Le charme de l'ancien retrouvé dans ce 100 m2 familial

Par Salomé Giraudet, publié le

En matière d'architecture, rien ne peut imiter l'âme d'un appartement du début 19e. Les corniches, le parquet qui craque sous les pieds et les pierres patinées par les années, ça ne s'invente pas. Des atouts anciens certes séduisants mais qui nous font parfois oublier tous les inconvénients cachés. Dans ce 100 m2 du 3e arrondissement parisien, les moulures s'accompagnaient notamment de grandes fissures sur les murs, d'une électricité désuète... Même dans son jus, le bien a séduit une petite famille de trois qui s'est empressée de confier le chantier à Charlotte Féquet. L'architecte d'intérieur - sensible aux vestiges du passé - a donné un nouveau souffle au repaire familial.

Plus qu'un rafraîchissement, cet appartement avait surtout besoin de retrouver ses origines. Comme le 100 m2 souffrait de nombreuses fissures - la conséquence d'un mauvais entretien -, les travaux ont débuté par une réparation des murs touchés. Une base saine était indispensable pour accueillir les nouveaux aménagements imaginés par . Le défi fut double pour l'architecte d'intérieur : il était nécessaire de repenser la distribution de certains espaces sans pour autant dénaturer l'âme purement 19e du bien. Voilà pourquoi la plupart des sols ont été restaurés et les cloisons partiellement remaniées. Rapatrier la cuisine dans la salle à manger existante a toutefois permis de gagner un coin nuit supplémentaire. Au terme de 5 mois de travaux le cocon familial a retrouvé sa splendeur passée.
-
>> Le projet de rénovation en bref >> Le lieu : Paris 3. La surface : 100 m2. La durée des travaux : environ 5 mois. L'idée : restaurer les atouts d'un appartement datant du 19e, ajouter une chambre sans changer toute la configuration, apporter une touche Art déco au décor.
-
>> A découvrir >> Une rénovation en or pour ce grand appartement familial

agrandir Impossible de résister au cachet de l'appartement

1 - Impossible de résister au cachet de l'appartement - En jetant un oeil aux espaces de vie, on comprend vite pourquoi la petite famille ne pouvait passer à côté de cet appartement. Parquet à chevrons, corniches et moulures sur les murs, le bien regorge de jolis détails qui témoignent de son grand âge. Ce sont justement ces marques du passé qui ont fait chavirer le coeur de la propriétaire, restauratrice d'art. Préserver le maximum d'éléments anciens était un critère majeur de la rénovation. Charlotte Féquet a donc adapté ses aménagements au profil du 100 m2 : bibliothèques et rangements intégrés ne courent pas jusqu'aux plafonds mais s'arrêtent à la lisière des murs afin de conserver les corniches intactes. Entièrement restauré, le parquet fut simplement éclairci pour obtenir une teinte actuelle.
>> A lire également >> Choisir le bon artisan pour ses travaux : nos conseils

Meero

agrandir Resté dans son jus, le logement avait besoin d'entretien

2 - Resté dans son jus, le logement avait besoin d'entretien - Le charme de l'ancien s'accompagne toujours de quelques défauts, et ce bien familial n'a pas fait exception. Le problème majeur venant des fissures présentes un peu partout sur les murs : un sujet d'inquiétude pour les nouveaux propriétaires. Comme le 100 m2 surplombe un boulevard et une ligne de métro, l'immeuble datant du 19e a travaillé au fil des années. Les fondations se sont heureusement révélées saines - un bon entretien aurait suffi à prévenir ces multiples cassures. Réparer toutes les cloisons a permis au logement de repartir sur une base salubre.
>> A voir également >> A Rennes, un appartement 18e renaît de ses cendres

Charlotte Féquet

agrandir Des éléments anciens ponctuent le décor de l'entrée

3 - Des éléments anciens ponctuent le décor de l'entrée - Dès l'entrée, le ton est donné. Un sol en pierres de Bourgogne datant de la construction guide les pas des invités vers les espaces à vivre. La deuxième partie du sas était pavée de tomettes, mais celles-ci étaient irrécupérables, un nouveau parquet s'est donc invité pour unifier ce lieu de passage. Côté déco, le papier peint inspiration Art déco laisse entrevoir le leitmotiv qui dicte l'ensemble du nid familial...
>> A voir aussi >> Conseils de pro : créer une entrée là où il n'y en a pas

