La couleur pimente le décor d'un appartement haussmannien

Par Salomé Giraudet, publié le

Moderniser un bien qui s'essouffle représente toujours un certain challenge : le risque principal étant de dénaturer l'âme ancienne avec des aménagements anachroniques. C'est pourquoi respecter l'architecture d'origine est essentiel lorsque l'on rénove un lieu avec ou moins de vécu. L'architecte d'intérieur Quitterie de Pascal avait de quoi faire dans cet appartement parisien, aux charmes typiquement haussmanniens. Entre le parquet qui grinçait sous les pieds et les moulures qui couraient sur tous les murs, difficile d'insérer une note contemporaine dans ce 137 m2 essentiellement 19e... Pourtant avec un peu de couleurs, un zeste de sur mesure, la fondatrice de l'agence Mise en Scène a façonné un cocon familial aux lignes résolument actuelles.

Impossible d'ignorer les témoignages du passé lorsque l'on pose ses valises dans un immeuble haussmannien. Si les corniches et autres boiseries sont de précieux atouts, ils peuvent cependant devenir encombrants dans un projet de modernisation. Trouver l'équilibre entre regain et héritage s'impose alors comme l'enjeu principal de la transformation... comme ce fut le cas pour ce 137 m2 familial de la banlieue parisienne. Situé à Neuilly-sur-Seine, l'appartement en question avait de quoi faire rêver avec son parquet d'époque et ses cheminées aux trumeaux ouvragés. Mais les lieux semblaient figés au 19e siècle, un point noir aux yeux des nouveaux propriétaires qui recherchaient de la fraîcheur. Il était également indispensable de repenser la distribution des espaces afin de répondre aux habitudes d'aujourd'hui - les pièces de service étant cantonnées loin du séjour. L'architecte d'intérieur Quitterie de Pascal a donc esquissé un tout nouveau profil pour l'appartement, piquant l'enveloppe ancienne de couleurs et de traits modernes.
-
>> Le projet de rénovation en bref >> Le lieu : Neuilly-sur-Seine (92). La surface : 137 m2. La durée des travaux : 5 mois et demi. L'idée : donner un coup de neuf à l'appartement en imaginant un décor moderne, notamment à l'aide de la couleur ; intégrer de nombreux rangements ; miser sur des aménagements sur mesure pour obtenir un projet haut de gamme et créer des chambres d'enfants confortables.
-
>> Quitterie de Pascal, créatrice de l'agence Mise en Scène, architecture & design d'intérieur, www.archidinterieurparis.com
-
>> A découvrir >> Une cuisine noire transforme la silhouette d'un appartement familial

agrandir Un appartement familial composé de deux locaux

1 - Un appartement familial composé de deux locaux - Obtenir une surface de vie aussi généreuse que ce 137 m2 n'est pas chose aisée en région parisienne où les mètres carrés se font de en rares. De fait, le grand appartement familial n'aurait pu voir le jour sans la fusion de deux locaux bien distincts : un logement et un cabinet de médecin. Autant dire qu'au moment de l'acquisition, le bien possédait encore deux accès, et une distribution des espaces biscornue. Mais hormis ces quelques obstacles, la surface était complètement habitable, avec une base certes ancienne mais suffisamment bien entretenue." L'appartement était en bon état général, un coup de blanc aurait pu suffire mais n'aurait pas révélé tout le potentiel de ce très bel haussmanienn, se souvient Quitterie de Pascal. La vraie question concernait cuisine et salle de bain qui commençaient vraiment à devenir vétustes. La rénovation était surtout un moyen d'optimiser le bien et le personnaliser avant l'arrivée de la petite famille ". " Imaginer un nouveau plan était toutefois nécessaire pour rendre le quotidien des nouveaux propriétaires confortable. L'espace tel quel ne possédait pas suffisamment de chambres pour loger les trois enfants, et la pièce d'eau était naturellement trop étroite pour une famille nombreuse. Voilà pourquoi l'architecte d'intérieur a choisi de switcher quelques pièces de place.
-
>> A lire également >> Créer une pièce en : quelles sont les solutions ?

