Une bonne dose de fraîcheur pour ce studio de 22 m2

Par Salomé Giraudet, publié le

Repenser complètement le volume d'un logement est pour le moins effrayant, mais c'est également l'ultime solution pour investir tous les mètres carrés à disposition. Il n'est pas rare qu'un décloisonnement total permette d'obtenir une meilleure surface, et ce même si le nombre de pièces est revu à la baisse. Ainsi sacrifier quelques cloisons peut dans certains cas raviver l'essence enfouie d'un cocon. Le tandem de Transition Interior Design n'a pas hésité à appliquer ce principe de rénovation dans ce 22 m2 situé à Levallois-Perret. Scindé en deux par un mur central, le bien manquait réellement de fluidité : même la clarté du dernier étage ne suffisait pas à compenser ce défaut majeur de configuration. Il ne faisait aucun doute qu'un remaniement était à prévoir pour faciliter l'emménagement de la nouvelle propriétaire, en quête d'un premier achat.

Ce n'est certainement pas l'état - très vétuste - de ce 22 m2 de Levallois-Perret qui a pesé dans la balance au moment de l'acquisition. Délaissé depuis des décennies, le bien en question semblait à bout de souffle avec ses murs noircis et sa moquette foncée, abîmée par les passages à répétition. La nouvelle propriétaire a certainement fait abstraction de l'enveloppe peu séduisante pour se concentrer sur les caractéristiques sous-jacentes du logement : soit un dernier étage baigné de lumière, à seulement quelques enjambées de la Capitale. Miser sur un bien comme celui-ci était un véritable pari pour un premier investissement immobilier. Margaux Meza et Carla Lopez de l'agence Transition Interior Design lui ont toutefois prouvé qu'elle ne s'était pas trompée. Le duo a rapidement esquissé un nouveau plan pour le bien, troquant la chambre indépendante pour un coin nuit bien fonctionnel. Des aménagements dessinés pour l'occasion ont ensuite apporté la touche architecturale qui faisait défaut au cocon. Un avant-après bluffant.
-
>> Le projet de rénovation en bref >> Le lieu : Levallois-Perret (92). La surface : 22 m2. La durée des travaux : environ 2 mois et demi. L'idée : éliminer la cloison centrale pour créer une impression d'espace dans un lieu restreint, rapatrier la cuisine dans la pièce principale pour faciliter le quotidien, multiplier les rangements avec un mur entier d'aménagements, insuffler une ambiance douce et colorée.
-
>> A découvrir >> Invitation au voyage dans ce 46 m2 haussmannien

agrandir Un logement à remanier de A à Z

1 - Un logement à remanier de A à Z - Faire table rase du passé est certainement l'expression la adaptée pour parler de ce projet de rénovation. L'appartement levalloisien était auparavant habité par une personne âgée et n'avait subi aucun rafraîchissement depuis de 40 ans, autant dire qu'il ne paraissait pas très accueillant lorsque la future propriétaire l'a visité. Un cas de figure très répandu aux alentours de la Capitale, où les immeubles anciens ne bénéficient pas toujours des travaux adéquats. Si Carla Lopez et Margaux Meza - à la tête de Transition Interior Design - ont l'habitude de préserver les vestiges d'antan, elles n'ont rien pu conserver du 22 m2. L'espoir de dénicher un beau revêtement sous la moquette s'est d'ailleurs envolé à la vue du plancher en pin : l'essence, de nature fragile, avait subi de sérieux dégâts des eaux. La première étape du chantier fut essentiellement consacrée au désossement de l'appartement - mobilier et revêtements confondus. Ce n'est qu'une fois le plateau entièrement nu que les lignes du nouveau studio se sont esquissées sous le crayon de nos pro.
-
>> A lire également >> Ces appartements anciens ont trouvé un second souffle après rénovation

Shoootin

agrandir A l'origine, le 22 m2 était scindé en deux pièces

2 - A l'origine, le 22 m2 était scindé en deux pièces - Le problème avec les surfaces limitées, c'est qu'un aménagement inadapté a un impact considérable sur la perception du volume global. Et dans ce cocon de la banlieue parisienne, le mur central incarnait un véritable point noir. "L'espace principal de l'appartement est comparable à un grand rectangle ; autrefois fractionné en deux par une cloison, se souvient Margaux Meza. Or cette séparation empêchait à la lumière comme au regard de circuler au sein des 22 m2. On se sentait rapidement à l'étroit même si la surface en mètres carrés restait correcte sur le papier." Il était impossible de percevoir le volume réel avec ce mur qui entravait la circulation. Si l'appartement bénéficiait d'une chambre indépendante, cette configuration façon F1 desservait l'espace de vie, alors réduit au strict minimum.
-
>> A découvrir >> Plan de studio : 10 projets de pro pour s'inspirer

