Je veux un sol brut façon béton : quelles sont les solutions ?

Par Mathilde Dugueyt, publié le , mis à jour le
Je veux un sol brut façon béton : quelles sont les solutions ?

Je veux un sol brut façon béton : quelles sont les solutions ?

Philippe Billard

En pleine tendance du minimalisme et des intérieurs épurés, le sol brut est prisé pour de nombreuses raisons. À la façon d'un béton, c'est un revêtement sans joint qui agrandit l'espace pour créer une impression de continuité dans toute la pièce. Le souvent dans les tons de gris, il peut aussi se décliner en couleurs selon l'option choisie. Ainsi ieurs solutions sont possibles pour retrouver l'apparence d'un sol brut. Béton ciré, grandes dalles en grès avec des joints très fins, ragréage fibré ( solide qu'un mortier classique), sol vinyle ou peinture de sol, découvrez les différentes pistes à suivre pour donner du style à votre maison ou votre appartement avec un revêtement pas comme les autres.

Après la mode du style industriel, le béton ciré s'est imposé pour devenir un revêtement à part entière, à l'image du carrelage ou du parquet. Si le béton ciré représente une grande part du marché, certaines astuces permettent de reproduire son effet de façon ou moins fidèle avec d'autres avantages ou inconvénients. Parfois simples et faciles à mettre en place, ces autres revêtements s'apparentent à du béton sans en être. Côté Maison a fait le point avec Agathe Marimbert de l'agence , et Xavier Grindel, cofondateur de Mercadier, pour y voir clair et déterminer le sol brut le mieux adapté à son projet.  

>> A lire aussi tous nos contenus >> Quel sol choisir pour quelle pièce ? 

1. Le béton ciré, l'indétrônable pour un sol brut

Le principe du béton ciré 

Avec son style si particulier, le béton ciré est une version améliorée des sols des locaux industriels. Depuis une quinzaine d'années, on le retrouve chez les particuliers qui souhaitent un revêtement différent avec de nombreuses teintes possibles ( de 200 chez Mercadier). "Le principe du béton ciré est très simple, rappelle Xavier Grindel. C'est un mélange de ciment, de sable et de cailloux. On ajoute ensuite des adjuvants, des éléments pour apporter de solidité, un confort supérieur aux pieds, une qualité optimale, éviter la micro-fissuration etc. Quand on parle de béton ciré, c'est une technique d'application." 

>> A voir aussi >> Le béton ciré fait de l'effet dans la cuisine ! 

Avec de nombreux atouts, l'EBC (enduit béton coloré) proposé par Mercadier est décliné dans un large panel de couleurs. Ici teinté en Cocomilk pour un style naturel.

Avec de nombreux atouts, l'EBC (enduit béton coloré) proposé par Mercadier est décliné dans un large panel de couleurs. Ici teinté en Cocomilk pour un style naturel.

Eric Thierry / Mercadier

La mise en pratique du béton ciré 

Si le principe du béton ciré est assez élémentaire, sa mise en oeuvre a besoin d'être bien encadrée pour garantir un résultat optimal. "Le béton ciré se résume à trois étapes : la préparation, l'application et la protection, rappelle Xavier. La préparation est cruciale et demande un sol sain, résistant, sans aucun défaut. Si ce n'est pas le cas, il existe des solutions pour les réparer avant la pose du béton ciré. L'application se base sur le respect du mode d'emploi en évitant absolument de se lancer les yeux fermés. Ensuite, la protection du béton ciré est un vernis qui va empêcher les tâches d'eau ou de graisse de s'imprégner. Un bon vernis garde l'aspect minéral du béton, il est important de ne pas faire d'économie sur ce point." 

À noter qu'un béton ciré peut aussi être appliqué par un professionnel (une option souvent recommandée), ce qui entraîne un budget élevé. "Il faut compter environ de 25 à 50 euros du mètre carré pour un particulier qui applique lui-même son béton ciré et de 100 à 150 euros du mètre carré pour une pose par un professionnel", confie Xavier.  

