Avant/après : coup de frais pour le séjour d'une meulière

Par Salomé Giraudet, publié le

C'est une meulière pensée comme un véritable cocon familial. Située en périphérie de Paris, cette maison ancienne n'avait pas subi de travaux depuis l'emménagement en 2014, d'une famille de cinq. Autrefois mal agencé et manquant clairement de luminosité, le rez-de-chaussée a été entièrement remanié. Amandine Branji et Pauline Keo - fondatrices de l'agence ADC l'Atelier d'à Côté - signent ici une réalisation tout en douceur. Coloris pastel, matières naturelles, lignes scandinaves, la visite de cette pièce à vivre promet de belles découvertes.

Etouffée par des cloisons inutiles, la pièce à vivre de cette meulière était assez sombre à l'origine. Un paradoxe lorsque l'on sait que le rez-de-chaussée de 38 m2 profite de cinq belles ouvertures. Or, les pièces étant mal agencées, la lumière ne parvenait pas à circuler. Autre problème, les propriétaires ne savaient pas comment investir l'espace entre le salon et la partie cuisine/coin repas. Des défauts qui n'ont pas empêché les pro de l'agence de se projeter. Derrière ses murs encombrants, nos deux architectes d'intérieur visualisent le futur rez-de-chaussée : une surface entièrement ouverte avec une belle luminosité et une déco cosy. Pendant 8 semaines, les travaux se sont enchaînés pour offrir au couple et leurs trois enfants en bas âge la pièce principale dont ils rêvent. Verdict en images.
>> Le projet de rénovation en bref >> Lieu : Clamart. Surface : 38 m2 de rez-de-chaussée. Durée des travaux : 8 semaines en délié. Idée : décloisonner au maximum pour agrandir l'espace de vie, donner du style au rez-de-chaussée, faire le plein de rangement pour une famille avec trois enfants en bas âge.
>> A découvrir dès maintenant >> Une meulière des années 30 au minimalisme rétro

agrandir Avant travaux, une entrée entièrement cloisonnée

1 - Avant travaux, une entrée entièrement cloisonnée - Isolée avant la rénovation, l'entrée de la demeure familiale manquait vraiment de praticité. En cause ? L'absence de rangements. Les propriétaires n'avaient pas eu d'autre choix que de condamner la porte menant à la cuisine avec un meuble d'appoint pour les manteaux et les chaussures. Quant à la double porte du salon, elle mangeait pas mal de mètres carrés.
>> A lire également >> 10 règles à connaître pour créer des rangements

ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Un sas d'entrée optimisé avec des rangements

2 - Un sas d'entrée optimisé avec des rangements - Intégrer des rangements dans le sas était donc indispensable. Une fois les cloisons démolies, Amandine Branji et Pauline Keo ont placé un dressing standard (Leroy Merlin) doté d'une niche en bois près de la porte. Si l'entrée s'est ouverte sur le séjour, une partie "hall" a été conservée pour préserver l'intimité du foyer. Une verrière sur mesure et des carreaux de ciment (Mosaic Del Sur) délimitent aujourd'hui l'espace en question.
>> A voir aussi >> Un dressing dans un couloir ? Mode d'emploi !

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Ambiance cocooning au salon

3 - Ambiance cocooning au salon - De l'autre côté de la verrière, la rénovation a donné naissance à un salon cocooning : "Notre cliente avait envie d'une atmosphère douce et enveloppante, aux accents légèrement scandinaves", précise Amandine Branji. C'est pourquoi une peinture bleu ciel (Parma Gray de Farrow & Ball) était idéale. Le canapé en tissu de la famille s'est naturellement glissé dans ce nouveau décor entre fibres végétales (suspension Made.com) et touche de métal (applique AM.PM.).
>> A découvrir >> Je veux un intérieur Lagom

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Des textiles pimentent la décoration du canapé

4 - Des textiles pimentent la décoration du canapé - Le confort avant tout ! Une collection de coussins dénichés chez Maison Citron accentue l'ambiance douillette du salon. Le canapé gris est ainsi rehaussé de motifs colorés, tantôt fleuris, tantôt géométriques. Une bonne astuce pour renouveler sans se ruiner l'esthétique d'un coin détente comme celui-ci.
>> A consulter dès maintenant >> 40 photos pour trouver l'ambiance de son salon

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Avant rénovation, la pièce à vivre était biscornue

5 - Avant rénovation, la pièce à vivre était biscornue - La configuration en L de l'ancien rez-de-chaussée manquait réellement de praticité. Ainsi le salon n'était pas visible depuis la cuisine à l'américaine ; un véritable point noir pour les propriétaires, parents d'enfants en bas âge. Le sas d'entrée mais aussi le petit pan de mur monté devant la cuisine devaient disparaître pour laisser le regard - et la lumière - circuler. L'occasion de remodeler chacun des espaces aux goûts de la fratrie.
>> A lire aussi >> Une maison se prive de cloisons pour de clarté

ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Après travaux, le rez-de-chaussée baigne de lumière

6 - Après travaux, le rez-de-chaussée baigne de lumière - Le challenge de ce projet était surtout d'agrandir l'espace. Pari gagné au regard du nouveau rez-de-chaussée ! "En décloisonnant, nous avons pu récupérer la fenêtre de la cuisine et obtenir une lumière traversante, ce qui permet à l'espace de respirer", expliquent nos deux architectes d'intérieur. La peinture coquille d'oeuf d'origine s'est effacée au profit d'un blanc pur qui augmente cette impression de volume. Plus que jamais, la petite famille profite des 38 m2 disponibles.
>> A lire également >> Je joue avec les cloisons transparentes pour aménager mon intérieur

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Des mètres carrés inoccupés dans la pièce d'origine

7 - Des mètres carrés inoccupés dans la pièce d'origine - Investir les mètres carrés d'une pièce à vivre biscornue n'est pas chose aisée. Au centre de la meulière, l'espace entre le salon et le coin repas n'était pas vraiment exploité, seul un buffet trônait contre le mur. Pour Amandine Branji et Pauline Keo, il fallait à tout prix tirer partie de cette surface délaissée.

ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Un meuble personnalisé court sur le mur principal

8 - Un meuble personnalisé court sur le mur principal - "Nous avions ce grand mur - un peu de biais - inutilisé. Le concept du projet était donc d'animer cet espace, de le rendre vivant." La rénovation s'est concentrée sur un grand meuble de menuiserie, modelé sur mesure, qui épouse les lignes de la meulière. Cet aménagement n'a pas qu'une utilité esthétique : il permet également de redresser le mur du séjour et d'encadrer chaque espace. Le salon se glisse ainsi entre deux bibliothèques pensées pour le lieu. De nombreux rangements se dérobent dans ce meuble personnalisé, la petite tribu y entrepose notamment les jeux de société dont ils sont friands.
>> A découvrir >> Les rangements sur mesure font salon !

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Délimiter l'espace salle à manger avec un papier peint floral

9 - Délimiter l'espace salle à manger avec un papier peint floral - Le meuble a permis d'investir l'espace de passage à sa juste valeur : une banquette filante intègre naturellement le coin repas dans la structure sur mesure. Mais c'est véritablement ce papier peint floral (Raphaël de Sandberg) qui fait la singularité de la nouvelle salle à manger. Choisi en fonction du bleu dominant sur les aménagements, ce papier imprimé apporte une touche champêtre au décor. La suspension tressée, la chaise en cannage, la table en bois clair (Habitat) accentuent cette atmosphère nature. Le détail chic ? La finition apportée par cette ligne de peinture noire, à la lisière du plafond.
>> A voir également >> Des idées déco pour un intérieur esprit champêtre

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Le meuble sur mesure se prolonge en bibliothèque déco

10 - Le meuble sur mesure se prolonge en bibliothèque déco - De bout en bout, le meuble bleuté habille le mur principal. Une tablette en bois a été installée sous la fenêtre pour fondre le radiateur dans ce dessin sur mesure. Placards fermés et étagères d'exposition composent la bibliothèque du fond.

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Manque de fonctionnalité en cuisine

11 - Manque de fonctionnalité en cuisine - La cuisine a subi beaucoup de modifications. Avant le début du chantier, les meubles étaient disposés en miroir et un bar à l'américaine donnait sur une table de repas. Problème : la pièce était pauvre en placards et plans de travail. La cuisine n'était donc pas assez fonctionnelle pour répondre aux besoins des cinq habitants.

ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir La nouvelle cuisine s'ouvre sur le reste du rez-de-chaussée

12 - La nouvelle cuisine s'ouvre sur le reste du rez-de-chaussée - C'est une cuisine méconnaissable qui se dévoile sous nos yeux. Les meubles ont changé d'orientation au cours de la rénovation, ils se déploient à présent sur deux murs et libèrent ainsi la circulation. Pour conserver un peu de discrétion, un petit muret a été monté sur le plan travail, il est impossible d'apercevoir l'évier depuis le salon ou l'entrée. "Comme c'est une cuisine complètement ouverte, nous avons posé des meubles qui montent jusqu'au plafond ; histoire d'éviter une accumulation de bazar et de poussière en hauteur", ajoute Amandine Branji.
>> A consulter >> Cuisine ouverte sur la salle à manger : les 10 erreurs à éviter

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Une cuisine blanche qui se fond dans le décor

13 - Une cuisine blanche qui se fond dans le décor - Choisir une cuisine blanche est un bon moyen de la fondre dans le décor d'une pièce à vivre. Et dans cette cuisine (Ikea) où seuls la hotte et le four sont visibles, tout est pensé pour ne pas entacher l'esthétique globale. Côté déco, les losanges de la crédence (Normandy Ceramics) injectent du relief au look immaculé. Quant au carrelage gris perle, il permet de délimiter l'espace cuisine - et camoufle par la même occasion les traces des anciennes cloisons.
>> A voir également >> Comment aménager un salon avec une cuisine ouverte ?

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Avant travaux, un sous-sol inaccessible depuis le séjour

14 - Avant travaux, un sous-sol inaccessible depuis le séjour - L'ancien agencement de la meulière n'était pas pratique. Par exemple, l'accès au bureau situé en sous-sol se faisait depuis la cuisine. Une distribution maladroite qui obligeait des va-et-vient inutiles dans le séjour.

ADC l'Atelier d'à Côté

agrandir Un coin cosy blotti près de la cuisine

15 - Un coin cosy blotti près de la cuisine - Le nouvel accès, dans le prolongement de l'entrée, permet aux membres du foyer d'atteindre le sous-sol sans passer par l'espace cuisine ou le salon. Les architectes d'intérieur ont aménagé ces mètres carrés de passage en petit coin cosy, pour lire ou simplement se poser, avec un fauteuil en velours (Made.com) et un simple bout de canapé.
>> A découvrir >> Bureau : ils ont trouvé une place dans le salon

Amandine Branji - ADC l'Atelier d'à Côté

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Ouest

Newsletter CôtéMaison

Recevez trois fois par semaine le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page