toits de cet immeuble à Bordeaux se cache un cocon aux allures de loft. Entièrement repensé par le studio d'architecture intérieure Polka, le 53 m2 autrefois composé de petites pièces sombres est méconnaissable. Dépouillé du lambris daté, le logement semble maintenant respirer, baigné de lumière par ses nouvelles ouvertures. Surtout, la rénovation a permis de dire bye bye aux cloisons inutiles et au faux plafond qui ne faisaient qu'encombrer l'espace disponible. Une fois les travaux achevés, l'appartement a rajeuni de 20 ans. Une véritable cure de jouvence.

[Projet de la semaine] Les nouveaux propriétaires souhaitaient rénover ce deux-trois pièces sous les toits parisiens. L'agence PIXEL Architecture leur a proposé de créer une pièce en , en déplaçant la cuisine dans la pièce à vivre. Cela semblait impossible à la vue de la volumétrie très contrainte par les pentes. L'objectif a été de travailler le plan et le mobilier, pour optimiser chaque espace. Mission réussie, jetez un oeil à l'après travaux !

A Montmartre, une famille dévoile son repère de charme sous les toits

Le dernier étage de cet immeuble parisien était scindé en deux appartements. Tous deux rénovés fin des années 90 pour remplacer une dizaine de chambres de bonne, ces logements n'étaient au goût du jour. Cependant, une famille de cinq ressent un coup de coeur pour ce sixième étage lumineux, formant une parenthèse coupée de l'agitation du quartier montmartrois. Accompagné de ses trois enfants, le couple fait l'acquisition des deux biens dans l'optique d'une transformation radicale. Epaulés par Sophie Godin, designer d'intérieur chez Alice Design, les propriétaires saisissent le potentiel de la surface de 103 m2. Trois mois après, les deux biens sont transformés en un seul et même appartement traversant de quatre chambres, idéal pour une famille nombreuse !

Esprit d'ouverture dans ce deux-pièces du Canal Saint-Martin

Les appartements sur cour sont certes préservés des nuisances de la rue, mais ils ont tout de même un défaut récurrent : le manque de clarté. Or, la pénurie de lumière n'était pas le seul point faible de ce 33 m2 pourtant situé en bordure du Canal Saint-Martin. Et si le bien n'était pas en si mauvais état, il avait besoin d'être entièrement remanié pour en tirer le meilleur. Les volumes étaient mal répartis dans cet appartement où la chambre paraissait spacieuse que le séjour. Autre problème : la cuisine isolée, qui ne faisait qu'augmenter l'impression d'étouffer dans le petit salon. La rénovation confiée aux pro de l'agence d'architecture OUI a permis de balayer les défauts qui collaient à la peau de ce deux-pièces parisien.

Un duplex familial retrouve sa chaleur perdue

Avant même d'avoir signé le compromis de vente pour ce duplex en plein Paris, les propriétaires ont fait appel aux architectes d'intérieur de Transition Interior Design pour qu'elles y jettent un oeil. La situation privilégiée des 170 m2, les nombreuses ouvertures, le toit-terrasse et les deux niveaux quasi neufs de l'appartement ont fait l'unanimité. Malgré un manque flagrant de chaleur et de personnalité, Carla Lopez et Margaux Meza s'imaginaient déjà y mettre en oeuvre un tas d'idées déco et aménagement pour remettre le bien sur pieds. Auréolé de lumière et rythmé par la couleur, le duplex a retrouvé une vraie "âme parisienne" !

Avant/après : un vieil appart banal gagne en mordant

Pour son petit appartement perché dans le Marais à Paris, la jeune propriétaire voulait le meilleur. Lassée de la vieille moquette, des murs blanc cassé, du manque de rangement et de luminosité, elle a fait appel aux services des pro de Transition Interior Design. En 4 mois, les architectes d'intérieur ont créé une entrée digne de ce nom, un séjour plein d'éclat et des pièces d'eau comme des écrins de douceur. Zoom sur ce 45 m2 rafraîchissant !

À quelques minutes de Hyde Park, au coeur de Londres, cet appartement sur deux niveaux a tout le charme des maisons Victoriennes. Baignées de lumière, toutes les pièces profitent aussi d'une belle hauteur sous plafond avec une impression d'espace agréable [...] Par Mathilde Dugueyt

À Rennes, un appartement 18e renaît de ses cendres

Impossible de résister au charme de cet appartement rennais, petit bijou 18e au coeur du vieux centre-ville. Avec ses moulures d'époque et son parquet versaillais, le 154 m2 avait tout pour plaire aux nouveaux propriétaires... en tout cas sur le papier. Derrière la belle enveloppe se cachait en réalité une foule de défauts. Laissé dans son jus depuis des années, le logement manquait notamment de cohérence, dénaturé par des peintures colorées et des agencements vieillots. Surtout, les attraits anciens n'étaient pas suffisamment entretenus. L'architecte d'intérieur Inma Valero a pris le chantier à bras-le-corps pour ressusciter l'appartement familial. Une rénovation qui laisse bouche bée.

Un petit pied-à-terre se la joue maison de famille

Plus souvent en Hollande où elle travaille qu'à Paris dans son petit pied-à-terre, la propriétaire ne s'était pas vraiment penchée sur le look du 28 m2. Lassée par le manque de praticité et de personnalité de son appartement secondaire, elle a tout de même fini par faire appel aux pro de l'agence Les Murs ont des Oreilles pour rendre ses séjours parisiens agréables. Après ieurs propositions, c'est un aménagement pratique, généreux et ponctué d'éléments sur mesure qui fait l'unanimité ! Quant au décor imaginé par Valérie Laporte Volatier, Brice Bourdon et Charlotte Soissons Lenormand d'après les envies de leur cliente, il n'est pas sans rappeler l'ambiance revisitée des maisons de famille. Découverte.

Dans le quartier de Florentine, un lieu en pleine mutation au sud de Tel-Aviv où se côtoient des artisans et jeunes artistes, le studio JWA a repensé tout cet appartement en duplex. Au coeur d'une belle mixité architecturale, autour se trouvent des édifices de style Bauhaus et des bâtiments contemporains aux lignes minimalistes [...] Par Mathilde Dugueyt

Un 50 m2 se joue des codes dans le Marais

François Morrier, cofondateur de la marque Aime Skincare, affectionnait tellement son quartier qu'il a décidé de déménager à seulement quelques numéros de son ancien appartement situé dans le Marais à Paris. Dès la première visite du bien, le jeune entrepreneur s'imaginait déjà restructurer le 50 m2 comme pour sa première rénovation, en décloisonnant le séjour et en inversant la cuisine et le salon. Après un peu de deux mois de travaux, la couleur donne le ton tout en sublimant les volumes haussmanniens, et les styles s'entremêlent pour façonner un décor qui challenge les codes du classique. Découverte.

- 1 / 5 -

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

steroid-pharm.com/

элитная мягкая мебель