Aménager une pièce basse de plafond : nos conseils

Par Camille Voituriez, publié le
Aménager une pièce basse de plafond : nos conseils - Réalisation Atelier Sylvie Cahen

Aménager une pièce basse de plafond : nos conseils - Réalisation Atelier Sylvie Cahen

Elisabeth Ilic - Atelier Sylvie Cahen

Difficile de ne pas se sentir à l'étroit quand la distance entre sa tête et le plafond n'atteint pas un mètre. Cette contrainte inhérente au lieu de vie peut toutefois s'amoindrir, à grand renfort d'astuces aménagement et décoration. Suivez les conseils des architectes de Côté Maison Projets, Sylvie Cahen de l'Atelier Sylvie Cahen, et Nicola Mameli de l'Atelier NMA, pour aménager au mieux un espace bas de plafond.

Nos architectes s'accordent à dire que l'aménagement d'un espace bas de plafond doit se faire au regard des proportions de la pièce en question. Privilégier les meubles bas, l'utilisation de teintes claires, ou encore attirer l'oeil sur d'autres éléments que le plafond sont autant d'astuces qui donnent une sensation relative de hauteur sous plafond. Si l'éclairage joue également un rôle important, vous allez voir que certaines erreurs sont à éviter, au risque de saboter tous vos efforts.  

>> A lire aussi >> Quelle pièce aménager sous les combles ? 

Typologie d'une pièce basse de plafond

Appartement sous les toits, garage transformé, maison ancienne ou combles aménagés : le point commun entre tous ces espaces est leur hauteur sous plafond souvent réduite. Une pièce est basse de plafond lorsque la hauteur de celui-ci atteint les 2m30-2m40. Toutefois, comme le soulignent l'architecte Nicola Mameli et l'architecte DPGL Sylvie Cahen, "cela dépend des proportions des pièces".  

Dans des grandes surfaces, au-delà de 150 m2 par exemple, on dit que la hauteur sous plafond est basse à 2m60, tandis que dans des surfaces petites, 50 m2 par exemple, le plafond est considéré bas à 2m50 et moins. La sensation de hauteur sous plafond diffère ainsi d'un espace à l'autre selon que la surface est ou moins grande, et si l'endroit bénéficie de ieurs sources de lumière naturelle ou non. Une pièce a l'air d'autant basse que son nombre de fenêtres est réduit. Il convient donc de trouver des astuces pour - dans le meilleur des cas -, augmenter la sensation de hauteur sous plafond ou dans un moindre mal, faire oublier la faible hauteur.  

>> A lire aussi >> Conseils de pro : exploiter la soupente pour créer des rangements 

Caractéristique des espaces bas de plafond, le studio sous les toits redouble d'astuces pour optimiser l'espace et ne pas se sentir à l'étroit. Loft sous les toits à Paris - réalisation Atelier NMA

Caractéristique des espaces bas de plafond, le studio sous les toits redouble d'astuces pour optimiser l'espace et ne pas se sentir à l'étroit. Loft sous les toits à Paris - réalisation Atelier NMA

Morethanimages.net

Quelles astuces pour augmenter la sensation de hauteur sous plafond ?

Pour Nicola Mameli, "il faut créer des perspectives, libérer l'espace [...] pour éviter la sensation d'étouffement". L'architecte recommande également d'"éviter les espaces intermédiaires". Cela suppose de décloisonner les pièces. Le résultat : en supprimant certaines cloisons, la nouvelle surface gagne en lumière naturelle et en ouverture sur l'extérieur. L'espace respire malgré la faible hauteur sous plafond.  

Sylvie Cahen préconise pour les grandes surfaces de "positionner des éléments qui délimitent les espaces, pour avoir des vues cadrées". Dans ce cas, il est préférable de couper l'espace à l'aide de séparateurs ou moins ajourés ou se servir d'éléments existants, tel un mur dont on aurait conservé que les poutres apparentes. L'architecte DPLG rappelle que dans les petites surfaces, "c'est un avantage d'avoir un plafond bas car l'appartement parait grand qu'il ne l'est en réalité". 