Meero

agrandir Un coin bureau s'est installé dans un décroché

4 - Un coin bureau s'est installé dans un décroché - L'entrée du 100 m2 a la particularité de se prolonger avec un décroché qui dessert partie jour et coins nuit. Mais à l'origine, ce recoin ressemblait plutôt à un long couloir doté de diverses ouvertures sur les pièces attenantes. L'accès à l'ancienne salle à manger fut condamné pour permettre l'installation d'un linéaire de cuisine sur toute la longueur du mur. "Une fenêtre a simplement été percée pour entrevoir la pièce depuis le sas, commente Charlotte Féquet. Ensuite, nous avons imaginé un bureau sur mesure pour donner une vraie fonction à ces mètres carrés situés en entre-deux." Modelé en médium à peindre, cet espace de travail se fond dans le décor du mur grâce à la peinture bleutée (peinture Skylight de Farrow & Ball).
>> A découvrir >> Télétravailleurs, auto-entrepreneurs : aménager un espace de travail chez soi

Meero

agrandir Le blanc domine dans le séjour

5 - Le blanc domine dans le séjour - Niché au quatrième étage d'un immeuble 1800, le cocon familial manquait toutefois de clarté - en cause, le vernis foncé du parquet d'époque. Restaurer les lattes a bien permis d'éclaircir le séjour, mais ce sont véritablement les murs immaculés qui favorisent la circulation de la lumière. Seul le fond légèrement bleu des aménagements sur mesure se détache de l'ensemble blanc. Ces bibliothèques se glissent naturellement dans les renfoncements de la pièce, laissant le champ libre pour une future cheminée. Car si l'appartement ne présentait aucun foyer au moment de l'acquisition une plaque au sol témoigne de cette ancienne fonction.

Meero

agrandir Le claustra, pièce maîtresse du cocon familial

6 - Le claustra, pièce maîtresse du cocon familial - "Pour marquer la séparation entre le séjour et la cuisine dînatoire, il fallait un élément fort, hors du commun. Très vite, nous avons pensé à une verrière, mais le coût du verre et le poids qu'il apporte à la structure nous ont dissuadé. J'ai donc dessiné un claustra qui met en scène le passage entre ces deux espaces de vie", précise l'architecte d'intérieur. Cette cloison évidée fut inspiré par les motifs arrondis présents dans les parties communes, mais également en clin d'oeil aux goûts de la propriétaire. L'esprit Art nouveau de cette structure rehausse le décor du 100 m2 avec une note rétro. Il permet également de conserver une vision globale du volume mais identifie clairement la limite entre le salon et la cuisine ; rappelant l'indépendance de chaque pièce.
>> A lire également >> Comment délimiter les espaces de vie d'une pièce ?

Meero

agrandir Une salle à manger démesurée trônait au coeur du logement

7 - Une salle à manger démesurée trônait au coeur du logement - Si la plupart des pièces ont conservé leur volume durant la rénovation, la disposition de la cuisine a été modifiée. Isolée dans une petite aile de l'appartement, la cuisine ne communiquait pas directement avec la salle à manger ou le séjour. Une configuration assez fréquente dans les habitations anciennes mais qui manque vraiment de praticité. Rapatrier la cuisine dans la salle à manger d'origine a pallié au problème. Les proportions de la pièce sont restées telles quelles mais sa fonction a changé puisque le coin repas cohabite aujourd'hui avec un linéaire de cuisine tout équipé.
>> A voir aussi >> 15 cuisines qui s'ouvrent copieusement sur l'extérieur

Charlotte Féquet

agrandir L'ancienne salle à manger transformée en cuisine dînatoire

8 - L'ancienne salle à manger transformée en cuisine dînatoire - Étendue sur la longueur du mur, la cuisine (Ikea) souligne la profondeur de cet espace. Choisie blanche pour une question de neutralité, elle laisse la vedette aux détails décoratifs placés ici et là. La crédence façon zelliges nuance ainsi le total look blanc, tandis que des tapis adhésifs en vinyle courent tel un ruban sous les meubles. Ces revêtements imitent à merveille les carreaux de ciment et protègent le parquet des éventuelles éclaboussures. Et comme rien ne peut égaler le charme des objets chinés, une suspension italienne des années 30 incarne le coin repas. De quoi entretenir l'âme raffinée de l'appartement.
>> A consulter >> Une cuisine déco sans meuble haut

Meero

agrandir La salle de bains d'origine ne manquait pas de charme

9 - La salle de bains d'origine ne manquait pas de charme - La découverte de la salle de bains fut une belle surprise pour la petite famille. La propriétaire a eu un véritable coup de coeur pour ces carreaux vert menthe et les détails anciens de ces mètres carrés. De gros travaux n'étaient pas nécessaires dans cette pièce d'eau au cachet résolument Art déco.

