Conseils de pro : créer une entrée là où il n'y en a pas

Par Camille Voituriez, publié le , mis à jour le
Conseils de pro : créer une entrée là où il n'y en a pas

Conseils de pro : créer une entrée là où il n'y en a pas

Amandine Branji

Aménager une entrée là où il n'y en a pas, peut parfois relever du défi. Elle trouve bien souvent sa place dans des espaces contraints : un long couloir étroit ou, au contraire, un grand espace ouvert sur le séjour. Comment alors distinguer ce coin à part entière des autres pièces de la maison ? Amandine Branji, architecte d'intérieur chez ADC l'Atelier d'à Côté, et Agathe Marimbert, architecte fondatrice de l'agence Marimbert Architecte, nous livrent leurs conseils aménagement et décoration pour créer une entrée là où l'on ne s'y attend pas. La rendre fonctionnelle, lui trouver de nouveaux usages et lui donner autant d'importance que le séjour ou la cuisine par exemple... Des astuces qui vous permettront, vous aussi, de relever ce défi.

L'entrée, c'est un peu le passage obligé. On s'y déchausse, on y dépose ses clés, on y suspend ses manteaux. Indispensable à notre intérieur, elle mérite un aménagement bien pensé et d'être mise en valeur ! Le challenge : la fondre dans le décor tout en lui donnant une identité propre et un agencement pratique. Comme nous l'expliquent les pro de Côté Maison Projets, ieurs solutions existent : créer un meuble sur mesure qui se poursuit dans le séjour, installer une verrière ou des claustras, travailler l'éclairage, utiliser la couleur ou le papier peint, différencier ou au contraire harmoniser les sols, etc. Chaque usage est décrypté, exemple à l'appui, pour vous guider dans la création d'une entrée réussie là où l'espace n'est pas toujours le évident à aménager.  

>> A lire aussi >> 12 solutions rangement pour votre entrée  

De quel espace parle-t-on ?

Réussir à créer une entrée fonctionnelle là où il n'y en a pas est une problématique récurrente que rencontrent les pro de l'architecture intérieure. Comme nous le confie Agathe Marimbert, architecte dans sa propre agence, les difficultés apparaissent "surtout dans les constructions contemporaines, plutôt années 50, où il y a peu de cloisonnement et peu de murs porteurs. On a alors de grands plateaux libres, donc beaucoup de possibilités d'aménagement. [Au contraire], dans les immeubles haussmanniens, on aménage facilement l'entrée dans d'anciens rangements par exemple". Il n'est pas nécessairement question de surface, comme nous l'explique l'architecte d'intérieur Amandine Branji de l'agence ACD l'Atelier d'à Côté, mais plutôt de configuration. "Dans un petit espace, on a souvent l'impression d'être dans l'entrée quand on est dans le salon." L'objectif est d'arriver à agencer les espaces de façon à leur donner des usages bien définis.  

Dans un espace ouvert, l'entrée trouve malgré tout sa place. Entre verrière et tapis façon carreaux de ciment, l'espace est délimité. Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Dans un espace ouvert, l'entrée trouve malgré tout sa place. Entre verrière et tapis façon carreaux de ciment, l'espace est délimité. Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Amandine Branji

Créer une entrée là où il n'y en a pas : définir ses besoins

Pour l'architecte d'intérieur, il est important de cerner les besoins. "La première chose que je demande à mes clients est le type d'entrée souhaité : une entrée plutôt ouverte avec des rangements ? Semi ouverte ? Ou complètement fermée ?." La réponse est aussi conditionnée par la configuration de l'espace existant. Il peut s'agir de demandes techniques qu'esthétiques. Par exemple, vous souhaitez vous protéger du froid, dans ce cas il vaut mieux choisir de fermer l'entrée. Même principe si vous souhaitez vous isoler du bruit provenant de la rue, si votre maison ou votre appartement y donne directement. Bien sûr, l'idée est de pouvoir se déchausser, se dévêtir et ranger ses affaires dans l'entrée. Mais comme nous l'explique Agathe Marimbert, "il s'agit le souvent d'un espace de circulation" que l'on a tendance à aménager comme tel. L'architecte préfère traiter l'entrée différemment en lui donnant de nouveaux usages : outre un espace de rangements, en faire un coin bureau par exemple.  

Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Photographe Philippe Billard

Quelles solutions existent pour réussir l'aménagement de cet espace ?