Astuce à retenir : décloisonner l'espace lorsque sa surface est réduite ; au contraire positionner des séparateurs dans un espace où la surface est importante. 

>> A lire aussi >> Des idées pour cloisonner l'espace autrement  

Pour de grandes surfaces, l'architecte DPLG Sylvie Cahen recommande de positionner des éléments qui délimitent les espaces, plutôt que de tout décloisonner. Ici un mur de poutres a été conservé pour définir les différentes zones. Appartement proche du Jardin du Luxembourg - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Pour de grandes surfaces, l'architecte DPLG Sylvie Cahen recommande de positionner des éléments qui délimitent les espaces, plutôt que de tout décloisonner. Ici un mur de poutres a été conservé pour définir les différentes zones. Appartement proche du Jardin du Luxembourg - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Elisabeth Ilic - Atelier Sylvie Cahen

Derrière les poutres peintes en blanc se cache un coin salle à manger agréable. La lumière des différentes fenêtres circule  librement d'un espace à l'autre. Appartement proche du Jardin du Luxembourg - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Derrière les poutres peintes en blanc se cache un coin salle à manger agréable. La lumière des différentes fenêtres circule librement d'un espace à l'autre. Appartement proche du Jardin du Luxembourg - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Elisabeth Ilic - Atelier Sylvie Cahen

Agencer et décorer une pièce à plafond bas

Les proportions d'une pièce basse de plafond diffèrent des standards, et ce jusque dans le choix du mobilier. Celui-ci doit par conséquent s'adapter aux proportions réduites. Nos deux architectes conseillent ainsi de "privilégier des meubles bas plutôt que hauts". Les marques proposent aujourd'hui une grande flexibilité dans la conception, ce qui permet d'adapter le mobilier au projet et au budget.  

Cependant le recours au sur mesure est souvent un passage obligé afin que la hauteur des meubles soit proportionnelle à celle de l'espace en question. On fait ainsi "des meubles un peu petits que ce dont le regard a l'habitude, exception faite pour les plans de travail qui doivent rester ergonomiques", précise Sylvie Cahen. Garder en tête que le mobilier doit aussi et surtout s'adapter à la taille des habitants du lieu. 

Erreur à éviter : choisir des meubles hauts qui seraient en décalage avec les proportions de la pièce. 

>> A voir aussi >> En vidéo : des combles aménagés bouleversent un 42 m2 banal 

Adapter le mobilier aux proportions des pièces est nécessaire pour se sentir bien dans une pièce basse de plafond. Même la cuisine se plie en 4 pour se nicher sous les toits. Mini loft sous les toits place Saint Sulpice - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Adapter le mobilier aux proportions des pièces est nécessaire pour se sentir bien dans une pièce basse de plafond. Même la cuisine se plie en 4 pour se nicher sous les toits. Mini loft sous les toits place Saint Sulpice - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Manuel Djmadjian - Atelier Sylvie Cahen

Concernant la décoration, nos deux professionnels s'accordent à dire qu'il faut préférer les couleurs neutres et naturelles ; "les contrastes venant plutôt des matériaux (marbre, laiton,...)", indique Nicola Mameli. Pour rappel, les teintes claires diffusent la lumière et donc participent à la sensation d'espace. Si votre intérieur est sublimé avec des poutres : peignez-les dans une teinte claire pour supprimer l'effet "plombant" sur l'espace.  

Sylvie Cahen recommande toutefois de "jouer avec des accessoires vifs et colorés" dans des pièces basses de plafond, en utilisant "ces points de couleurs très forts de façon ponctuelle". Vous ne mettrez ainsi la couleur non pas sur un mur - qui aurait pour effet d'écraser la pièce - mais sur un fauteuil ou des coussins. 

