Réfection de la toiture de la maison : 8 questions pour réussir son projet

publié le

Réfection de la toiture de la maison : 8 questions pour réussir son projet

Leroy Merlin

Refaire le toit est une étape importante dans la rénovation d'une maison. Traditionnellement confiée à un couvreur, cette réfection de toiture ne fait désormais peur aux auto-rénovateurs. Ils savent qu'ils trouveront facilement les matériaux et équipements dont ils ont besoin. Avec deux spécialistes, nous avons listé les 8 questions essentielles à se poser avant d'entreprendre ou de faire réaliser des travaux sur le toit.

La toiture protège des intempéries et du bruit. C'est aussi un élément majeur dans l'esthétique de la maison. Comme sa durée de vie est longue, le choix des matériaux et la qualité de la mise en oeuvre sont déterminants. Enfin, on ne peut pas parler de toiture sans évoquer l'isolation. Quitte à découvrir le toit pourquoi ne pas opter pour un sarking, cette technique d'isolation par l'extérieur, ultra performante ?  

1. Réfection de toiture : comment préparer son projet ?

"Souvent, on refait la toiture suite à un dégât, explique Olivier Lafore, directeur marketing et communication d'Imerys Toiture. Les infiltrations sont devenues importantes, les tuiles ou ardoises sont cassées et risquent de tomber, il faut intervenir sans tarder. 

Mais une réfection de toiture est aussi le moment de s'interroger. Et si on isolait la toiture par l'extérieur ? Et si on profitait de la nouvelle couverture pour relooker complètement la maison ? "On peut, en effet, transformer un banal pavillon des années 60 en une belle maison contemporaine", confirme Olivier Lafore. On commence par la toiture, en choisissant des tuiles lisses couleur ardoise, puis on pose des menuiseries en aluminium et on rafraîchit l'enduit de façade. Pour donner encore de personnalité à la maison, on peut installer un bardage de tuiles grises sur une portion de mur." 

2. Quelles autorisations faut-il pour refaire la toiture ?

Si vous refaites votre toiture à l'identique, aucune autorisation n'est nécessaire. En revanche, si vous modifiez l'aspect extérieur de la maison (en changeant le type de couverture ou sa couleur), vous devez déposer une déclaration préalable de travaux en Mairie. Dans tous les cas, anticipez et prenez avec votre Mairie. Vous évoquerez notamment les autorisations nécessaires au chantier : stationnement d'une benne sur la voie publique ou réservation de places de stationnement. Sachez que le Plan Local d'Urbanisme (PLU) peut imposer un type de couverture, un format ou des coloris, notamment si vous êtes en zone protégée. Ne démarrez jamais un chantier sans autorisation.  

3. De quelles aides puis-je bénéficier si je refais la toiture ?

La réfection de toiture en elle-même ne donne lieu à aucune aide fiscale. Vous pourrez toutefois profiter d'une TVA à 10% à condition que le logement soit achevé depuis de 2 ans et que les matériaux et les travaux soient fournis par un professionnel.  

Cependant, si vous profitez de la réfection de toiture pour améliorer l'isolation de la maison, vous aurez alors, sur le volet isolation, des incitations fiscales.  

4. Tuiles ou ardoises : quelle couverture choisir ?

Si le PLU de votre commune vous en laisse la possibilité, vous pourrez choisir votre couverture : tuiles, ardoises, mais aussi lauze ou chaume dans certaines régions. Renseignez-vous sur les spécificités régionales car l'endroit où vous vivez peut orienter non seulement le type de couverture mais aussi le mode de pose et les accessoires utilisés. 

"Dans le sud, on utilise les tuiles canal (ou tuiles rondes). Les maisons sont traditionnellement de plain pied avec une faible pente de toit et ces tuiles assurent un bon écoulement de l'eau de pluie et une étanchéité parfaite", note Olivier Lafore d'Imerys Toiture. 

En zones côtières (ventées) et en montagne, la mise en oeuvre de la toiture répond à des contraintes particulières pour résister aux assauts climatiques. 

Enfin, si vous voulez produire en partie votre énergie, sachez qu'il existe des tuiles photovoltaïques. Elles s'intègrent parfaitement à la toiture, sans surépaisseur.  