Dans le cas d'un espace largement ouvert, l'idée est plutôt de créer une entrée semi-ouverte. Amandine Branji recommande l'utilisation de claustras qui ont l'avantage de laisser passer la lumière tout en délimitant les espaces. Ils se prêtent à deux usages : l'un purement esthétique, l'autre à la fois esthétique et pratique. Le claustra devient ainsi un meuble de rangement ouvert, bien utile dans une entrée. Dans des espaces que l'on souhaite modulables, l'architecte d'intérieur de l'agence ADC l'Atelier d'à Côté propose également d'utiliser un système de porte coulissante pour délimiter l'entrée par rapport au séjour. 

Pour conserver un lien visuel entre l'entrée et le reste de la maison, mais aussi faire circuler la lumière naturelle, nos deux professionnelles de l'architecture intérieure se tournent également vers la verrière d'intérieur. L'idée est de l'installer à au moins 1m du sol de façon à pouvoir mettre des rangements en dessous. 

>> A lire aussi >> Verrière intérieure : 12 façons de cloisonner son espace 

Le claustra permet de délimiter l'entrée dans une pièce relativement ouverte. Il fait office de cloison esthétique ou devient meuble de rangement - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Le claustra permet de délimiter l'entrée dans une pièce relativement ouverte. Il fait office de cloison esthétique ou devient meuble de rangement - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Amandine Branji

La verrière donne corps à l'entrée et permet l'installation de rangements en dessous lorsqu'elle est placée à 1m du sol - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

La verrière donne corps à l'entrée et permet l'installation de rangements en dessous lorsqu'elle est placée à 1m du sol - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Photographe Philippe Billard

Le meuble de rangements divers s'installe sous la verrière dans l'entrée. Celle-ci profite ainsi de la luminosité du séjour - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Le meuble de rangements divers s'installe sous la verrière dans l'entrée. Celle-ci profite ainsi de la luminosité du séjour - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Amandine Branji

Agathe Marimbert insiste sur le fait qu'il est nécessaire de délimiter un espace d'entrée dédié et pas nécessairement fermé, surtout dans les petits appartements où il faut redoubler d'ingéniosité. Elle recommande "le traitement de la volumétrie par un faux-plafond". Contrairement à l'idée reçue, la hauteur sous plafond n'est en rien sacrifiée en créant un faux-plafond, c'est au contraire très appréciable et devient une véritable -value dans l'espace. Il est ainsi possible de créer des rangements supplémentaires qui n'empiètent pas sur la largeur de l'entrée mais plutôt sur la hauteur, dans le cas d'un coffrage de 50 cm d'épaisseur par exemple.  

>> A découvrir aussi >> 20 meubles d'entrée pratiques et stylés 

Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Photographe Philippe Billard

Pour différencier un espace d'entrée tout en l'inscrivant dans la continuité du séjour, l'architecte préconise l'utilisation d'un meuble - souvent sur mesure -, faisant le lien d'un espace à l'autre. Il peut s'agir d'un meuble qui épouse parfaitement la forme d'un mur se poursuivant depuis l'entrée jusqu'au salon, ou encore d'une tablette en bois offrant un usage à la fois dans l'entrée et dans la pièce à vivre.  

>> A lire aussi >> 12 façons d'optimiser un dressing 

Optimisant les surfaces de murs, le meuble sur mesure donne de la continuité entre les espaces d'entrée et du salon - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Optimisant les surfaces de murs, le meuble sur mesure donne de la continuité entre les espaces d'entrée et du salon - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Photographe Philippe Billard

La tablette en chêne se poursuit côté salle à manger, faisant le lien entre l'entrée et la pièce de vie - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

La tablette en chêne se poursuit côté salle à manger, faisant le lien entre l'entrée et la pièce de vie - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecture

Photographe Philippe Billard

Le meuble d'entrée fait dos à la cuisine ouverte, parfaitement optimisé - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Le meuble d'entrée fait dos à la cuisine ouverte, parfaitement optimisé - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Juliette Berny

"Pour donner du sens à ces espaces d'entrée qui sont des espaces de circulation, il faut arriver à injecter des usages différents", confie l'architecte de l'agence Marimbert Architecte. Outre disposer des classiques tablette d'entrée et dressing, il est ainsi intéressant d'intégrer dans l'entrée, dans la mesure du possible, un espace d'assise, ou encore un espace bureau dans un placard par exemple.  