Théo Mallais

agrandir Le bien d'origine proposait de belles prestations

2 - Le bien d'origine proposait de belles prestations - Une chose est sûre, l'appartement faisait déjà son petit effet avant la métamorphose. Avec son plancher datant du 19e, ses corniches et ses rosaces qui embellissaient les plafonds, le lieu concentrait tous les codes traditionnels de l'architecture haussmannienne. Il ne fait aucun doute que ces vestiges d'antan ont joué dans la balance des futurs propriétaires, tombés sous le charme du beau volume à disposition. Mais ces atouts semblaient toutefois coincer le 137 m2 dans son état d'origine. En ce sens il était difficile d'y projeter du mobilier moderne tel quel. S'il était indispensable d'imaginer des aménagements actuels, ces transformations ne devaient en aucun cas dénaturer l'identité des lieux. Ainsi Quitterie de Pascal n'a pas hésité à faire appel à des artisans staffeurs ornemanistes pour recréer certaines moulures dans les règles de l'art. Un investissement conséquent qui a porté ses fruits au vu du résultat : les nouvelles corniches se confondent parfaitement avec les anciennes.
-
>> A découvrir >> Une rénovation en or pour ce grand appartement familial

Quitterie de Pascal

agrandir Ouvrir pour laisser la lumière circuler

3 - Ouvrir pour laisser la lumière circuler - Le décloisonnement des espaces de vie a constitué une grosse partie du chantier. Même si les murs porteurs n'ont pas directement été touchés, un IPN fut posé au milieu de la pièce principale. Celui-ci permettait de renforcer la structure de l'appartement après la dépose d'une cloison centrale qui séparait le salon de réception de l'ancienne salle à manger. Ouvrir au maximum était le credo à suivre pour obtenir des espaces de vie généreux - l'appartement souffrant jusqu'ici d'une configuration en "double séjour" un peu vieillotte. Supprimer toutes les séparations inutiles - cloisons et portes confondues - permettait aussi de gagner en luminosité dans un logement en étage peu élevé. Un gris anthracite, posé uniquement sur les rainures des encadrements, a ensuite préservé l'indépendance de chaque espace : la frontière entre séjour et entrée reste marquée par ces touches de peinture foncée qui répondent à la poutre métallique.
-
>> A lire également >> Comment délimiter les espaces de vie d'une pièce ?

Théo Mallais

agrandir Les menuiseries sur mesure modernisent l'intérieur

4 - Les menuiseries sur mesure modernisent l'intérieur - Moderniser l'appartement ne signifiait en aucun cas perdre en standing pour Quitterie de Pascal. De nombreux aménagements sur mesure furent façonnés afin de respecter les prestations haut de gamme du 137 m2, et répondre aux besoins de stockage. Impossible par exemple de passer à côté des menuiseries du salon, entièrement réalisées en médium à peindre. "Nous avons dessiné la bibliothèque exclusivement pour les lieux. Les lignes épousent les proportions de la pièce, elles ont même permis de redresser le biais assez marqué du mur." L'ensemble du meuble s'articule autour de la cheminée, histoire de conserver ce vestige 19e intact. "Les étagères ont été pensées en fonction des bibelots. Par exemple les dimensions de la grande niche furent calculées pour que le cercle lumineux (Le Deun) s'y glisse parfaitement", précise notre pro. Côté coloris, le bleu intense (Hague Blue de Farrow & Ball) n'assombrit pas la pièce car il est tempéré par les tranches conservées en blanc.
-
>> A voir aussi >> Aménager un mur en longueur : 10 exemples de pro

