Guide d'achat : comment bien choisir sa cheminée pour le salon ?

publié le , mis à jour le

Guide d'achat : comment bien choisir sa cheminée pour le salon ?

Brisach

La cheminée fait rêver nombre d'entre nous. Avec ou sans conduit ? A bois ou à granulés, fonctionnant au gaz, à l'éthanol ou encore électrique ? Ouverte ou fermée ? Petit tour de chauffe des questions à se poser avant de faire installer sa cheminée... - >> A lire aussi >> Chauffage : les solutions les efficaces

Première question d'ordre pratique à se poser avant d'installer une cheminée : avez-vous un conduit de fumée et une arrivée d'air frais ou la possibilité d'en faire installer dans votre maison ? "Ce n'est pas toujours possible, notamment dans les appartements, explique Julien Gras, chef de marché Brisach, fabricant français de cheminées. Et cela va orienter le choix de l'énergie de votre cheminée. Avec conduit, vous pourrez opter pour une cheminée à bois, à granulés ou à gaz. Sans, il faudra vous tourner vers la cheminée éthanol ou électrique".  

Autre critère de choix : il est important de savoir si vous souhaitez une cheminée pour vous chauffer ou pour le plaisir du feu et son côté décoratif. Les inconditionnels de la flambée au feu de bois pourront choisir une cheminée ouverte mais sachez que son rendement ne dépassera pas les 10 à 15 % quand un foyer fermé vous assure un rendement de de 70 % pour une cheminée à bois, de 90 % pour une cheminée à granulés, voire de 90 % pour une cheminée fonctionnant au gaz.  

>> A lire aussi >> Peut-on installer un insert sur une vieille cheminée ? 

Cheminée : quelle énergie choisir ?

Tout dépend de la vie que vous menez et de vos attentes. Une cheminée qui fonctionne avec des bûches nécessite une certaine capacité de stockage et vous impose d'être présent pour recharger en combustible. Si vous rentrez tard le soir et que la cheminée fait office de chauffage principal, il n'est guère agréable de rentrer dans une maison froide. Mieux vaut dans ce cas opter pour la cheminée à granulés ou à gaz dont le fonctionnement peut être automatisé. On peut même désormais en programmer le démarrage à distance à l'aide de son smartphone. Le budget entre aussi en ligne de compte, selon Dominique Combeau, PDG du groupe Chazelles, entreprise française qui fabrique des cheminées depuis de 20 ans : "A l'achat, il faut compter au moins 4000 euros pour une cheminée bois ou granulés de qualité et installée par un professionnel (hors pose de conduit), contre au moins 5000 euros pour une cheminée gaz. Comme les options (porte relevable, taille, multiplications des surfaces vitrées...) et les habillages (marbre...) sont presque infinis, les prix évoluent également en fonction de la taille et des matériaux". Sachez aussi qu'à l'usage, c'est la cheminée bois qui va coûter le moins cher, suivie par la cheminée à granulés. Le coût du gaz au kw étant élevé, cela peut faire une vraie différence pour un usage au quotidien.  

>> A lire aussi >> Comment nettoyer une vitre de cheminée ? 

Le charme d'une cheminée bois

Son côté écologique et naturel séduit mais elle présente néanmoins quelques contraintes allant de la coupe du bois au stockage des bûches sans oublier l'entretien important qu'avec une cheminée à gaz : il faudra notamment enlever les cendres de l'appareil ieurs fois par semaine. Reste ensuite à bien déterminer la puissance de la cheminée, selon Julien Gras : "La puissance du foyer doit être choisie au juste, pour que le bois brûle en continu, que les vitres restent propres et que le fonctionnement soit optimal. On a coutume de dire qu'il faut compter 1 kW pour chauffer 10 m2 mais mieux vaut demander conseil à un professionnel car cela dépend aussi de la superficie de la pièce à chauffer et de l'isolation de la maison". En effet, la maison est isolée (ce qui est le cas dans les nouvelles habitations construites selon la RT 2012), et moins la puissance devra être élevée : ainsi, une cheminée de 3 kW peut parfaitement suffire à chauffer une pièce dans une maison de ce type alors qu'il faudra un foyer de 10 kW dans une bâtisse mal isolée. Côté matériau, le foyer de la cheminée fermée peut être en acier ou en fonte. Chaque matériau a ses avantages, explique Dominique Combeau : "Le foyer fonte va chauffer moins vite mais va restituer la chaleur longtemps dans la pièce. L'acier chauffe immédiatement et permet des tailles d'appareils supérieures. Pour des cheminées dépassant les 1 mètre, l'acier est la seule solution".  

>> A lire aussi >> 3 idées pour réinventer sa cheminée ! 