Charlotte Féquet

agrandir Une salle de bains aux accents rétro

10 - Une salle de bains aux accents rétro - Même emplacement, même carrelage, la salle de bains n'a pas subi de modifications majeures. Les carreaux ont simplement été décrassés pour retrouver leur couleur réelle. Dans cette bulle menthe à l'eau, tout est d'origine, excepté le sol imitation carreaux de ciment qui unifie la surface. Preuve qu'une salle de bains à l'ancienne peut s'avérer pile dans l'air du temps.
>> A lire aussi >> Salles de bains hyper petites mais hyper déco : vive le carrelage !

Meero

agrandir Ambiance british côté nuit

11 - Ambiance british côté nuit - La petite de la famille profite d'une chambre d'enfant à l'ambiance vintage. Quelques lés de papier peint fleuri (Ava de Sandberg) pimentent le total look vert d'eau des murs. Les meubles en rotin et en cannage des années 50 (Roche Bobois) entretiennent l'ambiance so british qui se dégage immédiatement de ce coin nuit.
>> A découvrir >> Chambre d'enfant : 20 papiers peints avec du caractère

Meero

agrandir Avant la rénovation, la chambre et le séjour étaient reliés

12 - Avant la rénovation, la chambre et le séjour étaient reliés - La chambre parentale profitait à l'origine de deux accès : l'un donnant sur le décroché de l'entrée, l'autre sur le salon. Le nouveau plan établi a condamné l'ouverture sur le séjour pour favoriser l'intimité du coin nuit et permettre l'installation de rangements dans une pièce jusqu'alors dépourvue de dressing.

Charlotte Féquet

agrandir La chambre parentale a le "blues"

13 - La chambre parentale a le "blues" - Le bleu est présent par touches dans presque toutes les pièces du cocon familial. Il sert alors de fil conducteur entre les espaces et permet de conserver une décoration intemporelle. Dans la chambre parentale, le bleu s'exprime sous différentes formes. Via le papier peint imprimé qui joue les têtes de lit, et aussi par les rideaux légers. La pièce maîtresse du coin nuit restant le bureau bleuté qui se démarque des caissons de rangements blancs. La teinte foncée insuffle une ambiance feutrée qui enveloppe entièrement l'espace de travail.
>> A lire aussi >> 15 idées pour décorer les murs de sa chambre

Meero

agrandir Des rangements optimisés dans le coin nuit

14 - Des rangements optimisés dans le coin nuit - Restructurée, la pièce a gagné en fonctionnalité. Un meuble semi sur mesure - façonné à partir de caissons Ikea et de médium à peindre - file aujourd'hui d'un bout à l'autre du mur. Ces aménagements offrent une zone de rangement inédite aux nouveaux propriétaires. Surtout, les caissons ne grimpent pas jusqu'au plafond et permettent d'entrevoir les corniches d'origine depuis le couchage. Un secrétaire s'est encastré dans la structure imaginée par Charlotte Féquet, soudant ensemble les différents modules du dressing.
>> A lire également >> Les aménagements multifonctions bousculent la maison !

Meero

agrandir Avant travaux : une cuisine isolée du reste du foyer

15 - Avant travaux : une cuisine isolée du reste du foyer - Le 100 m2 se compose de deux parties : un large carré dans lequel se concentrent les espaces de vie et les coins nuit, ainsi qu'une aile en décroché située derrière l'ancienne salle à manger. C'est dans ce recoin éloigné des pièces à vivre que se trouvait la cuisine d'origine. Laissée dans son jus depuis bien des années, elle n'était pas adaptée aux nouveaux propriétaires qui recherchaient avant tout la convivialité. "L'appartement était plutôt confortable dans son ensemble, mais il manquait une chambre. Déplacer la cuisine permettait de libérer des mètres carrés au fond du logement pour aménager une petite suite." Les pièces en enfilade du décroché ont été remises à nu. Terminé la cuisine et la salle d'eau vieillotte, place à la chambre d'amis cosy.
>> A voir également >> Créer une chambre là où il n'y en a pas : 6 exemples

Charlotte Féquet

agrandir Une chambre d'amis indépendante des espaces de vie

16 - Une chambre d'amis indépendante des espaces de vie - Rien ne laisse soupçonner qu'une cuisine trônait autrefois dans cette pièce. La chambre d'amis, pensée comme un lieu de détente, a mis l'accent sur le confort. Si le blanc domine, le parquet clair et la suspension tressée introduisent les matières naturelles dans le décor. Le ? Une salle d'eau attenante et privée qui permet aux invités de passage de conserver un peu d'intimité. Une porte coulissante façon verrière (Leroy Merlin) donne à cet espace des faux airs d'atelier. En somme, la chambre d'amis où l'on rêverait de séjourner.
>> A lire aussi >> Verrière d'intérieur : les 5 erreurs à éviter

Meero

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Sud

Newsletter CôtéMaison

Recevez quotidiennement le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page

+ Plus d'actualité sur Les beaux appartements parisiens >