Shoootin

agrandir Souligner la perspective par un décloisonnement

3 - Souligner la perspective par un décloisonnement - La cloison qui trônait en plein milieu du bien fut rapidement déposée pour repenser la distribution des espaces. Non porteuse, elle n'avait aucune raison de survivre à la transformation qui visait principalement à repousser les limites de l'appartement ; tout du moins visuellement. Sans possibilité d'agrandissement, il était nécessaire de créer une vraie perspective au sein du logement afin de contrer la sensation d'étroitesse. Et rien ne vaut un décloisonnement pour dessiner de nouveaux points de fuite dans une habitation. Le plateau central obtenu cumule de fonctions aujourd'hui mais semble pourtant bien moins encombré que par le passé. En cause, l'absence de rupture physique au sein de la pièce principale. Le mobilier, choisi compact, a également accentué l'impression d'espace : dans les petits logements, il est conseillé d'adapter le gabarit des meubles, canapé et tables en tête, pour éviter d'entraver la circulation.
-
>> A lire aussi >> 12 idées futées pour agrandir soi-même l'espace

Shoootin

agrandir Les aménagements sur mesure courent le long du mur

4 - Les aménagements sur mesure courent le long du mur - "Investir tout un mur avec des aménagements n'est pas nécessairement interdit dans un petit volume. Au contraire, ils permettent d'attirer le regard sur un atout spécifique de l'architecture - en l'occurrence la belle hauteur sous plafond. Nous trouvions intéressant d'accumuler les modules du même côté au lieu de les dispatcher," précise la cofondatrice de l'agence Transition Interiror Design. L'ensemble des rangements furent donc concentrés sur la face principale de l'appartement pour la transformer en mur accent. Les modules - élaborés à partir de caissons standards Ikea et de portes sur mesure - ont créé un fil conducteur d'un bout à l'autre de la pièce, guidant le regard depuis le séjour jusqu'au coin nuit. Ces menuiseries étaient le meilleur moyen d'étirer les lignes dans un logement configuré tout en longueur. Apposer des rangements à cet endroit permettait également d'optimiser pleinement le bien. Autrement dit, les murs avec une belle hauteur représentent une surface bonus à ne pas négliger dans les petits cocons, en particulier lorsqu'il faut créer du stockage.
-
>> A voir également >> Quand les rangements prennent de la hauteur

Shoootin

agrandir Des espaces distingués au sein d'un plateau

5 - Des espaces distingués au sein d'un plateau - L'appartement de Levallois-Perret profite d'une véritable unité avec ses aménagements qui déclinent le même vert-de-gris en soubassement dans tout l'espace de vie. "Un blanc légèrement gris fut conservé en hauteur pour éviter d'alourdir l'atmosphère. Le regard est naturellement attiré par cette clarté venue d'en haut mais le bien reste chaleureux grâce à la note colorée." Seule la porte d'entrée se distingue de l'ensemble bicolore qui enveloppe le repaire. Comme il était impossible d'aménager un vrai hall au sein d'un 22 m2, la porte fut recouverte d'un monochrome de vert bien pensé. Démarquer visuellement l'entrée permettait au passage de structurer les différents espaces qui cohabitent au sein du nouveau séjour. Sans pour autant rompre la palette colorée, le camaïeu marque la frontière entre cuisine dînatoire et coin salon. Une délimitation également incarnée par l'arche de rangements au-dessus de la porte.
-
>> A lire également >> Comment délimiter les espaces de vie d'une pièce ?

Shoootin

agrandir La cuisine d'origine était coincée dans un recoin minuscule

6 - La cuisine d'origine était coincée dans un recoin minuscule - Avant l'intervention de nos professionnelles, la configuration de l'appartement était pour le moins étrange. Une kitchenette s'était nichée dans une pièce tellement étroite qu'elle n'atteignait même pas 2 m2. Si la taille très restreinte de la cuisine posait problème, ce n'était rien comparé à son emplacement : comparable à un placard, elle donnait directement sur la chambre du F1. Autrement dit, il fallait traverser le coin nuit pour atteindre le séjour, les bras chargés de plats. Une disposition très inadaptée au mode de vie actuel où la cuisine a tendance à fusionner avec l'espace de vie. Il était donc essentiel de trouver une nouvelle destination pour cette cuisine afin de faciliter le quotidien de la propriétaire.

Transition Interior Design

agrandir Une palette colorée dictée par la crédence de cuisine

7 - Une palette colorée dictée par la crédence de cuisine - Rapatrier la cuisine au sein de l'espace principal fut l'une des premières modifications effectuées au coeur du 22 m2. L'esprit de la "cuisine ouverte" étant parfaitement en adéquation avec cette lecture moderne du studio proposée par les architectes d'intérieur. Installée dans le prolongement des rangements, la cuisine se fond complètement dans ce mur aménagé. Et pour cause, c'est elle qui a donné le ton à l'esthétique de l'appartement : "La propriétaire des lieux a eu un véritable coup de coeur pour la crédence nid d'abeilles, commente Margaux Meza. Nous avons donc décliné les nuances dominantes en partant de ce revêtement". Le vert-de-gris qui recouvre les aménagements est donc né de la crédence, tout comme le blanc légèrement teinté des placards hauts. Conserver une unité chromatique était indispensable au regard de la surface à disposition.
-
>> A découvrir >> 18 cuisines qui osent le vert

