Esprit d'ouverture dans ce deux-pièces du Canal Saint-Martin

Par Salomé Giraudet, publié le

Les appartements sur cour sont certes préservés des nuisances de la rue, mais ils ont tout de même un défaut récurrent : le manque de clarté. Or, la pénurie de lumière n'était pas le seul point faible de ce 33 m2 pourtant situé en bordure du Canal Saint-Martin. Et si le bien n'était pas en si mauvais état, il avait besoin d'être entièrement remanié pour en tirer le meilleur. Les volumes étaient mal répartis dans cet appartement où la chambre paraissait spacieuse que le séjour. Autre problème : la cuisine isolée, qui ne faisait qu'augmenter l'impression d'étouffer dans le petit salon. La rénovation confiée aux pro de l'agence d'architecture OUI a permis de balayer les défauts qui collaient à la peau de ce deux-pièces parisien.

Repenser l'ensemble des 33 m2 était indispensable pour offrir un cadre de vie confortable au propriétaire des lieux. Aux yeux de Flore Raimbault et Noa Peer - les fondatrices de l'agence OUI -, le séjour de 11 m2 était trop limité pour un deux-pièces digne de ce nom. Voilà pourquoi il était impossible de conserver le plan d'origine. Au cours de la rénovation, la séparation avec la cuisine s'est donc évaporée ; et la cloison avec la chambre a reculé de quelques centimètres au profit d'un espace de vie spacieux. Ainsi, le séjour a gagné en surface en un temps record ! En un sens, tout a été pensé pour rendre ce petit cocon aussi confortable qu'un grand appartement. Un dressing indépendant a même vu le jour dans le prolongement de la nouvelle cuisine linéaire. De quoi répondre aux désirs de fonctionnalité du propriétaire.
>> Le projet de rénovation en bref >> Le lieu : Paris, 10e arrondissement. La surface : 33 m2. La durée de la rénovation : 3 mois. Le budget de rénovation : 30 000 euros pour les travaux (hors honoraires, décoration et équipements). L'idée : repenser les volumes pour agrandir la pièce à vivre, augmenter la luminosité du logement et offrir différentes zones de rangement.
>> Agence d'architecture OUI : https://archi-oui.com/
>> A voir également >> Un coin nuit s'invite dans ce studio minimaliste

agrandir Les volumes de l'appartement ont été revus

1 - Les volumes de l'appartement ont été revus - Le deux-pièces d'origine était composé de petits espaces ou moins bien proportionnés. Pour preuve le séjour - réduit que la chambre à coucher - était isolé de la cuisine. Or quand la surface est aussi limitée, mieux vaut ôter toutes les cloisons inutiles entre les espaces de vie. Les architectes en charge du projet n'ont pas tardé à appliquer ce principe pour remodeler le petit séjour. La pièce s'est agrandie de 5 m2 grâce aux modifications du plan initial : le bar et la retombée de cloison côté cuisine ont complètement disparu tandis que le mur de la chambre s'est légèrement reculé. Plus de 17 m2 de séjour s'offrent maintenant au propriétaire.
>> A lire également >> Comment délimiter les espaces de vie d'une pièce ?

Fabienne Delafraye

agrandir Tous les aménagements courent sur le même mur

2 - Tous les aménagements courent sur le même mur - Flore Raimbault et Noa Peer se sont amusées à étirer les lignes du 33 m2. Aujourd'hui, un seul mur concentre toute la partie technique : la cuisine et le dressing installé dans son prolongement s'étendent d'un bout à l'autre de l'appartement, libérant les autres cloisons des agencements massifs. Cumuler les aménagements sur un seul côté permet de contrer la sensation de petite surface. Ainsi les autres angles de l'appartement ne sont pas étouffés de mobilier sur mesure ou de bibliothèques en hauteur qui auraient tendance à alourdir l'atmosphère. Une astuce à retenir pour aménager un logement aux mètres carrés limités.
>> A découvrir >> Comment aménager un salon avec une cuisine ouverte ?

Fabienne Delafraye

agrandir Le blanc domine dans l'ensemble de l'appartement

3 - Le blanc domine dans l'ensemble de l'appartement - "Le deux-pièces donne directement sur une cour, et de fait il manquait vraiment de clarté lorsque nous l'avons découvert, commente Flore Raimbault. Le blanc s'est imposé comme une évidence, il agrandit l'espace et augmente naturellement sa luminosité." L'appartement est comme une enveloppe immaculée, simplement rehaussée de bois ou de touches colorées. La cuisine blanche (IKEA) semble se fondre dans la cloison ; un avantage puisque celle-ci trône dans le salon. Même si l'espace est limité, rien n'a été laissé au hasard question équipements. Réfrigérateur, four, micro-ondes, lave-vaisselle, lave-linge et même cave à vin, ils se dérobent pour la majeure partie derrière les façades. Preuve qu'une petite cuisine peut cacher bien des atouts.
>> A consulter >> Cuisine ouverte : nos astuces déco pour la démarquer du séjour

Fabienne Delafraye

agrandir Chaque détail est pensé pour illuminer le 33 m2

4 - Chaque détail est pensé pour illuminer le 33 m2 - Puisque la luminosité est un objectif clé de la rénovation, même la crédence fut choisie en conséquence. L'effet miroir reflète directement les rayons lumineux et permet d'augmenter visuellement le volume de la pièce à vivre. Très moderne, la crédence miroir s'inscrit naturellement dans l'ambiance contemporaine du séjour.
>> A lire également >> Une cuisine déco sans meuble haut

Fabienne Delafraye

agrandir Un coin salon tout en simplicité

5 - Un coin salon tout en simplicité - Côté décoration, l'épure est de mise dans le coin salon comme dans le reste de l'appartement. Pour ne pas surcharger la pièce, chaque élément a été choisi avec soin : un petit canapé, des plantes ici et là, des luminaires de belle facture mais peu d'accessoires superficiels. Le mobilier a permis d'habiller le nouveau plateau avec des notes contemporaines, parfois Art déco comme le fauteuil en velours ou les suspensions boules.