Théo Mallais

agrandir La couleur, véritable fil conducteur du 137 m2

5 - La couleur, véritable fil conducteur du 137 m2 - L'ensemble de l'appartement familial est annoté de notes colorées assumées. Si le blanc reste dominant sur les murs du séjour, le mobilier décline quant à lui une large palette chromatique. Peindre tout un mur en vert amande ou orange peut effrayer, dans ce cas concentrer les coloris vifs sur le mobilier est la meilleure alternative. Le décor est ici complètement interchangeable : si la famille vient à se lasser du rose ou du bleu, il lui suffit de troquer le fauteuil en velours (alinea) et le buffet (Hartô Editions) pour d'autres modèles. En ce sens les murs blanchis sont une enveloppe de base sur laquelle apposer une patte, une envie. L'esthétique du nid familial est donc amenée à évoluer au fil des années mais aussi des tendances.

Théo Mallais

agrandir Une entrée qui s'ouvre généreusement sur les espaces de vie

6 - Une entrée qui s'ouvre généreusement sur les espaces de vie - Le hall du bien donne aujourd'hui directement sur le séjour grâce à la dépose des portes anciennes qui le cloisonnaient jusqu'alors. En matière d'architecture intérieure, on a souvent tendance à réduire les couloirs pour maximiser les mètres carrés, mais ici l'entrée a conservé son généreux volume d'origine. L'architecte d'intérieur explique ce choix par un "besoin de respiration" - puisque le 137 m2 est ponctué de nombreux aménagements, il était important de créer un espace allégé où le regard puisse circuler sans encombre. C'est pourquoi on ne trouve pas de meubles hauts dans ce lieu de passage mais plutôt une petite banquette personnalisée, pièce signature de Quitterie de Pascal. Avec son coussin en velours et ses tiroirs intégrés, elle est l'assise idéale pour les trois bambins du couple. Quant au papier peint panoramique, il donne une véritable identité à l'entrée mais reste discret avec son décor noir et blanc.
-
>> A voir également >> Des coins lecture qui cachent bien leur jeu...

Théo Mallais

agrandir Un ruban de peinture court dans le couloir central

7 - Un ruban de peinture court dans le couloir central - Le nouveau plan de l'appartement fut orchestré autour d'un couloir central desservant toutes les pièces du 137 m2. Pour casser l'impression de longueur de cet espace de transition, une porte coulissante fut placée à la jonction des parties jour et nuit. Cette séparation permet d'isoler les chambres du bruit au besoin. Une rupture entre les deux sections du logement accentuée par le ruban bleu nuit qui se déroule du plafond jusqu'à la porte du fond. Ce trait de peinture apporte une touche graphique, et permet d'habiller un couloir où le mobilier n'aurait pas sa place. Choisir une teinte profonde comme celle-ci n'est pas un problème dans un recoin privé de fenêtre : lorsqu'il est impossible d'alimenter un espace avec une lumière directe, mieux vaut accentuer son aspect sombre pour insuffler une ambiance feutrée.
-
>> A lire également >> 13 idées pour magnifier un couloir sans issue

Théo Mallais

agrandir Avant les travaux : une cuisine en piteux état

8 - Avant les travaux : une cuisine en piteux état - Clairement vétuste, la cuisine d'origine ne pouvait demeurer à cet emplacement. D'autant que située à l'opposé des espaces de vie, elle était loin de faciliter le quotidien des habitants. Déplacer la cuisine près du séjour a permis de fluidifier la circulation au sein de l'appartement familial mais également de libérer des mètres carrés à proximité des chambres. La pièce fut entièrement désossée pour endosser un tout nouveau rôle : celui de salle de bains. Il faut dire que les raccordements fournis par une ancienne cuisine facilitent la mutation en pièce d'eau. Évidemment, rien ne fut conservé de la cuisine d'origine, les revêtements comme le mobilier étant irrécupérables.

