Cuisine indus et salon cosy pour cette maison de ville

Par Amélie Hillairet, publié le
Cuisine indus et salon cosy pour cette maison de ville

Cuisine indus et salon cosy pour cette maison de ville

Meero

A Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, cette maison n'avait pas été rénovée depuis les années 50. Adepte d'un style industriel, la propriétaire a fait appel à Florent Weil d'Inside SAS, pour mener à bien son projet de rafraîchissement et décoration. Main dans la main, ils ont aménagé un rez-de-chaussée chaleureux et familial décoré avec goût. Découverte.

La maison tout juste acquise, les propriétaires n'ont pas voulu perdre de temps et ont tout de suite fait appel aux artisans d'Inside SAS pour leur projet de rénovation. La propriétaire voulait ouvrir complètement les espaces, ce qui nécessitait quelques ajustements techniques, comme de déplacer la chaudière... Côté déco, le choix s'est porté vers le style industriel avec des détails dans la tendance actuelle. Les pro d'Inside SAS ont accompli la rénovation en à peine deux mois. Le résultat ? Un espace de vie agréable et convivial qui correspond parfaitement aux attentes de la famille.  

>> A lire aussi >> Avant/après : une maison familiale aux accents scandinaves 

Le projet en bref

Où : A Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis (93) 

Durée : 2 mois 

Budget : 42 000 euros 

Surface : 38 m2 et 7 m2 de cellier 

Idée : Décloisonner le rez-de-chaussée pour en faire un open space. Aménager un séjour avec cuisine ouverte. 

La maison datant de la première moitié du XXème, elle souffrait d'un aménagement peu fonctionnel. Le rez-de-chaussée de 38,5 m2 présentait trois parties en enfilade : un petit couloir d'entrée, la salle à manger puis le salon. "Mon envie était de décloisonner totalement l'espace et d'inverser cuisine et salon. Je souhaitais mettre les toilettes au fond du petit retour, ce qui aurait laisser de l'espace avant celles-ci pour aménager un mini cellier" explique Mme Lefèvre, la propriétaire.  

L'entrée fait son show

Anciennement couvert de moquette, l'escalier est méconnaissable.

Anciennement couvert de moquette, l'escalier est méconnaissable.

Meero

Dans l'entrée, sol et escalier se font remarquer. Les marches arborent désormais une teinte moderne et lumineuse. Mais avant la rénovation, l'escalier était recouvert d'une moquette qu'il a fallu gratter. Pour la couleur, la propriétaire a choisi le gris sobre du nuancier Farrow & Ball. A ses pieds, le sol exhibe désormais des carreaux de ciment Guell 1. Un élément déco original qui relève l'ambiance de l'entrée. 

>> A lire aussi >> 10 entrées déco qui font bonne impression 

Le parquet en chêne naturel réchauffe l'ambiance.

Le parquet en chêne naturel réchauffe l'ambiance.

Meero

Les niches du meuble de  près.

Les niches du meuble de près.

Meero

Une des demandes formulées à Florent Weil, d'Inside SAS, par Mme Lefèvre était d'avoir un placard d'entrée conçu comme une petite cloison afin de "ne pas pénétrer directement dans l'espace de vie". Alors, l'artisan propose de lui installer un meuble de séparation, sur mesure et singulier. Il souhaitait que le meuble soit déstructuré, que cet élément soit décoratif qu'un simple placard. Les niches asymétriques permettent d'accueillir livres et jolis objets.  

>> A lire aussi >> Une pièce à vivre indus rénovée comme un open space 

Un espace de vie décloisonné

Une table basse gigogne reprend l'ambiance de la cuisine. La décoration très simple du salon rend une ambiance apaisante.

Une table basse gigogne reprend l'ambiance de la cuisine. La décoration très simple du salon rend une ambiance apaisante.

meero

La ligne de conduite pour le rez-de-chaussée est restée assez simple : penser une grande pièce à vivre aérée. Une fois les cloisons abattues entre les différentes pièces, le niveau inférieur respire à nouveau. Pas question pour autant de perdre la singularité de chaque espace de vie. Les 38 m2 devaient accueillir salon et cuisine de façon assez distincte, malgré une ouverture l'un sur l'autre. Ensemble, Florent Weil et Mme Lefèvre ont redistribué les espaces et installé la cuisine au fond de la pièce, choix le évident pour eux.  

>> A lire aussi >> Cuisinistes : 16 cuisines ouvertes qui donnent envie 

Les placards remis au goût du jour sont fonctionnels et donnent du charme à la pièce.

Les placards remis au goût du jour sont fonctionnels et donnent du charme à la pièce.

