Une maison sur mesure teintée de touches rétro

publié le , mis à jour le

Une maison sur mesure teintée de touches rétro

Christophe Ricci

Direction Marseille. Idéalement située dans le 7e arrondissement de la ville, cette maison de 100 m2 a été totalement rebâtie et décorée par les soins du groupe Margaux d'Immeubles, et l'assistance de son propriétaire Christophe Ricci. Aujourd'hui, la lumière du soleil souligne les détails d'une décoration épurée aux accents rétro.

Aux pieds de Notre-Dame-de-la-Garde, cette bâtisse bénéficiait d'un panorama auquel aucun marseillais digne de ce nom n'aurait su tourner le dos. Mais de cette structure, Christophe Ricci n'a quasiment rien voulu garder. A la place, il a imaginé, avec les entrepreneurs du groupe Margaux d'Immeubles, une demeure moderne permettant d'apprécier le paysage et la beauté de la lumière du Sud. Pour ce qui est de la décoration, le propriétaire savait ce qu'il voulait : peu de couleurs dans une ambiance années 50/60.  

Le projet de rénovation en bref

L'idée : construire une maison qui profite des avantages de sa région (le soleil) et de son emplacement (la vue).  

La surface : 100 m2. 

Le lieu : le 7e arrondissement de Marseille. 

La durée des travaux : 12 mois. 

Le coût du projet : 480 000 euros.  

Le patio au centre de la nouvelle maison

L'ancienne structure jouissait d'un jardinet avec un cabanon, seuls éléments conservés par l'entrepreneur. La cabane de 9 m2 a été transformée en bureau, et le petit jardin est devenu un patio. S'il avait été négligé par le passé, cet espace vert, entre les mains des spécialistes, a acquis un tout autre statut devenant le centre de gravité de la nouvelle architecture. Car c'est autour du patio que se dessine la maison. Et puisqu'il est au "coeur" du foyer, sa décoration a été particulièrement soignée : un sol IP, qui se patine avec le temps y a été posé. Un petit coin salon a été aménagé. La grande table a été réalisée sur mesure. Pour des questions de luminosité et d'impression de grandeur, le blanc a été choisi au détriment du nettoyage régulier qu'il implique. Enfin, pour protéger les hôtes des indiscrétions de voisinage du jasmin étoilé et lierre clématite ont été plantés.  

>> A lire aussi >> Aménager un patio : nos bonnes idées  

>> A lire aussi >> Terrasse et jardin : les belles photos 

Un espace clair et lumineux dans cette maison marseillaise

Afin de relier la cabane à la maison, un immense couloir de verre qui laisse passer la lumière naturelle a été créé. Pour assurer l'accès qui mène du salon à l'étage Christophe Ricci n'a pas souhaité de balustrade. "Au départ je ne voulais pas installer de garde-corps sur cet escalier. Mais pour le sécuriser, à cause des enfants, j'ai fait poser cette grande plaque de verre", explique-t-il. Cette solution reste visuellement légère et ne fait d'ombre ni à cet escalier en béton poncé, réalisé dans l'esprit des années 50, ni au salon. Les revues et magazines s'entassent en dessous : "De cette façon, il n'était pas nécessaire de dresser une encombrante bibliothèque qui aurait alourdi l'espace", continue le propriétaire. 

>> A lire aussi >> Escaliers : modèles et conseils pour bien choisir  

Une décoration moderne relevée par quelques notes rétro

Le cahier des charges était sans équivoque : pas trop de couleurs mais une décoration moderne dans une ambiance rétro prononcée. C'est donc sur un fond immaculé que s'imposent quelques pièces de mobilier vintage, modernes et sur mesure.  

Dans chaque pièce de cette grande maison, des meubles des années 50 et 60 ont trouvé leur place : une chaise Eames avec des pieds Effel, la réédition d'une banquette Le Corbusier dans le salon, pour le confort ; des meubles scandinaves d'époque dans le bureau. La plupart de ces pièces ont été chinées dans les alentours : aux puces ou dans des boutiques spécialisées.  

>> A lire aussi >> Mon salon design  

Ce mobilier se mêle sans fausse note à d'autres réalisations contemporaines : la cheminée, demeure sobre. La table basse, réalisée par un artisan, reste ancrée dans le style des années 50 (tout comme la table à manger). Ses pieds clipsables, laissent aux propriétaires la liberté de changer de plateau. Le marbre et le Corian® habillent la cuisine, travaillée dans la longueur. La vasque et la robinetterie en inox, subliment la blancheur de ces matériaux. "Au-dessus du bar, j'ai placé des suspensions, elles ponctuent la déco. J'ai choisi des tabourets en bois noir pour casser ce côté très pur de la cuisine", précise Christophe Ricci.  

Prendre de la hauteur pour alléger l'espace

Le sur mesure a permis d'alléger un maximum l'espace. "Dans les chambres, on a tiré parti du moindre cm2. Les rangements occupent toute la hauteur des murs", souligne Christophe Ricci. Ces derniers, sans poignée, s'effacent dans les murs.  

Le sol de la petite salle de bains de 6 m2 est revêtu de grands carreaux de marbre d'1, 20 m x 1, 20 m. Elle est équipée d'une douche à l'italienne et d'une baignoire en résine. Là aussi, les éléments en hauteur favorise l'illusion d'espace, tandis que l'éclairage encastré dans le faux plafond l'épure un peu . La robinetterie noire, quant à elle, donne du cachet à la pièce.  

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

зерно цена

автополив растений