Sous les toits de Paris, un appartement au cachet d'antan

Par Salomé Giraudet, publié le

En matière d'architecture, on pense souvent la rénovation comme une remise à neuf, une "modernisation" d'un logement ou moins daté. Pourtant sous la notion de chantier se cache aussi l'envie de souligner le passé. Un plancher vieilli par les années ou bien des poutres découvertes sous un faux plafond sont autant de vestiges à chouchouter quand l'occasion se présente. C'est d'ailleurs la mission que s'est donné l'architecte d'intérieur Marion Steinmetz, cofondatrice de l'agence 10surdix, pour redorer l'appartement parisien d'un jeune couple. Le 47 m2 avait conservé ses charmes typiquement 1800, mais il semblait étouffer sous une décoration inadaptée. Épurer les lignes était le meilleur moyen de retrouver l'âme d'origine qui plaisait tant aux nouveaux propriétaires. Revue de détail en mots et en images.

Il n'est pas compliqué de deviner pourquoi un couple de trentenaires a rapidement investi dans ce 47 m2 de la capitale. Perché au 5e étage d'un immeuble en pierres de taille, le bien avait besoin d'un sérieux rafraîchissement mais possédait des atouts indéniables. Impossible notamment de passer à côté de la vue, complètement dégagée, sur les toits du 9e arrondissement. Il suffit même de quelques pas pour rejoindre le Musée de la Vie Romantique au parc arboré. Autant dire que la belle situation de l'appartement n'a pas laissé de marbre les nouveaux propriétaires. Mettre en valeur ce panorama était leur souhait le profond. Voilà pourquoi l'agence d'architecture intérieure 10surdix s'est concentrée sur l'essentiel : à savoir élaguer l'intérieur afin d'accentuer les qualités premières du lieu. Une palette de nuances naturelles, des matières brutes et un sens aigu du mariage ancien/contemporain ont ainsi ravivé le caractère des lieux.
-
>> Le projet de rénovation en bref >> Le lieu : Paris 9. La surface : 47 m2. La durée des travaux : 4 mois. L'idée : mettre l'accent sur la vue en privilégiant des couleurs sobres, restaurer les vestiges anciens de l'appartement, miser sur une décoration pointue.
-
>> A découvrir >> Un ancien relais de poste devient cocon familial

agrandir Une base saine avant toute chose...

1 - Une base saine avant toute chose... - Investir dans un logement ancien peut être un projet mûri pendant de longues années, ou le résultat d'une trouvaille inattendue. Dans tous les cas ce sont bien les vestiges architecturaux qui poussent à tenter l'aventure, même face aux défis techniques que peut représenter un tel projet. N'oublions pas que les normes et réglementations des habitations évoluent constamment... Les propriétaires de cet appartement parisien ont naturellement succombé à l'esprit 1800 du lieu - rien n'aurait pu les dissuader d'investir, ni l'électricité vétuste, ni la décoration datée. Obtenir un plateau sain était toutefois indispensable avant même d'entamer l'aménagement. Les professionnels de l'agence 10surdix, menés par Marion Steinmetz, ont donc repensé tout le réseau électrique et la plomberie. Ce n'est qu'une fois l'aspect technique résolu qu'ils ont concentré leurs efforts sur l'esthétique du 47 m2.
-
>> A lire également >> Ces appartements anciens ont trouvé un second souffle après rénovation

Stéphane Vasco

agrandir L'objectif : retrouver le cachet d'origine de l'appartement

2 - L'objectif : retrouver le cachet d'origine de l'appartement - Mettre l'accent sur l'architecture ancienne des lieux était le fil conducteur de cette rénovation. Les témoignages du siècle dernier ont donc fait l'objet d'un traitement tout particulier. Les poutres du plafonnier étaient déjà visibles au moment de l'acquisition mais avaient besoin d'un léger renouveau. Très foncées, elles alourdissaient un espace de vie où la hauteur sous plafond ne dépasse pas 2,30 mètres. Il a suffi d'une lasure pour blanchir légèrement les poutres sans les dénaturer. Le bois vieilli et son veinage continuent de transparaître sous la lasure. C'est également pour conserver l'authenticité du bien que le plancher n'a subi que peu de modifications. Ce parquet à chevrons d'époque était plutôt en bon état mais un peu trop sombre. Un ponçage délicat a permis de gagner une teinte et ainsi souligner la belle luminosité. Quant aux conduits qui se répondent de part et d'autre de la pièce, ils témoignent des anciennes cheminées, malheureusement déposées par les anciens propriétaires.
-
>> A voir également >> 20 photos de salons avec des poutres

