Véranda : le confort en toutes saisons

publié le

Véranda : le confort en toutes saisons

Sapa

La véranda glaciale en plein hiver et étouffante aux beaux jours, c'est fini. On peut désormais y séjourner avec bonheur quelle que soit la température extérieure. À condition de faire les bons choix dès la conception.

Les vérandas d'autrefois étaient ouvertes à tous les courants d'air ! Aujourd'hui considérées comme des extensions à part entière, elles doivent être aussi agréables à vivre que l'habitation principale. Été comme hiver, le confort thermique est devenu une priorité, et on peut désormais en bénéficier quel que soit le matériau de structure utilisé (aluminium à rupture de pont thermique, bois, mixte bois-aluminium ou acier). Il suffit de se poser les bonnes questions en amont et de s'assurer d'une mise en oeuvre soignée, confiée à un professionnel de confiance.  

>> A lire aussi >> Guide d'achat : comment choisir sa véranda ? 

Quelle orientation ?

Privilégiez, dans la mesure du possible, les orientations sud, sud-est et sud-ouest. En cas de météo clémente, le soleil pourra alors entrer de longues heures durant à la mauvaise saison - un complément de chauffage gratuit synonyme de confort et d'économies d'énergie. Dans les régions froides, une implantation au sud est donc recommandée, tandis qu'au sud de la Loire, une véranda "plein est" sera idéale, puisqu'elle bénéficiera du soleil le matin et de l'ombre l'après-midi. Orientée à l'ouest, le soleil sera au contraire très présent l'après-midi ; au nord, elle recevra peu de soleil direct et il y fera souvent frais.  

>> A lire aussi >> La véranda se fond dans le décor 

Faut-il du chauffage ?

Tout dépend de la région où vous habitez, mais aussi de l'orientation de la véranda, de sa surface et de l'utilisation que vous en faites. Le chauffage n'est pas toujours nécessaire, notamment si elle est orientée au sud et conçue de façon bioclimatique. Elle doit alors être séparée du reste de la maison par une large porte vitrée (coulissante, par exemple), qu'on laisse ouverte toute la journée. En hiver et aux mi-saisons, le rayonnement solaire permettra de chauffer non seulement la véranda mais aussi le reste de la maison. Le soir, lorsque l'air extérieur se rafraîchit, on ferme tout afin de conserver la chaleur : porte vitrée mais aussi volets roulants ou stores. Si elle s'ouvre sur la maison sans aucune séparation, il faudra prévoir un système de chauffage. Privilégiez les émetteurs discrets et peu énergivores (radiateurs plinthes, voire poêle à bois) ou le chauffage au sol, doux et agréable.  

>> A lire aussi >> Aménager une véranda : les 5 règles à connaître 

Le double vitrage suffit-il ?

Oui, à moins de subir des hivers rigoureux et d'être exposé au nord, auquel cas il faudra recourir au triple vitrage. Optez pour un double vitrage à isolation thermique renforcée, lequel garde la chaleur à l'intérieur de la pièce, évite le phénomène de paroi froide et réduit la condensation. Si vous habitez dans le Sud et craignez la surchauffe, vous pouvez équiper vos façades orientées au sud ainsi que votre toiture d'un vitrage à contrôle solaire. Fortement isolant en hiver, il permet de réduire la chaleur aux beaux jours. Le verre, clair, est revêtu d'une fine couche métallique qui réfléchit les rayons du soleil vers l'extérieur. À noter : ce type de vitrage diminue légèrement la luminosité (72 % de transmission en moyenne, contre 78 % pour un vitrage classique). En adoucissant l'intensité lumineuse, il permet aussi de réduire l'éblouissement. 

>> A lire aussi >> Choisir le vitrage de sa véranda 

Toiture pleine ou vitrée ?

Une toiture entièrement vitrée offre un maximum de lumière et une sensation de "dedans-dehors" très agréable. Mais, l'été, sans protection solaire adaptée, elle peut se révéler inconfortable aux heures les chaudes : c'est l'effet de serre. Conséquence, la tendance est aux toitures mixtes, associant des panneaux isolants opaques (appelés "panneaux sandwichs") à des panneaux vitrés, positionnés de façon à répartir uniformément l'éclairage dans la pièce. Un bon compromis entre lumière et confort thermique. 

>> A lire aussi >> Les règles d'une véranda bien pensée 

Vous craquez pour les nouvelles vérandas rectangulaires, à l'allure contemporaine ? Leur toiture, plate et opaque, se compose d'une structure en aluminium, bois ou bac acier avec une isolation renforcée. Pensez à y intégrer un ou ieurs dômes vitrés. Ceux-ci offrent un supplément de lumière à la véranda mais aussi à la pièce attenante. Vous pouvez choisir une ouverture rectangulaire sur toute la longueur de la toiture, façon verrière zénithale, ou préférer un dôme discret, quitte à en installer ieurs. Là encore, tout est question de dosage entre lumière et isolation. 

>> A lire aussi >> 12 véranda à prendre comme modèle 

Stores ou volets ?

Sauf si elle est exposée au nord, une véranda nécessite des protections solaires. Les volets roulants télécommandés, installés discrètement en façade et en toiture, offrent une bonne protection contre le froid et la chaleur grâce au matelas d'air créé entre le volet et la fenêtre. Ils sont, de , retardateurs d'effraction. Mais leur opacité n'est pas très agréable à vivre en plein après-midi... Solution légère mais tout aussi efficace, installé à l'extérieur, le brise-soleil orientable en aluminium dispose de lames motorisées qui s'inclinent en fonction de l'ensoleillement. On peut ainsi jouer avec l'ombre et la lumière. Autre bonne option : les stores intérieurs dont les couleurs et motifs apportent une touche décorative à la pièce. Ceux de la marque Reflex'Sol sont les efficaces grâce à leur face métallisée qui renvoie les rayons solaires à l'extérieur. Confectionnés sur mesure, ils s'installent partout. Sous la toiture, ils coulissent à l'horizontale grâce à un lanceur ou à une télécommande. 

>> A lire aussi >> Enfin la véranda ,"basse consommation" 

Comment bien ventiler ?

Lors de la conception de votre véranda, pensez aux baies vitrées coulissantes ou à ouverture en accordéon afin de faciliter la ventilation de la pièce en été. Pour une bonne aération même en hiver, n'oubliez pas la VMC (ventilation mécanique contrôlée). Celle-ci permet de lutter contre les risques de condensation (buée) et d'éviter la sensation de froid liée à l'humidité. Les extracteurs se positionnent au point le haut de la toiture afin d'évacuer l'air vicié. Les entrées d'air, elles, s'installent en bas des parois verticales. 

>> A lire aussi >> Une véranda réussie : les 11 questions à se poser 

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

Мы предлагаем заказать и www.220km.com.ua у нашего менеджера.
https://eva-mebel.com.ua

ограждения из нержавейки