Cheminée à granulés : les avantages de l'automatisation

L'atout d'une cheminée fonctionnant avec des granulés (sciures de bois compressées) ? Son automatisation qui en facilite l'utilisation, confirme Dominique Combeau : "La cheminée à granulés est certes un peu moins écologique car faisant appel à l'électricité, mais elle bénéficie de tout le confort de l'électronique : on peut la programmer pour qu'elle s'allume et s'éteigne automatiquement garantissant une chaleur constante appréciable". Pratique également, les granulés sont stockés dans un réservoir et approvisionnent directement l'appareil dès que cela s'avère nécessaire. Pour une bonne autonomie, optez pour une cheminée dotée d'un grand réservoir permettant de ne recharger qu'au bout de 48 heures. "Certains modèles de foyer permettent de recharger sans attendre que l'appareil soit froid ce qui s'avère pratique, ajoute Julien Gras. Enfin, sachez qu'il existe des cheminées à granulés 'canalisées' (impossible sur des cheminées bûches) : l'air chaud est récupéré sur l'appareil pour être dispatché dans les pièces adjacentes, accroissant ainsi le volume de chauffe de l'appareil".  

Cheminées bois ou granulés : prenez des garanties

Pour acheter en toute confiance, privilégiez des foyers de cheminée Flamme Verte qui vous garantiront un rendement élevé et une combustion propre. Le top du top ? Les foyers de cheminées 7 étoiles Flamme verte dotés d'un rendement de 75 % pour les poêles à bois et de 90 % pour les granulés. Exigez aussi des garanties fabricants d'au moins 5 ans. Pour la pose, il est conseillé de s'adresser à des professionnels : ils devront non seulement bénéficier de la qualification Qualibois mais aussi avoir une expérience de la pose de cheminée, qui est compliquée que celle d'un poêle.  

>> A lire aussi >> Faites le plein d'accessoires pour habiller votre cheminée 

Quelles aides pour ma cheminée à bois ou à granulés ?

En vous équipant d'une cheminée à bûches ou à granulés, vous pouvez bénéficier du Crédit d'Impôts Transition Energétique (30 % du prix d'achat du foyer, pose non incluse) sous certaines conditions : le foyer doit être installé dans votre résidence principale qui doit dater de de deux ans. Autre obligation : faire appel à un professionnel 'reconnu garant environnement' (RGE) pour la pose. Enfin, la cheminée doit être Flamme verte (ou en posséder les caractéristiques) et dotée d'un indice de performance environnementale inférieur à 1.  

Cheminée à gaz : cap sur le confort absolu

Avec une cheminée à gaz, finies les contraintes : besoin de couper du bois, de recharger ou même de stocker du combustible. Selon Julien Gras, on se rapproche du chauffage central : "une fois raccordé au gaz naturel, il est possible de programmer ieurs plages horaires à votre guise, pour que le chauffage s'allume le matin et se coupe à 10 heures, puis qu'il se rallume le soir pour que la maison soit chaude lorsque vous rentrez. De , les fabricants ont lancé des foyers gaz produisant de belles flammes, avec un effet très proche d'un vrai feu de bois". Autre atout d'une cheminée gaz : son installation peut se faire avec une sortie ventouse (à l'horizontale), pose qui s'avère beaucoup facile dans certains cas qu'une sortie sur le toit : à privilégier pour les appartements notamment. En outre, avec une cheminée gaz, vous n'avez non de contrainte de positionnement dans la pièce. Il est ainsi possible d'installer un foyer 4 faces en plein milieu de la pièce. Enfin, les cheminées gaz ouvrent tous les possibles en termes de dimensions avec des foyers sur-mesure XXL (jusqu'à 3,50 m).  

.  

Mais aussi...

La cheminée à l'éthanol :

Nul besoin de conduit ni de gros travaux pour poser une cheminée fonctionnant à l'éthanol, un alcool végétal provenant de la distillation de la betterave. Murales, de table, à poser...avec elle, pas de salissures, de fumées, de suies et aucun entretien. Elle s'allume en un clin d'oeil et peut vous suivre si vous déménagez. Les modèles récents affichent une puissance de 2000 à 10 000 W. A 2000 W, vous restez bien sûr sur du chauffage d'appoint, mais un modèle de 10 000 W est en mesure de chauffer une pièce de 70 à 90 m2. Important : une cheminée éthanol ne fonctionnera pas correctement si elle n'est pas équipée de brûleurs de qualité, suffisamment épais notamment. Plus le bruleur sera grand, la flamme sera belle.  

Côté prix, comptez en moyenne 300 euros pour une cheminée éthanol, jusqu?à 2000 euros pour les modèles XXL. Bon à savoir : le coût de l?éthanol est élevé que celui du bois ou des granulés : environ 2 euros le litre.  

... et la cheminée électrique

Le souvent, la cheminée électrique fera office de chauffage d'appoint, en complément d'un autre mode de chauffe. Esthétique et décorative, elle permet d'avoir une cheminée, sans les contraintes (conduit, entretien...). Design, colorée, contemporaine ou traditionnelle et même nomade (à roulettes), elle emprunte différents looks et s'adapte à de nombreux décors.  

Comptez 500 à 2000 euros pour une cheminée électrique.  

>> A lire aussi >> Des poêles et cheminées déco qui font le show 

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

www.maxformer.com/verstaki-promishlennie-stoli

www.bestseller.reviews

https://bestseller.reviews