>> A lire aussi >> Aménager un coin bureau : les bons conseils  

Une assise comprenant des tiroirs, des rangements sous l'escalier et un bureau caché dans un placard, pas de doute, cette entrée, en lien avec le séjour grâce à la verrière d'intérieur, fait le plein d'idées qui optimisent l'espace - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecte

Une assise comprenant des tiroirs, des rangements sous l'escalier et un bureau caché dans un placard, pas de doute, cette entrée, en lien avec le séjour grâce à la verrière d'intérieur, fait le plein d'idées qui optimisent l'espace - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecte

Photographe Philippe Billard

Créer une entrée là où il n'y en a pas : l'importance de la décoration et de l'éclairage

Souvent à aménager dans un couloir, l'entrée peut paraître difficile à imaginer. Dans des configurations de ce genre, Amandine Branji recommande "d'atténuer l'effet de profondeur par l'utilisation d'un papier peint ou de la couleur". Un joli papier peint aura également pour fonction de délimiter l'espace d'entrée, quelle que soit la configuration de la pièce. De même pour la peinture, appliquée sur un mur ou encore sur la porte d'entrée. "Utiliser une teinte foncée, qui contraste avec le reste de l'espace, permet de donner d'identité encore à l'entrée", explique Agathe Marimbert. Amandine Branji met en avant le fait que bien souvent, les dressings existants dans ces espaces d'entrée sont peu esthétiques. Elle recommande alors de retravailler les portes avec un design et des finitions chic, de façon à donner du caractère à l'espace, ou encore de créer une assise. Concernant le traitement des sols, les avis des pro divergent. L'architecte d'intérieur de l'agence ADC l'Atelier d'à Côté aime différencier les sols en choisissant un revêtement facile d'entretien dans l'espace entrée, différent de celui utilisé dans la pièce de vie. Cela procure à la fois un aspect esthétique mais répond aussi à un besoin pratique dans cet espace où l'on se déchausse. Agathe Marimbert trouve au contraire que cela rompt la continuité entre l'entrée et l'espace de vie. Selon elle, il vaut mieux unifier le sol et travailler plutôt la lumière et la volumétrie. 

>> A lire aussi >> Quel sol choisir pour quelle pièce ? 

>> A lire aussi >> Mixer les sols pour un intérieur très déco 

Le papier peint donne profondeur et caractère à une entrée en couloir - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Le papier peint donne profondeur et caractère à une entrée en couloir - Réalisation ADC l'Atelier d'à Côté

Amandine Branji

Une teinte de bleu profond et quelques patères suffisent à donner corps à l'entrée - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecte

Une teinte de bleu profond et quelques patères suffisent à donner corps à l'entrée - Réalisation Agathe Marimbert - Marimbert Architecte

Photographe Philippe Billard

L'éclairage a également une importance particulière ; il permet de mettre en valeur un espace, si réduit soit-il. L'entrée doit être bien éclairée car elle est un espace fonctionnel plutôt que de détente. Amandine Branji préfère les suspensions pour l'aspect esthétique, mais déconseille leur utilisation dans une entrée où le dressing s'élève sur toute la hauteur, cela gênerait l'ouverture des portes. Agathe Marimbert préconise quant à elle davantage l'intégration de spots dans un faux-plafond qui les rendent quasi invisibles. "Les luminaires design choisis avec les clients trouveront quant à eux facilement leur place dans le reste de l'espace de vie."  

>> A lire aussi >> Comment faire entrer la lumière dans une pièce sombre ? 

Quels sont les indispensables d'une entrée réussie ?

Le projet de création d'une entrée là où l'espace n'est pas le évident est réussi lorsque l'entrée s'intègre parfaitement à la configuration existante. En délimitant cet espace des autres - par des jeux de lumière, de couleur, l'utilisation d'un faux plafond -, et à la fois en lui trouvant des usages courants qui lui permettront de vivre au quotidien, vous sortez l'entrée de son rôle de simple lieu de passage. Par ailleurs lumineux, dans la mesure du possible, ou du moins bien éclairé, cet espace doit être le fonctionnel et optimisé possible par la création de nombreux rangements et l'installation d'une assise ou encore d'un bureau. L'installation d'un miroir de pied est également le bienvenu pour non seulement se voir, mais aussi agrandir l'espace et réfléchir la lumière naturelle.  

>> Découvrez  

>> Découvrez  

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris

Newsletter CôtéMaison

Recevez trois fois par semaine le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page