Un hangar à bus revisité en maison de famille écolo

Par Mathilde Dugueyt, publié le

À la recherche d'un terrain pour construire la maison qu'ils avaient imaginée, Maëva et Cédric Dendoune tombent par hasard sur la petite annonce d'un hangar à bus à vendre. Peu convaincus par le descriptif, ils décident malgré tout de se rendre sur place. À peine entrés dans le bâtiment industriel, ils devinent tout de suite le potentiel du lieu. Une pièce de 150 m2, une charpente imposante avec des fermes métalliques et une hauteur vertigineuse de six mètres sous toit. Dans leur tête, le projet prend forme avec l'aide d'un architecte. Après un an d'attente pour mettre au clair la situation administrative du hangar à bus, le jeune couple se lance dans les travaux. Si une partie est confiée à des artisans, ils décident de réaliser eux-mêmes la plomberie, l'électricité et les finitions. Après de nombreux week-ends dédiés à leur maison, le hangar devient un lieu propice à une douce vie de famille.

Avec son style atypique, le bâtiment a forcé la façon de l'aménager. Maëva et Cédric Dendoune avait une idée bien précise de ce qu'ils souhaitaient. L'architecte les a aidés à penser l'intérieur du hangar avec notamment la création de deux mezzanines flottantes qui ajoutent 50 m2 de superficie. Par respect de l'environnement, le couple consacre un budget important à l'isolation. Un point qu'ils savent essentiel pour limiter la consommation d'énergie et avoir une maison régulée tout au long de l'année. En cohésion avec leur façon de penser, le bois est omniprésent. De la table de repas à l'escalier bibliothèque, Cédric Dendoune travaille la matière pour créer des meubles sur mesure. L'occasion aussi de façonner un intérieur au près des envies du couple et de leurs jumelles.
-
>> Le projet en bref Le lieu : un petit village dans le Lubéron. La surface : 200 m2. Le budget : 250 000 euros (terrain et travaux compris). La durée des travaux : 8 mois. L'idée : transformer un hangar à bus en loft écologique.

agrandir Une grande pièce à vivre où toute la famille se retrouve autour du poêle à bois

1 - Une grande pièce à vivre où toute la famille se retrouve autour du poêle à bois - Avec un espace cuisine et un autre salle à manger, la pièce à vivre s'articule autour du poêle à bois. Sa seule source de chaleur en hiver ! "Afin de bien chauffer la maison avec sa grande hauteur et par respect de l'environnement, nous avons consacré une part importante du budget à l'isolation avec une toiture en fibre de bois, raconte Maëva Dendoune. Même si c'est onéreux, c'est sans regret ! La température se régule toute seule. En été, la maison reste fraîche et en hiver, nous nous chauffons uniquement avec le poêle à bois pour les 200 mètres carrés."
-
>> A voir aussi >> Cheminée ou poêle à bois : 20 modèles pour faire son choix

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Un coin salon cosy avec une bibliothèque-escalier imaginée par le couple

2 - Un coin salon cosy avec une bibliothèque-escalier imaginée par le couple - Malgré les six mètres de haut, le salon est un peu à l'étroit mais bien structuré par le mobilier. Avec 6000 disques vinyles pour lui et des dizaines de livres à elle, le couple imagine une bibliothèque-escalier pour tout caser. Assez difficile à trouver dans le commerce, ils conçoivent un meuble fait maison. "On avait vraiment envie d'une bibliothèque sur mesure et on a prévu d'en créer d'autres !", explique la jeune femme.
-
En photo : canapé et bout de table Ikea, coussins H&M home, table basse et tapis AM.PM., coussin de sol La Redoute Intérieurs
-
>> A découvrir aussi >> Comment aménager une pièce avec une grande hauteur sous plafond ?

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Un style industriel cohérent jusque dans le choix du sol

3 - Un style industriel cohérent jusque dans le choix du sol - Au sol, Maëva et Cédric Dendoune optent pour un béton fibré, identique à ceux présents dans les grandes entreprises. Un revêtement très résistant et parfait pour le clin d'oeil au style industriel. Comme ils souhaitaient une teinte très claire, ils ont juste ajouté un peu de blanc au mélange.
-
En photo : porte Leroy Merlin
-
>> A voir aussi >> 19 revêtements de sol pour une cuisine au top

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Les fermes métalliques à l'origine du style de la maison

4 - Les fermes métalliques à l'origine du style de la maison - En cohésion avec les envies du couple, les fermes métalliques d'origine ont défini toute l'atmosphère du hangar à bus. Un style au départ assez brut, des rappels industriels pour appuyer le côté atelier et du blanc pour la lumière.
-
En photo : suspension House Doctor
-
>> A découvrir aussi >> Créer une maison de 130 m2 dans un hangar

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Du bois aussi pour la cuisine

5 - Du bois aussi pour la cuisine - "La cuisine (Ikea) était un vrai coup de coeur !, se rappelle Maëva Dendoune. Nous ne souhaitions pas d'éléments hauts pour créer un grand comptoir de six mètres de long. De l'autre côté, une partie îlot de trois mètres de long sert d'appui derrière le poêle. Elle se marie bien avec le reste des éléments présents."
-
>> A découvrir aussi >> Une cuisine déco sans meuble haut

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Une petite épicerie en attendant d'avoir un vrai cellier

6 - Une petite épicerie en attendant d'avoir un vrai cellier - Avec l'envie d'avoir une cuisine pratique, le couple souhaite installer une partie épicerie déposée sur des étagères métalliques (Ikea) toutes simples où il range aussi la vaisselle du quotidien. Plus tard, ils ont prévu d'aménager un cellier et une buanderie à l'arrière de la cuisine.