Quitterie de Pascal

agrandir Objectif lumière dans la salle de bains familiale

9 - Objectif lumière dans la salle de bains familiale - Impossible de soupçonner qu'une cuisine trônait en lieu et place de l'actuelle salle de bains. Habillée de murs blanc et d'un sol bleu jean, la pièce d'eau est baignée de lumière et n'a rien à voir avec l'espace sombre d'origine. "L'agencement de la pièce d'eau nous a donné du fil à retordre, précise Quitterie de Pascal. Il se trouve qu'il n'y avait aucun mur d'équerre - ce qui n'est pas très étonnant dans un logement ancien, mais c'est un vrai point noir quand on souhaite placer douche ou baignoire." Le défi fut toutefois relevé haut la main puisque la salle de bains profite de tous les aménagements nécessaires pour une famille nombreuse - double-vasque, baignoire, douche, dressing sur mesure. L'esprit contemporain de cet espace est porté par un carrelage nid d'abeilles nuancé, qui rythme l'enveloppe immaculée.
-
>> A lire aussi >> 12 idées pour aménager une salle de bains familiale

Théo Mallais

agrandir Un style exotique personnalise la chambre d'enfant

10 - Un style exotique personnalise la chambre d'enfant - C'est sans aucun doute le papier peint panoramique, façon jungle animale, qui donne tout son caractère à la première chambre d'enfant. Le coin nuit fut entièrement élaboré autour d'un thème fixé par la petite famille : "Safari". D'où le choix du kaki comme couleur principale. Ici, les matières naturelles ont été privilégiées, avec des accessoires en osier, rotin ou raphia comme du mobilier en bois ou moins doré. L'esprit exotique du safari s'est également exprimé à travers le lit cabane, qui rappelle les tentes installées au coeur de la savane.
-
>> A découvrir >> Des chambres d'enfants pour les filles comme pour les garçons

Théo Mallais

agrandir Une salle de bains étriquée trônait côté nuit

11 - Une salle de bains étriquée trônait côté nuit - Le projet présentait de nombreux enjeux, mais l'un d'eux a particulièrement influé sur le profil du futur appartement. Le 137 m2 d'origine n'offrait pas suffisamment de chambres pour les trois bambins du couple, il était donc indispensable de revoir le plateau afin de résoudre ce point noir. Un deuxième paramètre a cependant chamboulé les projets de l'agence Mise en Scène : les jumeaux ne voulaient pas être séparés. Les parents souhaitaient toutefois que chacun de leurs enfants possède une chambre à lui, histoire de garantir leur indépendance lorsqu'ils auront grandi. Le challenge était de taille, il fallait en somme imaginer une double chambre au coeur du repaire familial, quitte à transformer radicalement le plan en devenir. C'est ainsi qu'au fil des discussions, la salle de bains de l'ancien logement fut désignée pour devenir l'espace nuit manquant. La pièce d'eau n'était pas spacieuse mais communiquait avec une chambre ce qui permettait de nicher deux couchages.
-
>> A lire aussi >> Créer une chambre là où il n'y en a pas : 6 exemples

Quitterie de Pascal

agrandir Esprit d'ouverture dans les coins nuit des jumeaux

12 - Esprit d'ouverture dans les coins nuit des jumeaux - Imaginer une ouverture entre les chambres des jumeaux était le meilleur moyen de satisfaire les envies de toute la fratrie. Une porte à galandage fut percée dans le mur central afin d'offrir un espace commun aux deux bambins : lorsqu'elle disparaît dans la cloison, la pièce révèle un volume très généreux, et il suffit simplement de la fermer pour isoler les couchages. L'illusion d'une chambre commune fut renforcée par l'utilisation de deux tons de peinture proches pour les coins nuits. La couleur n'étant posée qu'en soubassement, elle a créé une continuité entre ces espaces indépendants. Il n'y a aucune trace de l'ancienne salle de bains dans cette nouvelle lecture de la surface... ou presque ; seul un poteau - coffré et pimpé par Bertille Mennesson, illustratrice et soeur de Quitterie de Pascal - témoigne de la fonction première de la pièce.