Stéphane Vasco

agrandir Objectif lumière dans ce 47 m2 tourné vers l'extérieur

3 - Objectif lumière dans ce 47 m2 tourné vers l'extérieur - Bien que la surface globale soit limitée, l'appartement profite d'une pièce de vie d'environ 30 m2. Une sensation d'espace accentuée par les quatre fenêtres toute hauteur qui donnent sur la rue. "Tout l'intérêt de l'espace principal est cette vue sur l'extérieur, commente Marion Steinmetz, architecte d'intérieur pour 10surdix. On est tout de suite happé par ces ouvertures. L'important était donc de souligner cet atout par des aménagements malins, qui ne polluent pas le décor." Voilà pourquoi les meubles bas ont été privilégiés. Concentrer le mobilier en soubassement était le meilleur moyen de ne pas encombrer les fenêtres. Le regard est naturellement guidé vers l'extérieur d'où se profile un balcon filant. Depuis ce point, il est même possible d'apercevoir le Sacré-Coeur. "Nous avons aussi opté pour une palette de nuances naturelles - blanc, gris, bois - afin de mettre en valeur le panorama." L'architecte d'intérieur ne souhaitait pas de couleur trop marquée qui aurait détonné avec l'esprit ancien de ce repaire. Le blanc prime largement sur les murs afin d'accentuer la clarté.
-
>> A voir aussi >> 15 cuisines qui s'ouvrent copieusement sur l'extérieur

Stéphane Vasco

agrandir Les pièces design soulignent l'esthétique léchée

4 - Les pièces design soulignent l'esthétique léchée - Souligner le cachet ancien d'un bien ne signifie pas adopter une décoration datée pour autant. Au contraire, l'agence 10surdix a misé sur des détails contemporains qui rehaussent l'âme du 47 m2. Chaque pièce fut sélectionnée avec soin, et le goût des propriétaires pour le design transparaît à travers ces choix. Une chaise Eames ici, un fauteuil Togo là, une lampe Pipistrello qui côtoie un tapis de chez CC-Tapis, ou encore un fauteuil Barcelona de Knoll, le mobilier propose un aperçu du meilleur du design moderne. Le contraste avec les vestiges 1800 fonctionne à merveille. Le secret ? Peu de couleurs mais un jeu de matières nobles.
-
>> A découvrir >> 25 meubles et objets iconiques du design dont on ne se lasse pas

Stéphane Vasco

agrandir Un mobilier chiné avec soin pour un intérieur d'exception

5 - Un mobilier chiné avec soin pour un intérieur d'exception - "En mixant les styles, les provenances, on crée un intérieur vraiment personnel, ajoute Marion Steinmetz. Aussi nous avons marié de nombreux objets chinés aux pièces design qui dominent dans l'espace de vie." En témoigne l'établi en bois qui trône côté salle à manger. Apposé contre la cloison, il joue les supports d'exposition pour une brassée de bibelots, dénichés au fil des brocantes ou au cours de voyage. Là encore, tous les objets installés ne sont pas le fruit du hasard : ils furent sélectionnés par l'agence ou par les propriétaires et se glissent parfaitement dans l'atmosphère de l'appartement.