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Le bois comme fil conducteur

7 - Le bois comme fil conducteur - "Le bois est omniprésent dans le hangar à bus, admet Maëva Dendoune. Par souci écologique mais aussi esthétique, il apporte de la douceur par rapport au métal imposant. L'escalier tournant a été confectionné par un menuisier."

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Les ouvertures d'origine du hangar à bus

8 - Les ouvertures d'origine du hangar à bus - Par chance, le hangar à bus avait déjà des fenêtres avec trois ouvertures de chaque côté donc six en tout. Le couple les a toutes gardées et a juste remplacé le vitrage et les portants en aluminium pour une meilleure isolation.

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir L'entrée du hangar à bus donne le ton

9 - L'entrée du hangar à bus donne le ton - L'entrée de la maison se fait par l'ancien accès du hangar avec des énormes portes métalliques. À l'intérieur tout a été muré. Dès l'entrée, la hauteur avec un couloir de six mètres de haut est saisissante.
-
>> A découvrir aussi >> Comment donner une fonction à un couloir ?

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Une maison parfaite pour une vie de famille

10 - Une maison parfaite pour une vie de famille - Situé dans un petit village au nord du Lubéron, le hangar à bus est posé sur un terrain de 1000 m2 idéal selon le couple. "Nous recherchions une parcelle arborée sans être isolés, raconte Maëva Dendoune. J'aimais bien l'idée d'avoir quelques voisins à côté. Plus sécurisant et sympathique quand il manque du sel ou un peu de lait..."

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Une autre réalisation de Cédric Dendoune

11 - Une autre réalisation de Cédric Dendoune - Très manuel, le jeune homme travaille le bois pour confectionner des meubles adaptés à leurs envies. À l'image de la table de repas avec un plateau et différentes essences de bois. Elle trouve appui sur des pieds en métal coloré (TipToe) qui créent un joli jeu de contraste de matières.
-
>> A découvrir aussi >> 28 salles à manger rustiques qui ont fait du bois leur allié

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Une configuration de l'espace adaptée aux besoins de la famille

12 - Une configuration de l'espace adaptée aux besoins de la famille - Après l'entrée, on arrive très vite dans la grande pièce principale. La cuisine d'abord puis le salon, un peu en retrait, pour un effet cosy. "C'est une configuration qui correspond bien à notre façon de vivre en étant dans la cuisine tout en gardant un oeil sur les enfants, explique Maëva Dendoune. On peut aussi recevoir de façon conviviale."
-
>> A parcourir aussi >> Une belle cuisine conviviale pour recevoir

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir La verrière en bois comme clin d'oeil à l'esprit atelier

13 - La verrière en bois comme clin d'oeil à l'esprit atelier - Avec des tasseaux de bois et du polycarbonate, la verrière est provisoire. "Un jour, on la fera comme on l'imaginait mais ce sera pour tard !", admet la jeune femme.
-
En photo : étagères La Redoute Intérieurs

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Les chambres se trouvent à l'étage

14 - Les chambres se trouvent à l'étage - Comme deux mezzanines suspendues, les chambres sont réparties de part et d'autre du hangar. Tout s'est fait assez naturellement avec un espace dédié aux parents et un autre à la chambre des enfants.

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Un projet de longue haleine

15 - Un projet de longue haleine - "Par souci d'économie, on a fait une grande partie des travaux nous-mêmes, rapporte la jeune femme. Si c'était à refaire, je ne suis pas sûre qu'on se lancerait ! Même si on aimerait un jour faire construire la maison de nos rêves, contemporaine avec de grandes ouvertures..."

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Une suite parentale agréable à vivre

16 - Une suite parentale agréable à vivre - La chambre parentale est comme un cocon au dessus du salon. Malgré sa superficie, plutôt petite, le couple dessine un coin nuit et un espace détente avec une salle de bains déco. "Comme nous habitons à la campagne, nous avons commandé la plupart des éléments par Internet, ce qui nous a aussi permis de profiter de certaines promotions", ajoute Maëva Dendoune.

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Le lavabo dans une alcôve

17 - Le lavabo dans une alcôve - Même si le couple a un petit budget, tous les détails sont travaillés.
-
En photo : carrelage Leroy Merlin

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Un coin nuit douillet

18 - Un coin nuit douillet - Derrière la tête de lit, Maëva et Cédric Dendoune choisissent de peindre un mur en noir (Farrow and Ball) avec différents effets selon la lumière. La tête de lit a été faite maison avec des panneaux coulissants effet terrazzo. Ils apportent une note de style tout en étant très pratiques pour ranger le petit bazar. Tout le long du mur, un dressing a été fait par le jeune homme.
-
>> A voir aussi >> Aménager un mur en longueur : 10 exemples de pro

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Des finitions soignées

19 - Des finitions soignées - En photo : carrelage au sol As des carreaux

Cédric et Maëva Dendoune

agrandir Des travaux encore à venir

20 - Des travaux encore à venir - Avec un esprit créatif, le couple semble toujours en réflexion sur un prochain projet. "Nous avons encore une liste de choses à faire dans la maison, résume Maëva Dendoune. À commencer par le cellier-buanderie, la chambre des filles où nous aimerions faire des lits cabanes, notre atelier à aménager, etc. Mais le prochain grand projet est l'extérieur ! Comme c'était un terrain en friche, tout est à faire. Nous avons fait appel à un paysagiste. En Provence, et par souci écologique, un jardin sec avec peu d'entretien et un esprit californien sera le adapté."

Cédric et Maëva Dendoune

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris
Je m'abonne

Newsletter CôtéMaison

Recevez quotidiennement le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page

+ Plus d'actualité sur Loft : nos beaux reportages >