Un duplex familial atypique

publié le

Un duplex familial atypique

Jean-Marc Palisse

Petit budget, grande famille et rester dans Paris intra-muros ! Anouk Dossin, créatrice d'intérieur, élargit le champ des possibles en transformant un local commercial de photographe en duplex intime, dans un esprit maison. Un savant puzzle de baies vitrées, mezzanines, couleurs et matériaux pour une reconversion exemplaire.

"J'avais dit surtout pas le XVe arrondissement, pas de rez-de-chaussée, pas d'immeuble 1970 ". Anouk Dossin rit aujourd'hui de ce cahier des charges qu'elle avait énoncé au départ, d'autant qu'elle y avait ajouté un montant à ne pas dépasser et deux mois maximum de travaux. Trois enfants donc trois chambres et deux salles de bains, un espace bureau car cette "créatrice d'ambiance" travaille de chez elle et une large pièce à vivre lumineuse, résument les souhaits de la famille. Découvrez ces 75 m2 atypiques ! 

>> A lire aussi >> Un duplex familial lumineux et harmonieux 

Rénover un ancien studio photo en duplex familial

L'énoncé de la recherche d'habitat pourrait paraître fantasque, utopique, voire désespéré. Anouk Dossin parie sur la métamorphose d'un studio photo sombre en lieu de vie. Les challenges se révèlent en premier d'ordre administratif. Elle devient la spécialiste des autorisations, entre la Ville de Paris et la copropriété - elle n'est pas à son premier essai, déjà à son actif des transformations à Marseille et dans le Xe arrondissement - et de la réinvention d'un lieu, nouveaux volumes, nouvelle circulation, nouvelle lumière. Également consultante en immobilier, elle parle "de valorisation par la métamorphose ".  

>> A lire aussi >> Transformation d'un 45 m2 en appart vintage à Rome 

Un chantier de rénovation constitué d'astuces et de ruses, "pas si titanesque "

Anouk Dossin prend des partis pris qui s'inscrivent dans une démarche de réalisation simple et économe : choisir un système de mezzanines suspendues, favoriser les espaces ouverts, opter pour une palette courte de couleurs, multiplier les rangements intégrés. Elle augmente la surface en réalisant deux chambres en étage avec chacune son escalier, installe dessous les salles de bains et au centre un petit espace de poupée pour la jeune fille. On se croirait presque dans un bateau et l'adroite maîtresse de maison dévoile qu'elle a passé de cinq ans sur des voiliers. On comprend mieux l'immense rangement du salon, le dressing tout en largeur sur la loggia parentale, le mur qui devient placard. La cuisine s'encastre sous une mezzanine et s'inscrit dans la pièce à vivre sans l'empiéter. Subtilité des couleurs complémentaires, dosage entre mobilier AM.PM. et assises chinées, harmonie des motifs muraux et textiles, un trio entre bois, métal et verre... font oublier qu'au départ la surface au sol n'était que de soixante-cinq mètres carrés.  

>> A lire aussi >> Visite d'un petit appart atypique à Saint-Germain 

>> A lire aussi >> Un atelier à vivre sous verrière à Paris 

Anouk Dossin. Tél. 06 10 59 20 24 et anoukdossin.com  

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

cialis pills

comprare kamagra on-line

cleansale.kiev.ua/ochistka-bassejnov