5. Refaire soi-même son toit : quelles précautions prendre ?

"L'auto-rénovation se développe et les travaux de toiture n'y font pas exception, constate Frédéric Jovenin, Chef de produit matériaux chez Leroy Merlin. Le gros matériel, comme l'échafaudage, n'est pas un problème, il peut être loué et nous avons d'ailleurs un partenariat avec un grand loueur. L'important est de ne surtout pas faire l'impasse sur les équipements de sécurité : harnais, chaussures, genouillères, gants et même échelle de toit. Mon conseil est de bien préparer son chantier en amont, organiser les flux des matériaux, prévoir les outils, les bâches, etc. Des guides pratiques et des tutoriels sont à disposition pour expliquer les différentes étapes techniques."  

Si la surface de toiture est importante, faites-vous aider par d'autres rénovateurs. La mise en place des liteaux, de la couverture ou même le bâchage seront beaucoup simples.  

6. Quelles sont les étapes d'une réfection de toiture ?

"Les configurations peuvent être très différentes, prévient Frédéric Jovenin, de Leroy Merlin. Prenons l'exemple d'une couverture ardoise posée sur liteaux. On commence par déposer l'ancienne couverture puis on retire les liteaux et les contre-liteaux. Cela permet de dégager l'écran sous toiture, s'il y en a un. A ce stade, on peut faire un diagnostic visuel de la charpente et traiter les éventuels problèmes."  

Ne découvrez jamais l'intégralité de la toiture en même temps, travaillez par zone. Bâchez le chantier en fin de journée, même s'il fait beau.  

"Ensuite, on reprend les étapes dans l'ordre inverse. Pose de l'écran sous toiture, contre-litonnage et litonnage. Il reste ensuite à accrocher les ardoises à l'aide de crochets."  

Choisissez l'écran sous toiture en fonction de vos besoins, isolant (pour améliorer le confort d'hiver) ou réflecteur (pour un meilleur confort d'été).  

7. Quels sont les conseils pour qu'une toiture dure longtemps ?

Tuiles terre cuite et ardoises sont des produits naturels, à durée de vie longue. Leur garantie est en général de 30 ans. Cependant, la mise en oeuvre et l'entretien influent beaucoup sur la durabilité de la couverture. "Il faut une bonne ventilation sous toiture, précise Frédéric Jovenin de Leroy Merlin. Lors de la pose, on doit bien respecter la lame d'air en sous-face de la tuile et qu'il n'y ait pas de entre la tuile et l'écran sous toiture. Il faut également que l'étanchéité soit parfaite au niveau des points singuliers que sont les angles, les bavettes des fenêtres de toit, les pieds de cheminées ou les gouttières. C'est pourquoi les accessoires de finition sont si importants.".  

8. Comment entretenir sa toiture ?

Pour garder une toiture en bon état très longtemps, faites régulièrement l'état des lieux. D'abord un diagnostic extérieur à l'aide de jumelles et, si possible, un diagnostic intérieur (s'il s'agit de combles perdus). "On s'assure que les feuilles d'arbres ou les résidus de végétaux ne stagnent pas sur le toit, annonce Olivier Lafore, responsable marketing et communication d'Imerys Toiture. Les emboitements des tuiles doivent rester propres, comme les entourages des fenêtres de toit et l'eau doit s'écouler correctement dans les gouttières. A la longue, ces résidus et la pollution créent des dépôts, on doit alors procéder au démoussage de la toiture. Ne confiez pas cette opération à n'importe qui et, surtout, utilisez des produits adaptés. Jamais de détergent et encore moins d'eau de javel, vous risquez d'endommager votre toiture." 

Merci à  

Frédéric Jovenin - Chef de produits matériaux - Leroy Merlin - www.leroymerlin.fr 

Olivier Lafore - Directeur marketing et communication - IMERYS Toiture - http://www.imerys-toiture.com 

Ailleurs sur le web

Contenu proposé par Taboola

En vidéos

kls-agency.com.ua

www.kapli.kiev.ua

www.steroid-pharm.com/mix-trenbolone.html