Qu'il s'agisse de la peinture ou des matériaux, l'architecte DPLG privilégie les finitions mates plutôt que brillantes, l'idée étant de "gommer les limites entre les plans horizontaux et verticaux". On obtient un effet un peu laiteux qui participe à cette perte de repères. Les matériaux sont ainsi toujours orientés dans le sens de la lumière, en particulier les revêtements de sol. Et comme l'explique Nicola Mameli, "focaliser l'attention sur d'autres éléments" permet de faire oublier la faible hauteur sous plafond ; conseil à appliquer dans le choix de vos objets de décoration. Attention toutefois à ne pas trop multiplier les informations dans les petits espaces.  

Erreur à éviter : utiliser des couleurs vives sur les murs qui auraient pour effet de "plomber" l'espace.  

>> A lire aussi >> La cuisine se glisse sous les toits 

Meubles sur mesure astucieux qui optimisent l'espace et teintes neutres rehaussées de touches vives, tels sont les codes de l'aménagement et la décoration d'une pièce basse de plafond. Duplex sous les toits avenue de Choisy - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Meubles sur mesure astucieux qui optimisent l'espace et teintes neutres rehaussées de touches vives, tels sont les codes de l'aménagement et la décoration d'une pièce basse de plafond. Duplex sous les toits avenue de Choisy - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Atelier Sylvie Cahen

Travailler l'éclairage d'une pièce basse de plafond

L'éclairage participe grandement à l'impression d'espace dans une pièce. Si la hauteur sous plafond de cette dernière est réduite, mieux vaut privilégier l'éclairage indirect, et multiplier les sources de lumière. L'idée, par exemple, peut être de diriger celle-ci vers le plafond. Sylvie Cahen propose ainsi, dans le cadre de meubles réalisés sur mesure, "de faire en sorte que ceux-ci s'arrêtent juste au-dessous du plafond, et d'avoir au-dessus un éclairage indirect qui éclaire ce dernier, de façon à donner l'impression qu'il se décolle".  

Contrairement aux espaces bénéficiant d'une belle hauteur sous plafond, l'installation de lustres ou de suspensions est ici fortement déconseillée, précise Nicola Mameli. Privilégier au contraire les luminaires à poser, les lampes sur pied, pour décomposer l'espace, plutôt qu'une lumière centrale, et ainsi éviter que les yeux se focalisent uniquement sur la hauteur.  

Des appliques murales peuvent être envisagées car elles éclairent le plafond, mais Sylvie Cahen met en garde : "Placées à hauteur confortable [dans une habitation classique], elles vont paraître très hautes" dans une pièce où la hauteur sous plafond est réduite. Tenté malgré tout par cette solution, privilégier les petits modèles d'applique, en cohérence avec les proportions de la pièce.  

Erreur à éviter : installer des suspensions qui risqueraient de gêner le passage et marquer davantage la faible hauteur sous plafond.  

>> A lire aussi >> Comment faire entrer la lumière dans une pièce sombre ? 

>> Découvrez le profil et d'autres réalisations de  

>> Découvrez le profil et d'autres réalisations de  

L'éclairage doit donner de la légèreté aux meubles pour éviter l'impression de confinement dans l'espace. Appartement proche du Jardin du Luxembourg - réalisation Atelier Sylvie Cahen

L'éclairage doit donner de la légèreté aux meubles pour éviter l'impression de confinement dans l'espace. Appartement proche du Jardin du Luxembourg - réalisation Atelier Sylvie Cahen

Elisabeth Ilic - Atelier Sylvie Cahen

Privilégier les lampes à poser ou sur pied plutôt que les suspensions dans des espaces bas de plafond. Loft sous les toits à Paris - réalisation Atelier NMA

Privilégier les lampes à poser ou sur pied plutôt que les suspensions dans des espaces bas de plafond. Loft sous les toits à Paris - réalisation Atelier NMA

morethanimages.net

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris

Newsletter CôtéMaison

Recevez trois fois par semaine le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page