>> A lire aussi >> Béton ciré salle de bains : les 5 erreurs à éviter 

Si la pose du béton peut être réalisée par un particulier, les précautions d'emploi sont à suivre avec attention pour un résultat optimal (sol EBC, enduit béton coloré, teinte Moket, Mercadier).

Si la pose du béton peut être réalisée par un particulier, les précautions d'emploi sont à suivre avec attention pour un résultat optimal (sol EBC, enduit béton coloré, teinte Moket, Mercadier).

Mercadier

À l'entretien, le béton ciré est assez simple en évitant les produits ménagers trop acides ou abrasifs. "Au bout d'un certain nombre d'années, il est juste nécessaire de re protéger le béton ciré en appliquant une nouvelle couche de vernis après un nettoyage en profondeur, conseille le cofondateur de Mercadier. Un petit test simple permet de savoir quand cette étape est utile. Il suffit d'observer le sol lorsque l'on passe la serpillière : si le béton commence à foncer, la protection ne fait effet, il est alors temps d'appliquer à nouveau un vernis." 

>> A voir aussi >> Un 37 m2 chaleureux entre bois et béton ciré 

Sur tout l'appartement, ce sol en béton décoratif taloché uniformise tout le style et apporte une belle unité. Un projet imaginé par Marimbert Architecte.

Sur tout l'appartement, ce sol en béton décoratif taloché uniformise tout le style et apporte une belle unité. Un projet imaginé par Marimbert Architecte.

Philippe Billard

2. Un ragréage fibré couvert de vernis pour un effet brut

Dans un tout autre registre, certains professionnels de la déco s'orientent vers des solutions moins onéreuses et originales. "Avec un sol brut et une matière souple, il faut accepter qu'on ne maîtrise pas toujours l'aspect final, prévient Agathe de Marimbert Architecte. Et une fois qu'il est posé, on ne maîtrise pas comment il peut évoluer, il y a toujours une part d'incertitude. La matière va vivre. Néanmoins l'avantage de ce type de sol est la possibilité de le changer au bout d'un moment en ajoutant un revêtement par dessus, par exemple." 

L'architecte propose un ragréage fibré, une couche de mortier avec des fibres solide qu'un ragréage classique, afin d'obtenir un aspect brut à moindre coût (comptez environ 45/50 euros du mètre carré). "Seule condition : assumer le charme des petites gouttes et autres imperfections de ce type de sol. On peut aussi intégrer une teinte dans le ragréage et le faire réaliser par son entreprise de travaux généraux. Une fois appliqué, un vernis adapté dans une finition brillante ou satinée est nécessaire. À l'inverse du mat, il permet un entretien facile. Ce sol demande juste à faire attention aux rayures (des chaises notamment) et a besoin d'être re vernis de temps en temps." 

Au départ destiné aux locaux industriels, le ragréage s'adapte aux projets chez les particuliers. Un exemple de réalisation par Marimbert Architecte, pour le Biocoop Mirabeau, avec un sol en ragréage brut vernis.

Au départ destiné aux locaux industriels, le ragréage s'adapte aux projets chez les particuliers. Un exemple de réalisation par Marimbert Architecte, pour le Biocoop Mirabeau, avec un sol en ragréage brut vernis.

Philippe Billard

Tout comme le béton ciré, le ragréage fibré nécessite un sol sain. "Peu importe le revêtement choisi, la sous-couche est importante, confirme Agathe. Le chantier doit être propre, sec et le passage libre sur ieurs jours pour que le sol ait le temps de sécher. C'est toute la particularité des revêtements souples qui ont certaines contraintes à l'application." 

3. Des grandes dalles en grès avec des joints fins pour imiter un sol brut

Si le béton ciré et autres revêtements souples attirent les amateurs en décoration, ils sont encore timides et certains restent réticents par rapport à sa pose. Le carrelage est une valeur sûre pour ceux qui hésitent ou préfèrent une solution moins atypique. "Quand on recherche un sol avec très peu de joint, on peut aussi opter pour de grandes dalles d'au moins 70 x 70 cm afin de donner l'illusion d'une surface uniforme, conseille Agathe. L'avantage du carrelage, c'est qu'il a un peu de texture et s'avère moins salissant qu'un béton coulé, par exemple, très lisse. Les bords sont aussi rectifiés, c'est à dire à angles droits (versus des angles arrondis sur les carreaux de petites tailles), ce qui marque beaucoup moins les joints."  