Fabienne Delafraye

agrandir Escamotable, le coin repas apparaît et disparaît à l'envi

6 - Escamotable, le coin repas apparaît et disparaît à l'envi - Aménager un coin repas dans un séjour de 17 m2 paraît impossible, pourtant c'est le défi relevé par les pro de l'agence d'architecture OUI. Une table classique n'aurait pu trouver sa place dans une telle surface, voilà pourquoi les architectes ont dessiné un système escamotable : "Le coin repas est entièrement rabattable et coulisse dans le mur ; la plateforme - côté chambre - a été pensée pour intégrer cette tablette en bois lorsqu'elle n'est pas utilisée côté jour", explique Flore Raimbault. Une fois rangée, la table passe pour un simple tiroir. Il suffit d'entreposer les tabourets dans un placard pour totalement libérer la circulation du séjour.
>> A découvrir >> 10 salles à manger troquent leurs chaises contre des bancs

Fabienne Delafraye

agrandir Mariage gagnant entre blanc et bois

7 - Mariage gagnant entre blanc et bois - Tous les aménagements ont été réalisés en bouleau, un bois plébiscité pour sa teinte claire et ses nervures naturelles - c'est également une essence au coût abordable. Présent par touche sur les portes et les éléments de mobilier, il permet de réchauffer le logement immaculé sans assombrir le décor. Une ambiance douce, légèrement scandinave, se dégage alors du deux-pièces.
>> A voir également >> Tendance, le bois contreplaqué !

Fabienne Delafraye

agrandir Des espaces qui s'ouvrent les uns sur les autres

8 - Des espaces qui s'ouvrent les uns sur les autres - Les nouvelles portes ont été façonnées sur mesure pour embrasser les lignes de l'architecture. Elles soulignent la belle hauteur sous plafond et permettent de ne pas rompre la continuité entre les espaces jour et nuit. L'objectif ? Favoriser la communication des pièces sans faire une croix sur l'intimité. Une verrière s'est invitée entre le séjour et la chambre à la demande du propriétaire. Elle laisse circuler la lumière, et offre une perception globale du volume disponible. Si la verrière reste une -value esthétique, elle se fait discrète dans ce décor minimaliste.
>> A lire aussi >> Comment faire se son appartement un lieu de déconnexion ?

Fabienne Delafraye

agrandir Tout optimisé, le dressing s'invite derrière la cuisine

9 - Tout optimisé, le dressing s'invite derrière la cuisine - Noa Peer et Flore Raimbault ont réussi à caser une pièce supplémentaire dans le plan du 33 m2. En amputant le coin nuit d'origine d'environ 3 m2, elles ont modelé un grand dressing, niché dans le prolongement de la cuisine. A l'intérieur une colonne PAX (IKEA) et des étagères sur mesure offrent un panel de rangements où caser les vêtements et accessoires. Et pour accentuer le dialogue entre les différents espaces, le même ruban en carreaux de ciment court de la cuisine au dressing. Lorsque les portes en bouleau sont ouvertes, il n'y a aucune rupture entre les deux pièces.

Fabienne Delafraye

agrandir Le coin nuit prend de la hauteur

10 - Le coin nuit prend de la hauteur - Si la chambre a perdu quelques mètres carrés au cours du chantier, elle a toutefois gagné en praticité. Profitant des 2,80 mètres sous plafond, une plateforme en bouleau s'est glissée dans la pièce. Cette structure renferme de nombreux rangements ; et au passage le système coulissant du coin repas. "Nous n'avons pas choisi de surélever le lit seulement pour optimiser l'espace, c'était un parti-pris esthétique qui a permis de transformer le coin nuit en vrai cocon." Et pour cause, le lit semble installé dans une cabane, sans pâtir des désavantages d'une mezzanine. Autre atout : dès le levé, le propriétaire peut profiter d'une vue directe sur la cour.
>> A consulter >> 35 chambres bien optimisées avec des rangements malins

Fabienne Delafraye

agrandir Une teinte foncée encadre le lit

11 - Une teinte foncée encadre le lit - La tête de lit est le seul pan de mur qui ne soit pas immaculé. Histoire d'envelopper le coin nuit dans une bulle cosy, une peinture vert foncée a été posée dans le renfoncement de la cloison. Une teinte intense comme celle-ci permet d'insuffler une ambiance feutrée même si le blanc reste dominant dans la chambre. La peinture fait quasiment disparaître la petite lucarne qui alimente le dressing en lumière naturelle. Placée en hauteur, cette ouverture n'entache pas l'intimité du coin nuit et évite à la pièce voisine de finir aveugle.
>> A lire aussi >> Comment créer une pièce en second jour ?

Fabienne Delafraye

agrandir Les pièces d'eau ont subi un léger relooking

12 - Les pièces d'eau ont subi un léger relooking - La salle de bains et les sanitaires n'ont pas été beaucoup impactés par la rénovation, mais ont bénéficié d'un coup de frais. Là encore, on retrouve les codes qui dictent l'ensemble de l'appartement soit du bois clair et naturel, une touche de couleur grâce aux carreaux de ciment nuancés mais surtout du blanc ! Car dans un petit appartement comme celui-ci, il est recommandé de conserver une unité de teintes pour agrandir l'intérieur.

Fabienne Delafraye

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris

Newsletter CôtéMaison

Recevez trois fois par semaine le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page