Stéphane Vasco

agrandir Une partie salle à manger s'est glissée dans l'espace de vie

6 - Une partie salle à manger s'est glissée dans l'espace de vie - Avec de 30 m2 à disposition, l'espace principal a pu accueillir un généreux coin repas. Il n'était pourtant pas aisé de le faire cohabiter avec le salon, le volume de la pièce étant réparti sur la longueur et non la largeur. Une table aux dimensions classiques aurait certainement encombré la circulation au quotidien - Marion Steinmetz et son équipe ont donc fabriqué une table sur mesure. Les pieds, dénichés chez Tolix, sont surmontés d'un plateau modelé à partir d'échantillons de matériaux. Des rectangles de bois, de pierre qui trouvent une seconde jeunesse sous la forme de cette table unique. Si sa longueur s'étend sur 2 mètres, les 70 cm de largeur permettent d'obtenir une tablée compacte. Au passage, le dialogue entre les différentes matières apportent un côté brut au décor. De quoi pimenter le couple blanc et bois dominant.
-
>> A lire également >> Ouvrir la cuisine sur la salle à manger : les 50 idées gagnantes

Stéphane Vasco

agrandir La sobriété est de mise dans la petite cuisine

7 - La sobriété est de mise dans la petite cuisine - La superficie de la cuisine a posé quelques contraintes quant à sa rénovation. Les angles biscornus de la pièce ne permettaient pas d'imaginer d'autres combinaisons de mobilier. "C'est certainement l'espace le sobre de l'appartement, elle oscille entre blanc et gris anthracite mais profite tout de même de carreaux de ciment nuancés" ; un sol dont le dessin fut imaginé pour l'occasion par l'architecte d'intérieur. La crédence en Inox apporte un effet "miroir" qui illumine la pièce. Quant aux rangements suspendus en hauteur, ils semblent se fondre complètement dans la cloison grâce à leur robe blanche. Une astuce à retenir quand on cherche à minimiser la présence des placards dans une surface aussi limitée.
-
>> A lire aussi >> Des petites cuisines bourrées de charme

Stéphane Vasco

agrandir Palette naturelle dans la chambre parentale

8 - Palette naturelle dans la chambre parentale - Si le volume de la chambre est resté intact au cours des travaux, celle-ci a tout de même bénéficié d'un renouveau. Le jaune ocre choisi pour le mur principal répond aux codes chromatiques du 47 m2. Ainsi la couleur est légèrement marquée que dans le séjour mais reste organique. Une atmosphère résolument cosy émane de cette chambre minimaliste. Face au lit, un rangement fut également installé pour faciliter le quotidien des propriétaires.
-
>> A voir aussi >> 15 rangements dissimulés qui jouent à cache-cache

Stéphane Vasco

agrandir Une pièce d'eau remaniée de fond en combles

9 - Une pièce d'eau remaniée de fond en combles - On imagine difficilement le profil de la salle de bains d'origine avec ces nouveaux aménagements. Pourtant la pièce d'eau manquait réellement de praticité ; et paraissait surtout étriquée. Un petit muret séparait d'ailleurs la douche du meuble vasque, encombrant le peu de mètres carrés disponibles. Surtout, les pro ont récupéré près de 20 centimètres en déposant le faux plafond. Une belle surprise se cachait sous ce coffrage puisqu'ils ont découvert une poutre identique à celles qui ponctuent le séjour. La paroi de douche fut remplacée par une porte en verre rétractable, qui ouvre entièrement ce point d'eau sur l'ensemble de la pièce. Une mosaïque grise enveloppe l'espace dans une bulle de douceur, simplement rehaussée par une vasque vert amande. Un choix loin d'être anodin comme l'explique Marion Steinmetz : "La salle de bains est le seul endroit de l'appartement où l'on ne profite pas d'une vue sur l'extérieur. Introduire une touche de vert permettait de rappeler la verdure de la rue, visible depuis toutes les autres pièces."
-
>> A découvrir >> J'adopte la green attitude dans ma salle de bains !

Stéphane Vasco

agrandir Les belles matières sont à l'honneur dans la salle de bains

10 - Les belles matières sont à l'honneur dans la salle de bains - La pièce d'eau est restreinte mais profite de matériaux nobles. Le meuble sous vasque fut découpé sur mesure dans un contreplaqué de chêne, histoire de réchauffer les nuances claires du carrelage. De la même manière, le laiton a remplacé le traditionnel Inox pour la robinetterie. Plus doux que l'acier, il donne également un air sophistiqué à cette petite salle de bains. Ou comment transformer la pièce d'eau en écrin délicat.

Stéphane Vasco

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris
Je m'abonne

Newsletter CôtéMaison

Recevez quotidiennement le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page

+ Plus d'actualité sur Les beaux appartements parisiens >