Théo Mallais

agrandir Des thèmes ludiques dans les chambres d'enfants

13 - Des thèmes ludiques dans les chambres d'enfants - Afin de ne susciter aucune jalousie, les chambres des jumeaux furent élaborées sur le même modèle : une superficie similaire, des couleurs issues de la même palette chromatique et un parquet massif qui court entre les deux coins nuits. Alors pour distinguer légèrement les espaces, et ainsi laisser la personnalité de chaque enfant s'exprimer, ils ont opté pour deux thèmes distincts : une chambre "skate" d'un côté, un espace "surf" de l'autre. Tout le travail s'est donc concentré sur l'accessoirisation des pièces. Quand des skateboards sont transformés en étagères d'un côté, de l'autre ce sont des patères en forme d'ailerons (Etsy) de requin qui s'affichent sur les cloisons. Une suspension façon filet de pêche (Frenchrosa), et des animaux marins en peluche (Bigstuffed) ont peaufiné le décor de cette chambre à l'ambiance "surf" qui risque d'en faire rêver d'un.
-
>> A voir aussi >> Des idées sur mesure pour une chambre d'enfant bien rangée

Théo Mallais

agrandir La chambre d'origine avait conservé ses charmes d'antan

14 - La chambre d'origine avait conservé ses charmes d'antan - Hormis la moquette brune et la peinture un peu sombre, la chambre parentale avait de sérieux atouts en poche avant même la rénovation. En première ligne, la cheminée et son trumeau d'époque qui donnaient à la pièce un côté royal très appréciable. Mais loin de se contenter d'un simple rafraîchissement, la pro a souhaité offrir au couple une véritable suite parentale. Et pour ce faire, il était important d'aménager une partie salle d'eau au coeur de cet espace. Des mètres carrés furent donc grappillés sur une buanderie attenante pour donner vie à ce beau projet.
-
>> A lire aussi >> Avant/après : 18 m2 repensés en suite parentale

Quitterie de Pascal

agrandir Mariage arrangé entre ancien et moderne dans la suite parentale

15 - Mariage arrangé entre ancien et moderne dans la suite parentale - La suite parentale est un mélange subtil entre héritage et modernité. Il faut dire que les corniches 19e côtoient maintenant le métal d'une verrière façon atelier. Comme la salle de bains devait s'intégrer au volume en place, un châssis vitré avec de nombreux angles fut dessinée - façonnée sur mesure par un ferronnier, cette verrière est une prouesse technique si l'on considère la complexité de sa forme. Dans ce cocon transparent s'est glissée une douche à l'italienne, également dérobée derrière une paroi vitrée. Cette salle de bains fut un bon prétexte pour introduire dans le décor une touche de terrazzo. La propriétaire des lieux a eu un véritable coup de coeur pour ce revêtement, aussi tendance que rétro. Il contraste ainsi pleinement avec l'esprit classique du parquet Point de Hongrie posé dans tout le 137 m2. Cette association entre les époques se retrouve dans les choix déco, entre suspension filaire (Forestier) et cheminée de marbre.
-
>> A découvrir >> 15 salles de bains gagnent en cachet grâce aux verrières

Théo Mallais

agrandir Un mur de rangements cadre le couchage

16 - Un mur de rangements cadre le couchage - On retrouve dans la chambre parentale, la signature de tout ce projet : les menuiseries sur mesure. Avant tout pensés pour offrir un maximum de rangement aux propriétaires, ces aménagements personnalisés ont permis d'imaginer une tête de lit hors du commun. Les placards encadrent le couchage de toute part, l'enveloppant dans une bulle cosy. Un simple lé de papier peint fleuri a ensuite mis en relief la niche où s'est inséré le lit. Le dialogue entre rose poudré et vert lumineux permettait de personnaliser comme il se doit cette suite.

Théo Mallais

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris

Newsletter CôtéMaison

Recevez quotidiennement le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page

+ Plus d'actualité sur Les beaux appartements parisiens >