Meero

Pour assurer la cohésion dans ce grand open space, les artisans d'Inside SAS ont segmenté de petits coins de vie différents. Entre le salon et la cuisine, des placards servent de bibliothèques. La propriétaire voulait à tout prix conserver ces rangements d'origine : "Je ne conçois pas d'aménager un lieu sans respecter son atmosphère et son histoire ", indique-t-elle. Afin de créer un coin lecture, cosy à souhait, Florent Weil a imaginé une banquette sur jambage accolée à un meuble, repeint en blanc pour un rendu lumineux. Le sol s'est offert un parquet contrecollé en chêne naturel qui redonne de la chaleur à la pièce.  

La cuisine joue la dure avec son look industriel

Cuisine indus et salon cosy pour cette maison de ville

Meero

Dans la cuisine Mme Lefèvre avait tout prévu : des meubles de cuisine, au sol. Elle a expliqué son projet , au look industrielà Florent Weil. Oui mais voilà, avant de se lancer dans l'aménagement, des travaux de réfection étaient nécessaires. La chaudière à gaz a été déplacée sur 10 m. Trop endommagés et humides, les murs et le plafond ont dû être doublés. Au sol de la cuisine, la propriétaire souhaitait un chevauchement entre le parquet et des carreaux de ciment. Pour cela, une natte de désolidarisation a été installée. Une fois ces travaux réalisés, la partie décoration et aménagement de la cuisine a pu commencer. 

Zoom sur la superposition entre les carreaux de ciment, St Maclou Musicalls, et le parquet en bois.

Zoom sur la superposition entre les carreaux de ciment, St Maclou Musicalls, et le parquet en bois.

Lefèvre

Le long des murs de la cuisine, une crédence blanche Leroy merlin (Beckerstreet) reflète la lumière naturelle.

Le long des murs de la cuisine, une crédence blanche Leroy merlin (Beckerstreet) reflète la lumière naturelle.

Meero

Une crédence de cuisine blanche brillante reflète la lumière des suspensions.

Une crédence de cuisine blanche brillante reflète la lumière des suspensions.

Meero

Mme Lefèvre était très sûre de son aménagement, Florent Weil s'est simplement adapté à ses envies. "Le déclic est venu lorsque j'ai trouvé le carrelage de la cuisine. Le motif carreaux de ciment donnait le ton à un univers industriel, rétro et ses couleurs fixaient la note chaleureuse qui me manquait. Partant de là, j'ai choisi des plans de travail assortis en chêne massif qui ont renforcé cette impression de chaleur et qui s'accordaient avec le parquet du salon" précise-t-elle. La propriétaire a choisi une cuisine Ikea noire et bois qui s'inscrit dans une tendance contemporaine très industrielle mais chaleureuse et familiale à la fois. Au fond à droite, des placards intégrés dissimulent la nouvelle chaudière à gaz.  

>> A lire aussi >> 19 revêtements de sol pour une cuisine au top  

Cuisine et salon cohabitent dans une ambiance chaleureuse et épurée.

Cuisine et salon cohabitent dans une ambiance chaleureuse et épurée.

Meero

La vitre atelier complimente le style industriel de la cuisine.

La vitre atelier complimente le style industriel de la cuisine.

Meero

Afin de séparer la cuisine du reste de la pièce, Florent Weil a suggéré d'ajouter une vitre d'atelier tout à fait dans l'esprit industriel. L'artisan joue ainsi avec la perspective et donne un peu de profondeur à la pièce. Un détail qui donne tout son style à la cuisine. Il a aussi ajouté des points lumineux un peu partout puisque la pièce manquait de lumière naturelle. 

>> A lire aussi >> Verrière d'intérieur : 12 façon de cloisonner son espace 

Une buanderie dissimulée dans le garage

Dans la buanderie, une continuité s'opère par le carrelage en carreaux de ciment.

Dans la buanderie, une continuité s'opère par le carrelage en carreaux de ciment.

Meero

Derrière la cuisine, Florent Weil, d'Inside SAS a soumis l'idée de créer une ouverture sur le garage afin de gagner assez d'espace pour y installer les toilettes et profiter d'un véritable cellier. Il a donc détruit le mur et prolongé l'espace afin que les toilettes soient le éloignés possible de la cuisine. Au sol, on retrouve le même carrelage que celui de la cuisine en version réduite. Le motif dynamise la pièce. Une grande planche en bois sur mesure reprend le style atelier.  

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Ouest

Newsletter CôtéMaison

Recevez trois fois par semaine le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page
maxformer.com

http://sweet-smoke.com.ua

http://budmagazin.com.ua/profnastil