Shoootin

agrandir Inspiration graphique pour la verrière en chêne

8 - Inspiration graphique pour la verrière en chêne - Si décloisonner au maximum le 22 m2 était important pour une question de perception, il n'était pas question de faire une croix sur le confort. La jeune propriétaire souhaitait profiter d'un véritable coin nuit, loin des canapés convertibles à déplier au moment du coucher. Inviter un lit digne de ce nom malgré la dépose des cloisons était essentiel au bon déroulement de la transformation. Or, pour créer une distinction dans un studio, sans obstruer la vision, rien ne vaut une verrière. Carla Lopez et Margaux Meza ont donc esquissé un châssis vitré pour l'occasion. "Nous avons opté pour une structure en chêne qui rompt avec les modèles habituels en métal. Le bois permettait surtout de réchauffer et d'upgrader le décor." Inspiré par les dessins de Mondrian, la verrière propose des verres de tailles différentes qui apportent une touche architecturale au lieu. La cloison vitrée permet aussi de moduler le volume, car elle casse la linéarité de l'appartement.
-
>> A lire également >> Créer une pièce en : quelles sont les solutions ?

Shoootin

agrandir Avant les travaux, une chambre indépendante du séjour

9 - Avant les travaux, une chambre indépendante du séjour - Le repaire d'origine profitait d'une chambre indépendante, mais sa taille démesurée desservait considérablement le séjour attenant. Des rangements un peu datés trônaient encore dans la pièce au moment du rachat et furent entièrement déposés pour libérer la surface au sol, faciliter la circulation au sein du bien. Le nouveau coin nuit, petit donc, devait cependant offrir un stockage suffisant à la nouvelle propriétaire... un véritable défi si l'on considère le peu d'espace à disposition.

Transition Interior Design

agrandir Niché derrière la verrière, le coin nuit prend ses aises

10 - Niché derrière la verrière, le coin nuit prend ses aises - De l'autre côté du châssis vitré se cache un petit espace nuit au confort inégalé. Réduit à seulement quelques mètres carrés, le cocon est pourtant très optimisé. On y retrouve naturellement le mur de rangements, qui traverse la verrière pour poursuivre sa course au-dessus du couchage. Mais le étonnant reste cette tête de lit habillée en vert-de-gris. Impossible de deviner à l'oeil nu son utilité, pourtant le coffrage s'ouvre par le haut pour devenir un espace de rangement où entreposer les encombrants, notamment les valises. Ce stockage dissimulé prouve qu'aucun recoin n'est laissé au hasard dans le 22 m2. La tête de lit fut également percée d'une niche en bois jouant le rôle de chevet. Ou comment compacter toutes les fonctions d'une chambre dans un mini coin nuit.
-
>> A lire aussi >> 15 rangements dissimulés qui jouent à cache-cache

Shoootin

agrandir Ambiance végétale dans le nouveau dressing

11 - Ambiance végétale dans le nouveau dressing - Le déplacement de la cuisine dans l'espace de vie a permis de dégager un peu d'espace à proximité du coin nuit. Le placard où était coincée la pièce technique a retrouvé une fonction à la mesure de ses dimensions : c'est aujourd'hui un dressing attenant à la chambre. Des rangements furent simplement installés, et pour la touche d'originalité, le duo de Transition Interior Design a posé un papier peint tropical, également plébiscité par la propriétaire des lieux.
-
>> A voir aussi >> Comment intervertir deux pièces ?

Shoootin

agrandir La salle de bains d'origine manquait réellement de fonctionnalité

12 - La salle de bains d'origine manquait réellement de fonctionnalité - La pièce d'eau d'origine était déjà installée à côté du séjour. Dans seulement 2 m2, une douche, un meuble vasque et un cabinet devaient cohabiter. Résultat, il n'était pas rare de se cogner les jambes dans le WC avant d'accéder à la douche. Grappiller un peu de surface sur le balcon attenant n'était pas envisageable, la salle de bains étant bardée de trois murs porteurs. Seuls quelques centimètres ont pu être récupérés sur le séjour pour avancer l'ouverture de la porte et ainsi faciliter le réagencement de la pièce.
-
>> A voir également >> 15 salles de bains gagnent en cachet grâce aux verrières

Shoootin

agrandir Une pièce d'eau entre blanc et rose poudré

13 - Une pièce d'eau entre blanc et rose poudré - Bien que limitée, la salle de bains profitait d'une fenêtre, un atout que peu de petits appartements ont la chance de bénéficier. Si la douche n'a pas changé de place au cours des travaux, la vasque et les toilettes ont switché pour dégager au maximum la circulation. Dans une pièce au volume aussi étriqué, la décoration ne doit faire aucune vague, sous peine d'accentuer les défauts - d'où le choix d'une peinture avec une pointe de rose pour la luminosité, et un carrelage terrazzo pour l'originalité côté douche. Le reste de la salle d'eau fut carrelé en blanc et meublé avec des éléments gain de place comme ce meuble sous vasque Ikea. Le sur mesure fut uniquement nécessaire pour aménager les parois de douche.
-
>> A découvrir >> N'ayez peur du rose dans la salle de bains

Shoootin

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris
Je m'abonne

Newsletter CôtéMaison

Recevez quotidiennement le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page