>> A voir aussi >> 25 carrelages pour créer l'ambiance 

Alternative au béton, le carrelage avec de grandes dalles et des joints fins donne l'impression d'un sol uniforme (réalisation Marimbert Architecte).

Alternative au béton, le carrelage avec de grandes dalles et des joints fins donne l'impression d'un sol uniforme (réalisation Marimbert Architecte).

Philippe Billard

Afin d'accentuer le style de ce type de revêtement, quelques détails sont à prendre en compte. "Les formes des carreaux sont à choisir selon la configuration de la pièce mais j'aime bien l'idée de grandes dalles rectangulaires au lieu des carrées habituelles, poursuit l'architecte. Elles sont originales et permettent de jouer avec les lignes. Pour la couleur, on opte pour un ton imitation béton, assez neutre." 

4. La peinture de sol, l'option facile pour un sol brut

Avec l'envie d'un sol uniforme sans vouloir se lancer dans des travaux, la peinture de sol est une solution à portée de main, à condition de choisir une peinture de qualité. "Intéressant en termes de coût, peindre son sol est accessible pour un bricoleur qui n'a pas envie de faire appel à une entreprise tout en ayant le souhait de s'amuser un peu avec sa décoration, souligne Agathe. La peinture permet un vaste choix de couleurs et peut s'appliquer sur du parquet ou du béton. La pose est très importante pour ce type de revêtement. Il est nécessaire de suivre le protocole de pose avec les différentes couches de peinture et un vernis. La surface doit aussi être stable au risque de fissurer très vite." 

>> A lire aussi >> Peindre soi-même : les 10 pièges à éviter 

Simple à mettre en oeuvre, la peinture est une solution pour imiter un sol béton en s'amusant avec la couleur. Comme ce projet signé Marimbert Architecte avec une peinture de sol Farrow&Ball.

Simple à mettre en oeuvre, la peinture est une solution pour imiter un sol béton en s'amusant avec la couleur. Comme ce projet signé Marimbert Architecte avec une peinture de sol Farrow&Ball.

Philippe Billard

L'avantage de la peinture est de pouvoir modifier la couleur selon les envies. Avec de nombreux coloris disponibles chez les fabricants, c'est une façon aussi de personnaliser son sol et de lui apporter du caractère sans dépenser trop.  

>> A lire aussi >> Comment choisir sa couleur de peinture  

Dans cet appartement au coeur de Paris, l'agence Marimbert Architecte a opté pour un sol de cuisine en béton décoratif taloché (non coulé) de Mercadier dans un gris doux et brut.

Dans cet appartement au coeur de Paris, l'agence Marimbert Architecte a opté pour un sol de cuisine en béton décoratif taloché (non coulé) de Mercadier dans un gris doux et brut.

Philippe Billard

5. Un sol vinyle avec un aspect béton pour un sol brut

Parmi les solutions accessibles et simples à mettre en pratique, les sols en vinyle sont à poser dans toutes les pièces de la maison (dans la cuisine et la salle de bains à condition d'être conçus pour les pièces humides) pour s'apparenter à un style brut. En dalle, lame ou en rouleau, le sol vinyle imite le béton jusque dans son aspect. Avec un budget minime (entre 10 et 40 euros du mètre carré), il peut être installé sur tout type de sols à condition d'être bien préparés. L'avantage du sol vinyle est de reproduire aussi les différents effets du béton avec de nombreux coloris. Un panel de décors pour répondre à toutes les envies. 

Avec un effet béton, le sol vinyle est de  en  qualitatif avec de nombreux modèles possibles pour répondre à toutes les envies.

Avec un effet béton, le sol vinyle est de en qualitatif avec de nombreux modèles possibles pour répondre à toutes les envies.

Saint-Maclou

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

Abonnez-vous

Côté Paris

Newsletter CôtéMaison

Recevez trois fois par semaine le meilleur de l'actu déco de Côté Maison

Services

Commentez cet article

0 commentaire

Retour vers le haut de page